Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victorien des Combes

Victorien for You

 Victorien for You
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/07/2016
Localisation : Cité ou MAD


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Maire.
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   Sam 16 Juil - 23:44

(Coste) des Combes

Victorien
 
feat. Yuri Pedrov


Race : Archange ☪ Groupe : Cité ☪ 712 ans ( né en 1303) ☪ Fonction : Séraphin de l’Administration  ☪ Sexualité : homosexuel ☪ Camp : Tous.
 

Description physique
 
Victorien est un individu s’élevant à 1m83, d’apparence droite, élancé et faisant dans les 30 ans. Sa peau est très pâle, aussi bien naturellement que par le fait qu’il n’aime pas le soleil et se trouve souvent dans son bureau. Néanmoins, cette pâleur ne dénote pas d’une mauvaise santé, bien au contraire, le Séraphin est un homme sportif – avec une petite préférence pour le sport de lit le coquin – et possède même une légère musculature.

Ce que l’on peut voir même de dos sont ses longs cheveux bouclés gris, lourds et épais, qu’il garde en queue de cheval grâce à un ruban quand il est au travail. Son visage est de type européen, puisqu’il est français d’origine. Son nez est droit et prononcé, ses lèvres minces et ses yeux sont bleus-gris. Pour ce qui est de son style vestimentaire, il porte généralement un costume dans des teintes grises et bleus avec une cravate bicolore, son rubans dans les cheveux et quelques pinces pour les retenir. Plus détendu il enlève sa veste et enlève quelques boutons.


Description mentale
 

Victorien est quelqu’un d’assez calme, peu enclin à laisser transparaître ses émotions facilement, ni d’avoir d’élan de colère spontané. Il est plutôt le genre à encaisser sans rien dire, sans sourciller, que ce soit insulte ou critique (ou enquête), voir même avec un petit sourire aimable aux lèvres. Néanmoins, ce n’est pas de la timidité, voir même de la gentillesse débordante, mais plutôt pour mettre en principe l’adage « le bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » : pourquoi s’embêter à détester des imbéciles ? Comme si son passage à l’abbaye n’était qu’un mauvais rêve, Victorien Coste-des-Combes se comporte bien plus comme un noble qu’un moine, avec une petite touche d’arrogance dans le comportement.

De plus, perdre son sang-froid ne fait pas très professionnel, par conséquent, il tâche de toujours rester calme et mesuré aussi bien dans ses actions que propos. Et s’il lui arrive d’être contrarié, cela se traduit par des sarcasmes et de l’ironie, après tout il est français d’origine. Poussé dans les derniers retranchements de la colère, Victorien usera alors de violence souvent sans prévenir. Le pacifisme c’est bien, mais atteint vite ses limites selon lui. Parfois, il faut savoir être ferme. Sa colère se manifeste de façon sourde et froide, sans hausser le ton (ou alors dans de très rare cas).

Au bureau, il a l’habitude d’être sage, surtout ces temps-ci, restant correct, poli et professionnel, faisant son travail avec méthode et rigueur, puisque c’est pour cela qu’il a été nommé. Puis quand il n’est plus sur son lieu de travail, c’est un autre Victorien qui se dévoile. Plus sensuel, provocateur et lascif avec ceux à son goût, même si pour le moment, il est surtout méfiant – d’autant plus si on vient de soi-même le séduire – se demandant si ce n’est pas un mauvais coup, préférant se rendre au MAD plus ou moins incognito pour ce genre de choses.

Le Séraphin est quelqu’un d’assez abordable malgré son poste et ses défauts. Il ne manque pas d’humour – même s’il n’est pas toujours compris -, cherchant parfois à mettre ses interlocuteurs à l’aise ou à détendre l’atmosphère – ou juste faire une blague pour le plaisir. Généralement, c’est avec un ton faussement sérieux qu’il l’a sort, n’étant pas très extravertis dans ses émotions. Néanmoins, cela dévie parfois vers l’ironie, méfiance donc.

Un brin égoïste, Victorien est plutôt du genre à se faire passer avant les autres. Même si pour le coup il n’y a pas vraiment d’occasion de le remarquer alors ça ne se voit pas trop. Ce n’est pas pour autant qu’il est dénué d’altruisme mais moins que de son vivant. Il sait apporter un coup de main si besoin, mais qu’à ceux qui essaie de s’en sortir et si ça l’intéresse. Il est important de préciser que sa bonne conduite de son vivant était surtout due à la peur d’aller en Enfer, par conséquent, il fait moins d’effort de ce côté-là, et en fait plus au niveau de l’entrainement physique, même s’il n’est pas dans l’armée. Le Séraphin collectionne les armes blanches de toutes origines – pas vraiment pour s’en servir – mais en décoration chez lui. Même s’il ne le cache pas, il ne s’en vante pas non plus.

Victorien n’aime pas la solitude. Il déteste cela voir même ne la supporte pas vraiment, dû à sa mort misérable. Il déteste parler du passé et ne l’aborde jamais, et si jamais on lui pose la question, alors il préfère le mensonge par omission et dit simplement qu’il était fils de noble.

Son point de vue sur le Manoir est du genre positif. D’accord il n’y a pas que des enfants de chœur mais cela met un peu de piment. Et puis il faut avouer que les incubes et surtout les vampires, avec leurs dents qui s’enfoncent dans la chair pour boire du sang… C’est très érotique. Comment ça ce n’est pas très politique comme argument ? Il faut savoir profiter des bonnes choses. Même s’il n’est pas très expressif, Victorien a beaucoup de gratitude envers Michael (et Saytan de fait) pour cette seconde chance qui lui permet de mener une vie meilleure que celle sur Terre.





 Pouvoir(s) & arme(s)
 


L’aura de Victorien est assez calme, témoignant de sa confiance en lui, doublé d’un soupçon de langueur. Quand il est en colère, on peut y desceller une certaine froide menace.

Corps à corps : 12 ( défensif. Il s’y était entraîné un peu dans sa jeunesse puis il s’y ai remis légèrement. Mais il n’a jamais fait de vrai duel au corps à corps mettant sa vie en jeu.)
Armes : 23 ( offensif. Idem, il a eu un peu d’entrainement dans sa jeunesse et s’y ai remis. Néanmoins il préfère cette méthode que corps à corps trouvant cela plus élégant, même s’il n’a jamais fait de duel qu’aux armes mettant sa vie en jeu. Arme de prédilection : rapière.)
Magie : 40 (offensif/défensif. Victorien adore la télékinésie. Il pourrait écrire tout un chapitre sur son adoration de cette magie, sur le fait de balancer des objets à la figure des gens, que ce soit des petits pour rire, ou des plus gros pour les calmer, et surtout les envoyer valser quand il est en colère est très pratique et l’empli d’une grande satisfaction. La télékinésie c’est la vie.

Mais les boucliers protecteurs c’est bien aussi, et très utiles quand la rapière ne suffit plus à se défendre et quand l’adversaire revient à la charge.

Et si on termine tout de même avec une blessure, il reste le soin. Victorien utilise moins cette magie – il n’est pas soigneur donc il n’a pas à s’occuper des blessures tous les jours – aussi vaut il mieux aller voir un professionnel au lieu du Séraphin de l’Administration pour se faire réparer. Lui ne fait que dans les blessures mineures. )



Votre mort
 
Prier, prier, toujours prier, Victorien n’en pouvait plus. Il voulait hurler, balancer l’encre contre les murs et brûler les livres poussiéreux aux belles enluminures. A la place il continua de chanter le cantique latin d’une voix monotone, répétant machinalement chaque syllabe, une neutralité de façade. Il n’était pas fait pour rester ainsi entre les murs froids d’une abbaye. Victorien avait été élevé pour être combattant, issue d’une noble famille, où il était bien vu d’avoir un fils dans les ordres et un chevalier. Tout comme son frère il avait appris à bien parler, bien se tenir, il savait lire, écrire, danser, monter à cheval, faire un sourire polie et saluer les demoiselles. Oui mais voilà, Antoine avait plus de carrure que lui alors que deux ans d’écart les séparait. Victorien avait pourtant fait de son mieux, et argumentait que ce n’était pas grave, qu’il prendrait une épée plus fine, ou une dague, qu’il pouvait combattre ! Il travaillait son endurance et le corps à corps, espérant en vain ne pas être envoyé dans les ordres. Mais Antoine avait pris plus de muscles. A 16 et 14 ans leur sort fut scellé. Victorien serait homme d’église.

Les premières années fut difficile. Manger à des heures stricts, se réveiller à des heures indues, travailler la terre, apprendre les rudiments de médecine, ne pas avoir un mot plus haut que l’autre, ne penser à rien de sexuel. Victorien comprit vite qu’il devait gagner en importance pour avoir plus de liberté. Il se fit plus fervent croyant, aidait à ranger les manuscrits puis on se mit à lui confier les comptes. A lui faire confiance. De ce fait on le laissa travailler pour les autres : avec son éducation Victorien pouvait recopier des livres pour des commanditaires. La seule activité qui lui procurait un minimum de satisfaction, écrire, soigner son écriture. Plus il passait du temps hors de l’abbaye, mieux le jeune homme se portait. Il s’entraîna à imiter pour s’amuser d’autres écritures, chose à laquelle il était plutôt doué. Il garda cela secret, se disant qu’un jour ça lui servirait surement.

Les années passèrent et Victorien se sentait de plus en plus insatisfait, frustré de cette vie qui ne lui convenait pas. Il avait beau s’éloigner autant que faire se peut, son statut ne lui donnait guère l’occasion de s’amuser et de se détendre comme il le voudrait dans un village où tout le monde se connaissait. Un jour, un noble d’une autre ville, entendant parler de ses bons services en matière de scribe par le bouche à oreille le fit demander pour être précepteur. Une diligence lui fut envoyé et le voilà partit dans château. Il fut bien accueilli par le maître des lieux, sa femme et ses enfants, on lui donna une petite chambre où dormir. Les enfants étaient gentils, l’épouse charmante mais le maître des lieux était beau. Malgré tous ses efforts pour ne pas y penser – pensant être tenté par le diable – Victorien en faisait une fixette. Lui dire bonjour était une épreuve, le croiser dans les couloirs une torture, le voir assoupi dans un fauteuil une tentation.

Une tentation fatale auquel il ne pu résister. Il faisait nuit, une bougie éclairait le visage endormi de Julien, mettant en valeur ses cheveux noirs et son visage pâle. Son cœur se mit à battre plus vite, Victorien se sentait comme aimanté par ses lèvres délicates sur lesquelles il déposa un baisé, des années de manque l’enhardissant il se fit plus fougueux ce qui ne manquait pas de réveiller le mari qui le repoussa violemment, choqué :

- Démon, comment osez vous ?! Hors de question de laisser mes enfants à… un dépravé ! Vous partez demain.

Evidemment, à quoi Victorien s’attendait-il ? Encore heureux que pour ses bons services, Julien n’en parla à personne – cela l’aurait embarrassé aussi – et ne manqua pas de le jeter dehors à l’aube sans explication à sa femme et ses enfants. Toujours mieux que l’écartèlement ou le bûcher. Mais à 27 ans, Victorien ne voulait pu retourner à l’abbaye. Lors du trajet il dévia de sa route et devient un moine seulement d’apparence. Qui le remettrait en doute de toute façon ? Qui poserait des questions à un homme d’église ? Néanmoins il continua de faire ce qu’il avait appris, ayant peur pour son âme après son comportement, devant se racheter pour ne pas aller en enfer… D’avoir cédé aux démons de la luxure. Il se fait même écrivain pour certains clients afin de les aider à rédiger leur document. Victorien fini sa vit seul, pauvre et malade trois ans plus tard.

Est-ce que ses efforts avaient fini par payer ? Recueilli les derniers mots de mourants, tenter de soigner des blesser, faire la charité, tout ceci avait-il réussi à sauver son âme ? Quand il rouvrit les yeux il était dans une immaculé Cité et il apprit par la suite que de l’autre côté se dressait le Manoir. Comme tout chrétien de son époque, Victorien associa les deux parties à l’Enfer et le Paradis. Néanmoins, après avoir été accueilli, il s’avéra que ce n’était pas exactement ce qui était écrit dans les Eglises malgré qu’on lui eut annoncé qu’il serait désormais un ange.

Les premiers mois, il profita simplement de sa nouvelle maison, et son cadre de vie, se laissant enfin pousser les cheveux, et il changea de style, laissant tomber totalement sa tenue de moine, apprivoisant ses ailes et les cieux. Mais très vite, il réalisa que ne rien faire l’ennuyait après une vie de travail. Il avait besoin de gratter du papier, de s’entraîner à nouveau, et de se faire des relations dans tous les sens du terme. Pour le travail il postula dans l’administration – même s’il aimait les lames il n’avait plus le niveau pour être dans l’armée après des années sans en tenir une. Quand à ses objectifs deux et trois, il réalisa la trois suivi de la deux par la même occasion en la personne de Theseus, un grec bien bâti plus expérimenté que lui qui lui fit faire du sport. Beaucoup de sport. Néanmoins ils n’étaient pas vraiment amants, plus des amis qui se satisfaisaient mutuellement, ce qui convenait parfaitement à Victorien, avant de devenir juste amis tout courts.

Avec le temps, le caractère du jeune homme se fit plus affirmé et dominant, ne gardant de l’attitude monastique que le savoir-faire administratif. Moins Victorien était frustré, plus il travaillait bien et les résultats se firent sentir, ce qui lui permit de gravir les échelons. Et plus il gravissait la hiérarchie, plus il se plaisait dans son travail. Au moins il produisait de bon résultat, sans se rendre compte qu’il s’attirait la jalousie de Severick, un autre homme s’étant fixé pour but de le dépasser, et ils se glissaient quelques piques sarcastiques en se croisant de temps à autre. Cela n’arriva pas et au final, au grand damne de son concurrent, Victorien fut nommé Séraphin de l’administration.

Tout aurait pu s’arrêter là, Victorien promis à un brillant avenir de Séraphin, sachant faire son travail et continuant de garder un vernis poli et calme pour cacher quelques aventures à côté. Victorien s’est peut être montré trop confiant, trop satisfait de son poste, et quand Severick toqua à son bureau pour le féliciter, Victorien ne s’est pas méfié. Quand Severick lui lança quelques piques en s’approchant trop près de lui, l’allumant, lui proposant « d’inaugurer » son bureau ne parlant qu’en métaphore, Victorien accepta, pensant là que cette rivalité n’était au final qu’un jeu sexuel de l’individu, aussi commença-t-il à le déshabiller, le toucher un peu. Quand Severick se mit à appeler des gardes en criant au viol, à l’attouchement, faisant un numéro de damoiseau en détresse digne d’un Oscar, ce fut le drame, Victorien essaya bien le lui mettre la main sur la bouche pour l’empêcher d’hurler mais s’était trop tard et cette position le desservit plus qu’autre chose.

Il y eut une enquête rapide, mené par Gwenaël, un Séraphin amical. Qui révéla que :

- Les deux hommes étaient connus pour ne pas s’entendre.
- Victorien avait une vie sexuel bien remplit, on peut compter une cinquantaine de personne invités dans son lit, mais ce n’est pas tant que ça si on rapporte à son âge.
- Mais tous étaient consentants. Theseus témoigna même.
- Néanmoins Severick n’avait eu que quelques aventures mais qu’avec des femmes, consentantes elles aussi.
- Mais le plaignant ayant des éléments trop incohérents contrairement à l’accusé on put heureusement en déduire qu’il avait mentit.

Au final, on put conclure qu’il n’y avait pas assez de preuves pour inculper Victorien, puisqu’il n’y avait que la parole de Severick, et qu’il était étrange que ne s’entendant pas avec, celui-ci entre dans son bureau pour le féliciter. Même s’il encaissa sans protester histoire de ne pas s’enfoncer d’avantage, Victorien vécu l’enquête comme une immense humiliation- surtout que cela faisait un bon sujet de scandale et de rumeurs pour les plus pipelettes- et se mit à haïr Severick, lui d’habitude si calme. Néanmoins, la douceur de Gwenaël atténua l’épreuve –se faire accuser n’est jamais plaisant – et depuis cet évènement Victorien considère qu’il a une dette envers son collègue et s’est promit de lui apporter son soutien en retour si jamais celui-ci a un souci. Néanmoins, avec cette affaire il n’a plus très envie d’aller draguer à la Cité après un coup pareil, se méfiant, et se demandant si on lui referait la même chose, mais avec le MAD… cela ouvre d’autres perspectives…

Quelques mois plus tard les affiches dukharistes le laissaient septique, honnêtement il pensa à une mauvaise blague ou à un canular, parce que ça ne pouvait pas être possible d’être aussi con. En tant qu’ancien chrétien, Victorien comprend bien le principe, mais dans un monde trop pur et parfait, on se ferait rudement chier pour l’éternité. Et au fond, qu’est-ce qu’un démon ? Parce que le Séraphin ne se considère pas comme un être pur sans pensées perverses… Ce serait ennuyeux de l’être.

Lors de l’attaque de la Tour, et bien il était dans son bureau, attendant la fin du Conseil qui devait amener son lot de papiers à traiter. Alors la menace était bien réel et prête à tuer…

Tuer. Cela arriva un mois plus tard avec un semi double meurtre. Une affaire à suivre.

 


Le monde des vivants

Surnom : aucun xD Tsaï ?
Âge : 24
Tu fais du RP depuis longtemps ?  Un peu plus que quand j'ai créer Tsaï. o3o
Avis sur le forum ?  toujours bien !
Comment as-tu connu le forum  ?  DC de Tsaï Shen *^*


Dernière édition par Victorien des Combes le Dim 24 Juil - 11:56, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henrich Darkhauf


avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 15


Vos Infos
Race: Estatua
Fonction : Aucune
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 14
Magie25
Armes0

MessageSujet: Re: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   Dim 17 Juil - 11:39

Bonjouuuur ! ~ Bienvenue parmi nous, très cher Victorien ! :D J'espère que tu te plaira :p

EDIT : Tape moi Tsaï j'avais oublié que c'était toi /PAN/ (En fait j'étais pas au courant, je viens de voir ta demande de DC XD) Mais oui, rebienvenue du coup ! '^'


Pikabuh ~
Ma couleur : #483D8B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwenäel / Maël

Luciole Kawaii
Luciole Kawaii
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 12/05/2016
Localisation : Cité


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Séraphin des Guérisseurs, Musicien, Conseiller
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 0
Magie42
Armes0

MessageSujet: Re: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   Dim 17 Juil - 12:56

Rebienvenue ami Séraphin =D




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enola Thorn

Douce Fleur
Douce Fleur
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 06/09/2015
Age : 23


Vos Infos
Race: Démon Supérieur
Fonction : Jardinière
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 6
Magie32
Armes19

MessageSujet: Re: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   Mer 20 Juil - 9:05

Re bienvenue flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madelle.1fr1.net/
Victorien des Combes

Victorien for You

 Victorien for You
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/07/2016
Localisation : Cité ou MAD


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Maire.
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   Mer 20 Juil - 20:43

merci à vous o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yue Tsukishiro

Ange Gardien &
Ange Gardien &
avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 06/10/2012


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Conseiller Mixte, Enquêteur du Conseil
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 19
Magie34
Armes27

MessageSujet: Re: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   Dim 24 Juil - 10:18

Heeey =)

J'ai juste un détail à modifier mon petit séraphin *^*
Citation :
Quand il rouvrit les yeux un blanc chemin menant à une immaculé Cité s’ouvrait devant lui. Un coup d’œil de l’autre côté lui donna à penser que l’Enfer était au bout du sombre chemin. Comme tout chrétien de son époque, Victorien associa les deux parties à l’Enfer et le Paradis. Rassuré de ne pas être du mauvais côté, il s’avança jusqu’à la route. Néanmoins, après avoir été accueilli, il s’avéra que ce n’était pas exactement ce qui était écrit dans les Eglises malgré qu’on lui eut annoncé qu’il serait désormais un ange.
Les anges sont téléportés directement à l'entrée de la cité~


Sinon, concernant l'enquête !
J'ai pensé que Maël aurait pu en être le responsable =D vu qu'il s'occupe des affaires de la cité !

Edit : validaay


cadeau de tsai, merci ♥:
 


autres&awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien   

Revenir en haut Aller en bas
 

Etre sage ? Pourquoi faire ? - Victorien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. [ ABANDON ]
» RP : Une invitation ? Pourquoi faire ?!
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous - Nuit Apocalyptique
» Vous voulez devenir Curé, Abbesse, Diacre ou Diaconesse
» Roi des Barbares
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell ::  Administration  :: →Mort confirmée :: Archanges-