Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 contemplation [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conquest

Cavalier
Cavalier
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2014


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: contemplation [libre]   Sam 17 Jan - 12:29

Une légère brise glissait sur le démon, jouant avec ses cheveux noirs de jais, les faisant danser au gré de ses caresses. Le cavalier car c’est ce qu’il était, se tenait là, immobile, sans l’ondulation soyeuse de sa chevelure et le mouvement de ses vêtements on aurait pu le croire fait de marbre tant il semblait immuable.
En un sens il l’était. De par sa nature, et parce qu’il était un des cavalier originel Conquest avait traversé presque toutes l’histoire des trois mondes, bien entendu il n’avait pas été aussi actif partout en fonction des époques mais sans forcément être acteur il avait été le témoin de l’avènement et de la chute de tout ce que le monde avait pu porter. Il n’y avait que peu de chose que son regard n’avait pu capturer…La naissance du monde…L’avènement de Saytan et Michael et leur chute à tous les deux.

Le cavalier avait tant vu, tant vécu, qu’il peinait parfois à ressentir encore, tous devaient avoir leur point de rupture. Le feu en lui s’était éteint petit à petit, passant du magnifique brasier à un lit de braise reposant au plus profond de sa conscience. Ces braises étaient, il le sentait, en train de se raviver doucement. Tout d’abord parce qu’il avait trouvé la protégée de War, Ayumi, qui n’était autre que le nouveau cavalier de la guerre. Elle n’était pas encore parfaite bien sûr, mais il avait pour elle de grand projet, plus grand sans doute que ce qu’elle-même pouvait oser espérer dans ses rêves de combat les plus fous.

Un de ces trop rares sourires s’épanouit sur les lèvres du démon à la mention de ce qui était maintenant plus ou moins sa protégée. Non pas qu’elle ait besoin d’une quelconque protection, mais il se sentait le devoir de la guider. Ayumi était si faible…Tout comme lui d’ailleurs…Non pas que cela soit de sa faute, loin de là, il sentait en elle ce même feu dévorant qui essayait encore de le consumer quand il se trouvait près d’elle. Elle était faible parce qu’elle n’avait jamais eu le privilège d’être puissante, amputée de la moitié de ses pouvoirs avant même d’avoir pu y gouter vraiment, cela parce que les cavalier étaient devenus pour Saytan une menace, trop efficace, trop puissant, trop unis…Peut-être étaient-ils devenus une puissance telle que le maître des démons ne craignit que ceux-ci ne se rendent finalement compte qu’ensemble ils étaient de taille à renverser le manoir aussi bien que la cité ? Aussi avait il choisit de brider leurs puissances tant qu’il savait que les cavaliers, à l’époque, ses cavaliers, se soumettraient à son autorité sans discuter.
Mais si cela venait à changer…Si seulement il pouvait récupérer ce qu’on lui avait volé…Volé…On ne lui avait pas vraiment volée cette puissance…Elle avait été scellée en lui…comme pour les autres cavaliers. Il la sentait parfois encore en lui, lorsqu’il plongeait au plus profond de son être, dans la noirceur insondable de son être se mouvait hors sa conscience une bête féroce dont il ne sentait que les remous de temps à autre quand elle venait à se rapprocher de lui.
Si seulement il pouvait à nouveau ressentir couler en lui ce feu dévorant de la puissance, ce feu qui au travers de lui avait fait trembler les mondes à son apogée, ce feu qui avait créé et détruit des empires par la simple force de sa volonté…Alors quoi…y’aurait-il une limite quand il aurait retrouvé tous les cavaliers et que ceux-ci seraient libres ?

Ayumi avait-elle conscience de cela ? Savait-elle qu’en elle la puissance vivait toujours ? Etait-ce là, la raison de sa soif de pouvoir ? Cette frustration qu’il ressentait chez elle sous le masque de porcelaine qu’était son visage, était-ce la recherche obsessionnelle de ce pouvoir qu’elle avait encore en elle sans même en avoir conscience puisqu’elle n’avait pas eu autant de temps que lui pour ressentir ce pouvoir en elle, dans chaque fibre de son corps durant plusieurs millénaire. Possible.

Le démon leva doucement sa main et posa son regard sur sa paume contemplant celle-ci un long moment durant, comme si le secret du scellé se trouvait dans le creux de sa main. Et si c’était le cas et qu’il n’arrivait tout simplement pas à le voir.

Le regard rubis délaissa la paume pour se noyer dans le vide. Tant de temps…tant de solitude loin de ses compagnons…qu’étaient-ils tous devenus...Starvation lui manquait…Famine avait toujours été de bon conseil dans les moments de doute, elle n’était pas la plus sage des cavaliers loin de là mais c’était sans doute le cavalier qui avait la vision la plus pragmatique à l’époque, celle qui jouait le moins sur les passions.

La charge était décidemment dissoute depuis bien trop longtemps. C’était cette solitude écrasante, et ce silence bien trop souvent assourdissant qui avait presque achevé d’éteindre le feu en lui. Mais s’en était fini, même si parfois, Conquest se sentait encore happé par l’immensité du temps, par son écrasante implacabilité il sentait maintenant bruler en lui l’écho du feu qu’il voyait bruler au fond des yeux d’Ayumi, ce feu qu’il avait aperçu pour la première fois quand il avait arrêté de sa main nue le sabre de la guerrière. C’était là la première fois qu’il avait croisé les deux perles d’ébènes qu’il ne cessait de chercher depuis quand elle était près de lui, pour s’assurer qu’il n’avait pas imaginer ce feu qui brulait au plus profond de son être qu’il avait su le déceler parce qu’il y était présent, pas parce que s’il ne l’était pas, cela voulait dire qu’il n’y avait pas d’espoir pour lui non plus.

Sa main glissa doucement le long de son corps tandis qu’il s’abimait encore un peu plus dans sa contemplation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Lun 26 Jan - 10:01

Sortir un peu pour trouver une dame à séduire, à conquérir, à manipuler, et à en faire son jouet. Telles avaient été les motivations premières ayant poussé Chikage à se balader jusqu'à la terrasse. Une âme un peu rêveuse, s'adonnant à des instants de contemplation, ne pouvait qu'avoir envie de tomber sur quelqu'un d'exceptionnel. Quelqu'un comme l'incube, prêt à lui faire passer des moments « inoubliables ». Bien sûr, le tortionnaire partait du postulat évident qu'il ne tomberait que sur des femmes, sur la terrasse. Les hommes… Eh bien les hommes n'étaient pour la plupart que de vulgaires déchets incapables de tenir une réflexion plus élaborée que leurs actions de la journée. Ce qu'ils feraient, le soir venu. Où chercheraient-ils à prendre du plaisir ?

Du moins, telle était la vision de Chikage vis-à-vis des représentants de son sexe. Imbu de sa propre personne, il s'estimait naturellement supérieur et au-delà de ces généralités. Bien sûr, il existait quelques exceptions, comme Saytan, mais… Ces exceptions portaient le nom d'exceptions parce qu'elles étaient rares, justement. Et de toute façon, s'il trouvait un rêveur sur la terrasse, ce ne serait sans doute qu'un démon faible, aux espérances qui lui permettraient de dépasser sa condition… fictivement. Tout ceci ne serait que fictif. Il demeurerait misérable.

S'il tombait sur un couple ayant voulu profiter de la vue ensemble ? Il se ferait sans doute un malin plaisir à séduire la madame, pour la voler aux yeux de son compagnon. Une telle situation était mesquine, mais pour quelqu'un de sadique comme l'incube, le plaisir pris serait double. Conquérir une femme, et humilier un homme. Perspective des plus amusantes, il fallait le dire. Enfin, s'il n'y avait personne, il se contenterait de tourner les talons.

Et pourtant, il ne trouva rien qui soit listé dans ce bref catalogue. Il y avait un homme, certes, mais pas des moindres. Un des cavaliers de l'apocalypse. Ni plus ni moins Conquest. Parce que bien évidemment, en tant que stratège de Saytan, il connaissait les forces principales des démons, et ce dernier en faisait partie. Et quand bien même, il trouvait cela curieux que quelqu'un de puissant, à l'ambition propre et caractérisée par son nom, soit là à se prélasser dans le vide.

Que l'on soit clair : la règle comme quoi Chikage n'aimait pas les hommes ne changeait pas, même avec un cavalier de l'apocalypse. Pourtant, en contempler un dans un moment de mou était une chose rare, et ce fut ce qui le poussa à engager la conversation. Rien de bienveillant ne l'animait, mais pourtant, il se contenta de poser ses coudes sur la terrasse, à bien cinq mètres de Conquest, et fit mine de regarder le vide également, avant de lui lancer sur un air où il atténua autant que possible son sarcasme.

 « Un moment de répit dans la conquête ? »

Question simple, mais qui allait quelque part droit au but : pourquoi Conquest était-il là à fixer le vide… ou sa main, ce qui revenait à la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Conquest

Cavalier
Cavalier
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2014


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Jeu 29 Jan - 22:01

Le cavalier sentit plus qu’il ne vit la personne qui venait de faire son apparition à ses côté. Bien qu’il ne reconnut pas tout de suite à qui appartenait cette perturbante présence, il ne connaissait pas non plus TOUS les démons du manoir. La voix elle ne laissait aucune équivoque, il ne pouvait s’agir que de Chikage. Conquest n’avait eu que peu de contacts avec l’incube, celui-ci n’étant pas spécialement de bonne compagnie pour les hommes, d’autant que Conquest s’était depuis longtemps fait rare dans les couloirs du manoir.

Pour autant en tant que figure un tant soit peu importante du manoir de par sa nature de cavalier, Conquest se devait de connaître au moins les principaux acteurs de la vie du manoir, et bien entendu le bourreau officiel en faisait partie…Bien que la façon de diriger de Saytan ne devait lui laisser finalement que peu de possibilité de…travailler aurait dû être le mot juste, mais Chikage ne travaillait pas quand il officiait, il s’amusait, sans le connaître vraiment Conquest savait au moins cela de l’incube qu’il avait à côté de lui. A bien y réfléchir un bourreau qui aimait son travail…un peu trop comme Chikage, pouvait-il être un bon bourreau ? Conquest en doutait, en effet pour que la torture soit vraiment efficace il y avait une constante à laquelle on ne pouvait pas déroger : la froideur du bourreau. Avec un bourreau qui prenait montrait des émotions il était alors possible de lire en lui et d’essayer de trouver une faille où une lueur « d’humanité » qui rendait le tout moins effrayant. Alors qu’avec un bourreau parfaitement impassible, froid et chirurgical, nous étions en face d’une personne qui ne nous voyait même plus, c’était sans fin, il n’y avait croyait-on aucune limite à ce qui était infligé, c’était horrifiquement machinal. Et l’on ne pouvait raisonner une machine. C’était d’ailleurs l’intérêt du bourreau silencieux et de l’acolyte posant les questions, si ce dernier semblait avoir un semblant d’autorité sur le bourreau alors on était prêt à tout dire simplement pour qu’il arrête son implacable compagnon…enfin…c’était là, les théories les plus communes, après tout ne l’ayant jamais vu « s’amuser » Conquest ne pouvait pas vraiment savoir comment il menait ses séances. Non pas qu’il soit curieux loin de là, il n’avait guère d’affection pour la torture, pas que cela le dérange d’un point de vue éthique bien entendu mais entendre un homme pleurer, gargouiller et agoniser pendant des heures était toujours quelque chose d’horriblement fatiguant…

Pour l’heure la présence de l’incube ne tenait pas de la torture mais le ton qu’il avait pris pour parler au cavalier ne laissait aucune ambiguïté sur le ressentit de l’incube quant au cavalier, sans être ouvertement insultant celui-ci n’avait rien d’aimable pour autant. Conquest pouvait sentir dans la voix du démon du sarcasme qu’il essayait tant bien que mal de dissimuler. Le cavalier ne put qu’hausser un sourcil en tournant son regard vers l’incube. Du sarcasme ? Que venait faire du sarcasme dans sa voix ? S’ennuyait-il actuellement en point de se sentir obliger de chercher querelle auprès d’un cavalier de l’apocalypse ? Le cavalier en doutait tout de même cela aurait été une chose stupide à faire…et on n’arrivait pas à un poste comme celui que l’incube occupait en étant stupide…du moins normalement.

Sa question au demeurant étrange n’était pourtant pas dénuée de propos à l’heure actuelle, ce qui laissa naître un sourire amusé sur le visage de la Conquête. L’incube ne croyait pas si bien dire, bien qu’il ne puisse sans doute se le figurer vraiment.


« Je me permet de te retourner la question »

Répondit le cavalier se permettant pour l’occasion un petit trait d’esprit ce qui chez lui n’était pas coutume, c’est dire s’il avait trouvé la remarque de Chikage fort à propos et presque drôle. Conquest quant à lui essayait de savoir avec ce qu’il pouvait d’humour si l’incube n’avait personne d’autre à importuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Dim 1 Fév - 11:32

Les dames d'abord, disait-on. Chikage aimait bien, d'ordinaire, écouter ce que ses interlocutrices avaient à dire pour adapter la teneur de ses propos en fonction de ce qu'elles avaient envie d'entendre. Il était plus facile de les séduire ainsi, il suffisait de s'orienter sur le chemin de leur désir, et de prendre d'assaut leurs sentiments tel un conquérant expérimenté qui marchait sur forteresse après forteresse. Forteresse étant ici le cœur de ces dames. Chikage s'amusait ainsi, puisqu'il voyait cela comme une extension à sa vie en tant que général des armées, de son vivant. Chaque bataille remportée provoquait une satisfaction, et chaque vie de miséreux ôtée venait augmenter son score, un score fictif qu'il aimait bien dépasser par plaisir et amour propre.

Il était donc évident que ce genre de raisonnement ne s'appliquait pas avec Conquest. Lorsque ce dernier lui rendit la question, il n'y avait pas de stratégie d'adaptation de discours. Seulement une façon de véhiculer la méfiance de son interlocuteur quant aux intentions poussant l'incube à engager la conversation. En était-on déjà à là ? Chikage sentait déjà son dégoût de converser avec un homme se manifester. Néanmoins il passa outre, puisqu'il demeurait curieux, et avait déjà commencé à poser des questions. Autant avoir les réponses adéquates. Toujours, sans adresser de regard à Conquest, il lui répondit calmement, sans réel sarcasme. Cependant, la voix de Chikage donnait toujours l'impression qu'il y en avait une pointe, naturellement. Oh, il faisait avec.

 « Non. Je dirais plutôt que je suis tombé en bordure d'une conquête qui ne m'intéressait pas. Alors je cherche. »

Sans doute des quatre cavaliers, la thématique de la conquête était celle qui se rapprochait le plus de ses propres ambitions. La guerre venait juste après. La mort et la famine étaient loin derrière. Comme on l'avait dit, il lui paraissait intriguant de voir la représentation de celui qui allait toujours de l'avant s'abandonner à une pause, ainsi. Peut-être avait-il besoin que Chikage soit plus explicite ? Soit, ces hommes étaient si obtus, que faire dans la finesse n'apportait jamais de réponse. Autant rester brut. L'incube ne tarda pas à rajouter.

 « Mais pendant que je cherche, tu ne m'en voudras pas si je me demande pourquoi la conquête elle-même fait une pause ? »

De l'ironie, bien sûr. Il se moquait totalement de ce que Conquest pensait de lui. C'était certes un cavalier, mais tant qu'il n'avait pas de raison objective d'être agressif envers lui, le reste importait peu à Chikage. Tant qu'il pouvait voguer dans les limites de l'acceptable, il le ferait jusqu'aux bordures de ces limites.
Revenir en haut Aller en bas
Conquest

Cavalier
Cavalier
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2014


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Lun 15 Juin - 0:27

Le regard de Conquest se glisse de nouveau sur l’incube qui se trouvait à côté de lui accoudé nonchalamment. Ce dernier n’était pas dépourvu d’humour et sa remarque sur le fait de trouver une conquête qui n’était pas de celle qu’il recherchait aurait été propre à faire au moins sourire n’importe qui, de fait le regard de Conquest se réchauffa un peu. Le sarcasme était toujours présent dans la voix de l’incube mais rien dans son attitude ne lui donnait un air de défis ou quoique ça soit d’autre fondamentalement hostile, le cavalier se doutait que le démon n’était pas assez fou pour se risquer d’attirer les foudres d’un cavalier mal luné, d’autant que lui et ses pairs n’avaient jamais été connus pour leur humour.

Conquest était bien conscient qu’il ne pouvait se contenter de lui répondre laconiquement par une contre question, il était évident que cela ne laisserait pas l’incube avant un moment puisque ce dernier semblait avoir du temps à perdre, aussi Conquest pressentait-il qu’il serait lui, le premier, à se lasser de ce genre de petit jeu. Hors il n’avait ni la tête, ni le temps au jeu. Car Conquest tout aussi profondément soit il en train de s’abimer dans sa contemplation n’en restait pas moins alerte à ce qui se passait autour de lui était surtout en train d’attendre, et ce qu’il était en train d’attendre semblait se profiler à l’horizon. Sans tourner le regard vers son voisin il lui répondit en toute simplicité.


« J’étais en train d’attendre quelqu’un»

La question était…Attendre qui ? A quelque dizaine de mètre des deux démons, un peu en dessous d’eux, un ange au trait fin vêtu d’une tenue blanche et vaporeuse tranchait radicalement avec les tenues chamarrées de la plupart des démons. Les yeux clairs de l’ange semblaient chercher quelque chose tandis qu’il contourner d’un pas légers un banc de pierre terne où s’accrochaient quelques rares plantes grimpantes. Aucuns démons présents ne faisaient attention à la présence de l’ange en ce lieu tous sauf un bien entendu qui ne lâchait pas de son regard rubis le céleste qui poursuivait tranquillement son petit manège comme si de rien n’était. Bien entendu il ne s’agissait pas là d’un ange clandestin, il était là de manière tout à fait officielle, envoyé par le sieur Nyorai rien de moins, un des nombreux détachés auprès du manoir, servant d’yeux et d’oreille pour la cité avec la bénédiction de Say, chargé officiellement de faire des rapports sur la démographie des démons, leurs habitudes tout ça tout ça…Conquest se demandait si en vérité il ne s’agissait pas là d’un tout autre type d’information…de l’espionnage en vue d’une attaque…ou d’alimenter un réseau terroriste. Racisme ? Paranoïa ? Possible après tout Conquest ne portait pas spécialement les anges dans son cœurs c’était un fait mais il y avait dans le cas présent bien plus que cela.

Tout avait commencé alors que Conquest était tombé sur l’ange lors d’une de ses errances coutumière dans les couloirs du manoir. Ce dernier était en train de noter consciencieusement des chiffres en apparence aléatoires sur un registre, nul doute qu’il s’agissait là d’un quelconque travail administratif à en juger par son air ennuyé et son regard éteint tandis qu’il consignait mécaniquement ses observations. Il y avait sans doute des dizaines de ses pairs en train de faire là même chose que lui en ce moment dans la cité, pas de quoi s’alarmer donc…non en effet sauf quand l’ange en question arracha précipitamment un des pages du registre et la cacha sous sa tunique tandis qu’il se croyait seul. Seul, il ne l’était pas, dans l’ombre Conquest observait aussi immobile qu’une statue s’imprégnant de chaque trait du visage, de chaque détail pouvant caractériser l’ange et lui permettre de le retrouver.

Ainsi commencé une traque d’une semaine, partout où l’ange allait, Conquest le suivait aussi discret et silencieux que les ombres dans lesquelles il évoluait attendant de comprendre à quoi pouvait bien rimer ce petit manège qui avait lieux tous les jours, parfois une seule fois, parfois plusieurs.
Ce que pouvait contenir les pages arrachées au registre, Conquest n’en avait aucune idée, il n’avait pas encore pris le risque d’interpeller l’ange pour savoir ce qu’il pouvait bien en faire, il ne voulait pas déclencher une guerre parce qu’il avait supprimé un ange sur une vague supposition. Il n’avait pas pu avoir accès à ces feuilles puisque bien qu’ayant eu accès au quartier de l’ange et ayant procéder à une fouille en règle rien n’avait été trouvé dans les affaires du célèste, celui devait soit les garder sur lui, chose peu probable, soit les cacher quelque part…le tout était de trouver où…

C’était là, la raison de la présence de Conquest en ce lieu, la terrasse était bien le seul lieux pour le démon n’avait pas encore suivit l’ange, trop de monde pour qu’il le suive sans être remarqué, l’ange était dans cet endroit sur le qui-vive, trop de découvert , non seulement sa proie aurait eu connaissance de la filature mais surtout elle aurait eu connaissance de son instigateur, deux chose que le cavalier voulait éviter à tout prix…la discrétion était donc de mise et tout était parti de cette hypothèse que l’ange passait au moins une fois par jour en ce lieux pour effectuer la livraison de ces observations…Conquest s’était donc placé là en avance et avait attendu, patiemment, que l’ange se contente de venir à lui… En revanche il n’avait pas prévu que quelqu’un décide de lui tenir la jambe. Bien heureusement la conversation était assez calme et lointaine pour que l’ange ne suspecte en aucun cas la filature ni n’ai même l’idée de regarder dans la direction du cavalier et de son compagnon de fortune.

Le regard perçant de Conquest ne lâchait pas l’ange même s’il feignait de ne pas le regarder directement, il ne voulait pas courir ce risque, il se demandait si Chikage l’avait remarqué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Sam 20 Juin - 10:13

Une chose était certaine aux yeux de l'incube, et sans doute même aux yeux de quiconque : Conquest n'était pas du genre à s'étendre verbalement. Ses propos tenaient en quelques mots à chaque fois, allaient droit au but, et ne s'embarrassaient absolument pas de détails. Telle fut notamment la réponse que le cavalier fournit au chef tortionnaire. Il se contenta du strict minimum, en disant attendre quelqu'un. Rien de plus. Chikage s'attendait à ce qu'il complète de lui-même, mais il n'avait visiblement pas envie de compléter.

On aurait des raisons de penser que quelqu'un agissant ainsi, cultivant la culture du mystère, cherchait à faire son intéressant. Ce jugement s'appliquait difficilement avec Conquest, et ce, même aux yeux de quelqu'un comme Chikage. L'incube savait que ce n'était pas le style du démon de chercher à se donner importance ainsi. Et pourtant, ce manque de réponse claire l'irritait légèrement. Il était trop fier pour être du genre à se faire supplier. En conséquence, il ne pouvait s'empêcher d'avoir cette pensée, ne serait-ce que de façon éphémère.

Mais encore une fois, Conquest était Conquest. Il se contentait de répondre le plus simplement possible à des questions. Il fallait simplement qu'il voie cette chasse aux informations comme quelque chose de potentiellement distrayant. Potentiellement. L'incube soupira légèrement, posé sur la terrasse tel qu'il était, avant de reprendre avec une autre question.

 « Et qui donc attends-tu ? »

Il se pouvait qu'il soit lui-même lassé de ce jeu de questions réponses. Du coup, autant gagner du temps en essayant de glaner des informations avec les éléments de bord. En observant Conquest, il voyait que ce dernier regardait fixement quelque chose. Peut-être obtiendrait-il sa réponse en faisant de même ? Possible. Chikage tenta de suivre ledit regard du démon, mais ne dénota pas de suite la présence d'un ange. Le regard de Conquest semblait… fuyant par moments. Et s'il tentait un bluff ? Oui, il n'avait rien à perdre.

 « Intéressant... »

Feindre avoir vu quelque chose. Le sourire malicieux aux lèvres. Peut-être que Conquest se trahirait de lui-même par la suite ? L'incube ne comptait pas trop là-dessus, mais c'était bien la seule chose qu'il pouvait faire pour se distraire, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Conquest

Cavalier
Cavalier
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2014


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Jeu 23 Juil - 9:37

De tout temps la conquête avait été présente, se décidant aussi bien sur le champs de bataille que dans les ambiances feutrées des salons où les grands du monde des mortels décidaient nonchalamment du destin de leurs congénères sans y voir autre chose qu’une suite de nombre, d’intérêts économiques, politiques ou militaire. Chaque fois Conquest avait été là, ombre de l’histoire, présence invisible penchée au-dessus de l’épaule des conquérants, les yeux grands ouverts se nourrissant avidement de leur désir sombre et violent de pouvoir et d’ascension. Là, il avait vu, vu la nature humaine, vu les afflictions, la colère, le désir, la trahison, la jalousie la chute…Rien de tout cela ne lui était étranger aussi la conquête au fur et à mesure du temps s’était faite plus sournoise plus méfiante, avançant lentement, rampant sous les lignes de conscience, contaminant lentement les cœurs et les esprits avant de tout dévaster sur son passage.

Conquest avait appris avec le temps à manœuvrer ses pions sans en avoir l’air, gardant pour lui ses stratégie, calculant, estimant sans jamais vraiment partager cela avec qui que ça soit, même pas avec ses pairs. Voilà pourquoi quand il parlait il se limitait au minimum vital. Le tortionnaire avait-il besoin de savoir ce que Conquest était en train de traquer ? D’aucun aurait été d’avis que oui, puisque s’ils lui mettaient la main dessus il était évident que l’aide du maître tortionnaire puisse être d’un grand secours et en même temps Saytan avait formellement interdit qu’il s’adonne à une vendetta privée sur les anges présent au sein du Manoir, qu’il soit dissidents ou non…En ce cas la compagnie de son exécuteur privé n’était pas des plus conseillée.

Conquest en était encore à se demander s’il devait ou pas s’ouvrir de ses desseins à son compagnon de fortune tout en surveillant l’ange avec le regard d’un rapace s’apprêtant à fondre sur sa proie, quelque part dans son esprit le tenaillait l’idée que s’il s’élançait maintenant et qu’il fendait la foule sur les quelques dizaines de mètres qui le séparait de sa cible il pourrai l’assaillir et la faire disparaître sans que personne ne s’interpose, et si quelqu’un le voyait faire…Après tout il était un des cavaliers de l’apocalypse et ça n’était qu’un ange…quel démon irait risquer sa vie pour un ange ? Loin, cependant, de céder à ses pulsions primitive le cavalier avait bien conscience qu’une telle conduite ne mènerait qu’à perdre sa seule et unique piste alors qu’il était plus intéressant de maintenir cette surveillance pour voir si l’ange allait rentrer en contact avec quelqu’un ou pas.

Concentré qu’il était sur l’ange c’est à peine si Conquest feignit de remarquer que Chikage faisait son possible pour faire comme s’il avait compris ce qu’il était en train de se passer. Il s’assura que l’ange était toujours bien dans son champs de vision et détourna le regard un instant de la cible pour regarder Chikage de son regard rubis comme s’il était en train de le jauger pour décider quoi faire…Ce qui ne devait pas spécialement être agréable pour son interlocuteur.

Après un instant qui avait sans fait l’effet d’une éternité à Chikage, Conquest se détourna de lui pour se reconcentrer sur son ange non sans toutefois s’adresser au démon à côté de lui.


« Tu n’as rien remarqué. »

Il ne s’agissait pas là d’une question mais d’une affirmation, dénuée de sarcasme ou de quelconque trace de moquerie, c’était simplement une observation, le ton néanmoins laissait à penser qu’il valait mieux attendre que le cavalier continu de parler plutôt que d’essayer de l’interrompre.

« Vois-tu cet ange près du banc de pierre là-bas ? » Conquest laissa le temps a l’incube de trouver l’ange du regard « Cela fait près d’une semaine que je le suis, tous les jours il consigne des chiffres dans un cahier, rien de bien extraordinaire certes…Mais certaine de ses pages sont arrachées et dissimulées…et ça…ça c’est intéressant. »

Il laissa planer le silence qui venait de s’installer dans la conversation le temps que l’incube puisse assimiler et comprenne de lui-même tout ce que cela pouvait impliquer.

« Ce qui serait plus intéressant encore serait de voir s’il va les donner à quelqu’un. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: contemplation [libre]   Sam 1 Aoû - 11:01

Ce que l'on ne faisait pas pour passer le temps. Bien sur, Chikage n'avait rien remarqué, puisque rien dans son champ de vision ne semblait lui indiquait la moindre piste de ce que Conquest pouvait être en train de traquer, d'observer, mais son commentaire lancé en l'air pouvait avoir plusieurs interprétations. Certes, l'incube l'avait employé en tant que bluff, mais mais rien ne l'empêchait de faire montre de mauvaise foi, et de prétendre donner un autre sens à de tels propos.

Cela était d'autant plus tentant lorsque son interlocuteur lui fit comprendre clairement qu'il n'avait rien remarqué. Qu'on ne se le cache pas : même en s'attendant à une réponse de ce style, Chikage était légèrement irrité par l'attitude de Conquest qui donnait par moments l'impression de se faire désirer, s'il ne connaissait pas la nature du personnage. Pour autant, il n'affichait rien, et finit par se dire que, quitte à entamer une discussion avec lui pour le simple goût de la distraction, autant se doter d'une fausse explication. Il afficha notamment un sourire factice avant de hausser les épaules et de répondre.

 « C'est précisément ce qui est intéressant. Je me demandais si, au fond, tu ne contemplais pas le vide. »

Peut-être que cela le pousserait à parler ? A voir. Si ce n'était pas le cas, Chikage n'insisterait pas parce qu'une discussion aussi ennuyante que de jouer au chat et à la souris avec un cavalier de l'Apocalypse ne l'intéressait guère. Mais qu'il ne se soucie pas : enfin, Conquest fournit des éléments de réponse en pointant un ange situé près d'un banc. Alors c'était ça qu'il fixait depuis tout à l'heure ? Un représentant de cette race aussi abjecte qu'ennuyante ? Il devait cependant y avoir une raison pour laquelle Conquest accordait tant d'importance à un être pareil, et Chikage attendit juste qu'il la lui fournisse… en espérant qu'il ne jouerait pas à nouveau la carte du mystère.

Fort heureusement, son interlocuteur décida de tout lui révéler. Il mentionna un cahier, des pages arrachées, et une possible transmission à quelqu'un. C'était… tout ? L'incube était un peu déçu, il s'attendait à quelque chose de plus palpitant. Ou alors, Conquest gardait pour lui la part la plus intéressante du mystère. Le contenu de ces pages arrachées, notamment, car il devait forcément avoir une idée s'il s'y intéressait. En guise de réponse, Chikage n'hésita pas à soulever ce point en lui disant.

 « Si je ne te connaissais pas, je trouverais étrange que tu t'intéresses ainsi aux correspondances angéliques. J'imagine qu'il y a une raison spécifique pour que ces pages-là t'intéressent. N'est-ce-pas ? »

Un moyen comme un autre d'en demander le contenu présumé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: contemplation [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

contemplation [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Terrasse-