Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Sam 2 Juin - 16:07

Cette nuit là, je n'arrivait pas à dormir. Je ne faisais que me retourner sans cesse dans mon lit et, après un moment, énervée, je me descidai à me lever. Je troquai mon pyjama pour des vêtements plus chauds: Des pantalons en cotons noirs, un coton ouaté à capuchon blanc et ma fameuse veste orange brûlé. Une foit bien préparée, j'enfilai mes souliers et, après avoir tapé le sol du bout des orteils afin d'être certaine d'être confortable dans mes souliers, je sortis de ma chambre et quittai la petite mais confortable demeure dans laquelle je vivais. Une fois à l'extérieur, je fouillai sous mon coton ouaté, pris ma bague dans ma main et, avec un sourire, l'activai:

"Duran"

Immédiatement, une étrange lumière bleuté se matérialisa à mes côtés et commença à grossir et à prendre de la consistance. Après un court moment, la lumière disparut, laissant place à un loup énorme à la fourure de feu bleu. Je croisai les yeux rouges de Duran des miens, et un sourire canin se dessina sur sa gueule.

"Encore une escapade nocturne, Na-chan?"

"Je n'arrivais pas à dormir."
avouais-je, et je commençai à marcher vers l'extérieur de la cité, afin de me diriger vers la grande arche d'entrée.

J'avais eu vent de l'étrange endroit où Anges et Démons pouvaient se côtoyer, mais je n'y avais encore jamais mis les pieds. Puisque je n'arrivais pas à dormir, je m'étais dit que, pour cette nuit, j'irai bien me promener dans cet endroit étrange.

"Qu'est-ce qui trouble ton sommeil, Na-chan?" me demanda duran, marchant à mes côtés.

"Rien en particulier. Je n'arrivais pas à dormir, c'est tout."

Duran n'insista pas et nous continuâmes à marcher pendant un bon moment. Finalement, nous arrivâmes à la grande Arche et nous nous engageâmes sur le petit chemin à l'écart. Je savais que c'était celui qui nous mènerait à l'étrange endroit Angélico-Démoniaque. À peine avais-je fait quelques pas dans le sentier que le brouillard m'enveloppait. Heureusement pour moi, la fourrure de Duran pouvait agir comme un phare dans la noirceur. Je me rapprochai de ce dernier et nous marchâmes en silence. Finalement, nous passâmes l'entrée où deux grandes statues d'anges nous acceuillimes et nous nous engageâmes un peu plus loin dans l'étrange endroit. Finalement, après avoir errés pendant un moment, nous arrivâmes à un étrange jardin. Je m'engageai sur le manifique pont en pierre et, avec un soupir, je m'accotai à la rambarde du pont, bras croisés sous mon menton, regardant la petite marre d'eau sous moi. Duran se coucha à mes côtés et garda le silence. Je savais que, malgré son air calme et absent, mon fidèle compagnon avait ses sens à l'affut, afin d'être prêt à agir en cas de danger. J'étais quand même en territoire neutre, ce qui veut dire que des démons pouvaient arriver à tout moment pour m'attaquer, même si cela leur vaudrait une punition de la part de Saytan.

"Dis, Duran. Tu crois que la mort de Okasan est de ma faute?"

Duran releva la tête et me regarda, ses yeux rouges me scrutant attentivement.

"Na-chan, pourquoi cette question? Bien sûr que non, ce n'est pas ta faute! Tu ne pouvais pas prédir ce qui allait arriver après tout!"


Je soupirai et fermai les yeux tout en secouant la tête.

"Mais si je n'avais pas demandé à Okasan de partir immédiatement... si on avait attendu ne serait-ce que quelques minutes de plus avant de partir du centre commercial... rien de tout ça ne serait arrivé..."

J'ouvris les yeux et fronçai les sourcils. Je me sentais coupable de la mort de ma mère. Je n'aimais pas me balader dans les magasins sans but précis, ce n'était pas mon passe temps favoris. De plus, j'avais apperçut quelqu'un du coin de l'oeil que je voulais vraiment pas voir à ce moment là. J'avais donc dit à ma mère que j'en avait marre et j'étais sortie du centre commercial. Et la suite... bah vous la savez.
Je soupirai et levai les yeux au ciel, l'horizon gâché par les énormes murs qui nous empêchaient d'aller plus loin.

"Na-chan, ce n'est pas de ta faute. Cesse de te blâmer. C'est ça qui t'empêche de dormir, n'est-ce pas?"


J'hochai la tête et j'entendis Duran remuer. Puis grogner. Je fronçai les sourcils et me redressai, regardant Duran. Il était en position de combat et faisait face à une des extrémité du pont, les lèvres retroussées sur ses mâchoires et grognant d'une façon inquiétante.

"Duran?"

Je suivai son regard et aussitôt, je me mis en position défensive. Je voyais une silhouette à l'extrémité du pont. Ange ou démon? Impossible de le dire pour le moment, il faisait trop sombre. Duran continua à grogner et je restai immobile derrière lui, me demandant ce que la silhouette allait faire par la suite. Attaquer, ou déclarer des intentions amicales?







Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Sam 2 Juin - 20:11


    J'en ai enfin finis avec ces fichus rapports, je devrais les donner à mes servants mais je préfère le faire moi même, de peur qu'ils ne le fasse pas avec la plus grande rigueur, je n'aime pas quand le travail est mal fait. Mon adorable lapin dort déjà, pourtant il ne s'endort que vers minuit, il est déjà si tard, je n'ai pas eu le temps de contempler le ciel, il faisait beau mais je en suis pas sortie. J'aurais put me promener avec Puffy sur l'épaule mais le travail est bien plus important.

    Je vais le voir au bord de sa cage, il est si paisible dans son petit lit de coton blanc. Il est adorable, ses poiles virevolte avec la brise de la nuit. J'aimerais être à sa place, dans du coton, comme dans un nuages. Je n'ai pas envie de dormir pour l'instant, je n'ai pas arrêté de la journée, il faut que je sorte prendre l'air.

    - "Je reviens plus tard, Puffy, Bonne nuit."

    Je prends ma cape bleue et met la capuche, il doit faire frais maintenant. Je prends mes clefs et quitte mon appartement, je ferme bien sur à clef.
    Il fait vraiment nuit. La cité est encore bien éclairée, je marche le long du chemin, je regarde autour de moi les maison avec déjà les lumière éteintes, tout le monde dort à cette heure là, même Michael.

    Je suis assez près de la salle de réception, la rivière passe par là, je pense que je vais allez par là, il y a même un pont, l'endroit est beau, dommage qu'il soit souiller par la présence de ces fichus démons.

    J'y arrive enfin, j'admire la vue de nuit, dommage que l'ambiance soit aussi lourde est mauvaise. Je m'accroupis à coté de l'eau, j'y plonge légèrement mes doigt et me rince légèrement le visage, elle est fraîche et douce. J'y ferais bien un plongeon mais je risquerais de prendre froid. Il y a une drôle de lueur vers le pond, un démon?! Je me relève d'un coup et regarde vers là. Il y a une fille à coté de la lueur, les filles sont souvent moins dangereuses que les hommes.

    Je m'en approche lentement, surveillant mes arrières, je me méfis de ce genre de personne, j'espère que c'est un ange ou une humaine de la cité, puis que fait elle ici à une heure si tardive ? Je suis juste en dessous du pont.

    - "Qui êtes vous, Mademoiselle ? Je suis Luciel, chef du conseil angélique."

    Je la regarde, la lueur est en fait un loup bleu. Heureusement que je n'ai pas amener Puffy.


    - "Puis-je vous demander ce que vous faites ici ?"

    Je sais que la question vaut pour moi, mais j'ai bien plus de rang qu'elle je pense, elle a le devoir de m'obéir de toute manière.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Sam 2 Juin - 23:02

Je restai calme malgré le fait que mon sang bouillait dans mes veines. L'adrénaline m'avait complètement submergée, mon corps se préparant à un éventuel combat. Duran lança un jappement d'avertissement vers la silhouette, forçant cette dernière à s'arrêter.

"Duran, reste calme..."

Ses grognements se calmèrent sans cesser. Puis une voix s'éleva, autoritaire.
- "Qui êtes vous, Mademoiselle ? Je suis Luciel, chef du conseil angélique."

Le chef du conseil angélique? Je fronçai les sourcils. Mais qu'est-ce qu'il faisait ici, à cette heure de la nuit? Ne devrait-il pas se reposer après avoir travaillé comme un fou?

- "Puis-je vous demander ce que vous faites ici ?"


Je repoussai mes cheveux derrière mon épaule droite de ma main droite et croisai les bras sur ma poitrine. Je savais qu'il était une mauvaise idée de refuser de répondre à un membre du conseil, donc je me résignai à lui répondre.

"Kuga. Natsuki Kuga. Et je prends de l'air."


Je sais, c'était froid et bête, mais c'était ainsi que j'étais. J'appuyai le bas de mon dos contre la rambarde du pont, tournant la tête vers ce soit disant Luciel dont le visage était toujours dans l'ombre. À mes côtés, Duran avait arrêté de grogner et s'était redresser de toute sa hauteur pour par la suite baisser respectueusement la tête.

"Maître du conseil, veuillez excuser mon comportement. On n'est jamais assez prudents lorsqu'on sait que les démons peuvent être dans les parages."

Je jetai un coup d'oeil à Duran. Parfois, il me surprenait avec son côté 'gentleman'.

"Veuillez aussi excuser le comportement de ma maîtresse, elle est froide au naturel..."

"Hey! Qui t'as permis de m'insulter en ma présence?!"

Un ricannement s'échappa de la gorge de Duran et je lui donnai une tape amicale sur le dessus de la tête. Puis je dirigeai de nouveau mon regard vers Luciel.

"Et vous, que faites-vous ici, à cette heure de la nuit?"


Duran grogna pour me rappeler les politesses envers mes suppérieurs mais je l'ignorai. J'étais sur les nerfs à cause du rush d'adrénaline de plus tôt, je n'étais pas d'humeur à parler à quiconque et un démon pouvait arriver à tout moment et avoir des intentions hostiles. Que le chef du conseil angélique soit là ne changera rien. De nature hostile, n'importe quel démon pourrait nous attaquer que pour le plaisir de nous voir souffrir. Je scrutai l'obscurité attentivement. Je ne voulais prendre aucune chance. Si un démon arrivait, je demanderai à Duran de s'en occuper.







Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Lun 4 Juin - 17:45


    J'observe cette fille, elle a l'air très hautaine et sûre d'elle pour une humaine. Elle ferait mieux de calmer son ardeur, je n'aime pas ce genre de personne.

    "Kuga. Natsuki Kuga. Et je prends de l'air."

    Comme moi, mais son intonation me donne l'impression d'avoir une effronté, je ne supporte vraiment pas ce genre de personne autant que je ne supporte pas les démons. Elle n'a pas l'air de se rendre compte de qui je suis, une personne bien élevée aurait déjà fait une courbette par respect envers son supérieur.

    Son loup à l'air bien plus poli qu'elle, le voilà qu'il fait une révérence.


    "Maître du conseil, veuillez excuser mon comportement. On n'est jamais assez prudents lorsqu'on sait que les démons peuvent être dans les parages."

    Je pourrais en rire mais je me retiens, le familier plus poli et plus respectueux de sa maîtresse, on se demande qui est dressé par qui. J'ôte ma capuche et laisse enfin vraiment voir mon visage, je repasse légèrement ma main dans les cheveux, la capuche m'a décoiffé, et je ne supporte pas avoir des cheveux devant les yeux.

    "Veuillez aussi excuser le comportement de ma maîtresse, elle est froide au naturel..."

    Cette remarque me laisse échapper un ricanement, je la vois lui faire une tape sur la tête précédé par une réprimande, je l'aime bien ce loup, même s'il risquerait de manger mon adorable lapin lion. Je les regarde se châmailler, mais une jeune fille comme elle ne devrait même pas pensé traîner ici. Les démons n'ont aucune pitié surtout pour les humaines, même avec présence du loup, une attaque morale peut être bien pire qu'une attaque physique.

    "Et vous, que faites-vous ici, à cette heure de la nuit?"

    Je tourne mon regard vers elle et la regarde de haut, pour qui se prend elle pour me parler comme cela ? Ne lui a t-on jamais appris les bonne manière ?

    - "Ce que je fais ici me regarde, tu ferais mieux de te comporter autrement en ma présence. Cela pourrais mal tourné pour toi, ni même pour ta réputation, personne n'a envie d'être vue comme une fille moins bien élevée que son propre familier."

    Je doute que l'on risque vraiment grand chose, à part vraiment si le démon rencontré s'ennuie de combat et qu'ils nous agressent mais cela serait mauvais pour eux, cet affreux de Sãytan et le conseil est très claire pour ce genre de vaurien et dieu sait comment pourrait être ignoble les punitions de cet ordure de roi des démons.

    Ça ne me dérangerais pas qu'il y en ait un, j'aimerais vraiment pouvoir en combattre un, mais ce serais vraiment facile puisque dés le début il sera désarmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Lun 4 Juin - 18:20

- "Ce que je fais ici me regarde, tu ferais mieux de te comporter autrement en ma présence. Cela pourrais mal tourné pour toi, ni même pour ta réputation, personne n'a envie d'être vue comme une fille moins bien élevée que son propre familier."

J'eus un discret sourire en coin aux paroles énnervées du chef du conseil angélique. Mais ce qu'il était piqué à vif! J'étais habituée de causer ce genre de réaction chez les autres du à mon comportement froid, brusque et éffronté. Mais je n'allais tout de même pas faire des courbettes à qui mieux mieux seulement parce qu'une personne haut gradé se tenait devant moi.
J'haussai les épaules, comme pour dire 'J'en ai rien à foutre' et reportai mon attention sur la marre. J'entendis Duran soupirer à mes côtés et je lui jetai un regard en coin.

"Maître, si je puis m'excuser encore, ma maîtresse n'est pas vraiment d'humeur, veuillez excuser ses paroles brusques et ses manières peu respectueuses."

Je grognai et tournai le dos à Luciel. Que je ne sois pas d'humeur ne le regardait pas. Duran allait devoir surveiller ce qu'il dit s'il ne voulait pas que je l'enferme dans sa bague pendant une éternité. Ce dernier du le ressentir car il laissa échapper un rire nerveux.

"Je suis d'ailleurs surpris de vous voir dans un endroit pareil, maître Luciel,"
continua Duran.

Je le vis bouger du coin de l'oeil. Duran se leva sur ses quatres pattes et approcha du maître du conseil, et le reniffla.

"Hmmm, lapin lion. Et en bonne santé. Mais n'ayez aucune crainte, je ne me nourris que de l'énergie de ma maîtresse, et non de petites bêtes poilues."

Duran offrit son fameux sourire canin à un Luciel quelque peu étonné et je secouai la tête.

"Je me présente. Je me nomme Duran, familier élémental de glace de Natsuki. Ne vous laissez pas abuser par ma fourure de feu, ce n'est que pour l'apparence."


"Frimeur..." chuchotais-je plus pour moi même.

"J'ai entendu, Na-chan."

"PAS CE SURNOM EN PUBLIQUE, DURAN!"

Je me retournai rapidement vers lui, les poings serrés et les yeux lançant des éclairs. Je lui avait maintes et maintes fois répété de ne JAMAIS dire ce surnom en publique. Non mais, essayez d'avoir l'air rebelle et indifférente avec un surnom si mignon! Je l'entendis rigoler et je roulai les yeux en levant les bras au ciel.

"Ah et pis merde, laisse tomber!"

Je tournai les talons et commençai à marcher vers l'extrémité opposée du pont, prenant le plus de distance que possible entre moi et Luciel. Je n'étais vraiment pas d'humeur, et j'avais concience que j'étais pour le moins très insolente avec ce dernier. Mieux valait que je m'éloigne avant que je m'attires sa colère. Je me dirigeai vers la marre et m'assit sur un rocher sur le bord de l'eau, ramenant mes genoux contre ma poitrine. Duran, qui était resté avec Luciel, secoua la tête et soupira.

"Je sais que son comportement et innaceptable, maître Luciel. Mais dernièrement, Natsuki manque de sommeil et des idées noires lui trottent dans la tête."


Duran jeta un coup d'oeil vers sa Ice Princess préféré puis regarda Luciel de nouveau.

"Elle à de la difficulté à accepter pleinement sa mort ainsi que celle de sa mère. De plus, elle se blame pour le tout. Depuis... elle s'isole et évite les gens. Je suis la seule personne à qui elle à adressé la parole depuis son arrivé ici. Avant, elle était muette, mais depuis que les bagues sont en circulation, et depuis mon arrivé à ses côtés, elle réapprend peu à peu à parler aux autres... Mais c'est un processus très difficile, car Natsuki ne fait confiance à personne, à part a moi et à elle même."

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Mar 12 Juin - 21:37

    Cette fille montre un manque de respect totale, je me demande vraiment comment elle a put finir dans la cité. Je n'aime pas ce genre de comportement. Elle a carrément hausser les épaules comme le font les effronté quand on leur dit quelque chose, en fait pas "comme", c’est une effronté. Elle est détestable. Heureusement que je ne suis pas avec Maître Michael, je me demande comment elle aurait agis devant lui.

    "Maître, si je puis m'excuser encore, ma maîtresse n'est pas vraiment d'humeur, veuillez excuser ses paroles brusques et ses manières peu respectueuses."

    Comment est ce possible qu'il soit mieux élevé qu'elle ? Elle n'est peu être de mauvaise humeur mais le respect doit être présent dans toutes les circonstances. Moi qui me promenait juste je me retrouve avec une effronté et un loup qui parle. Je me demande si je n'aurais pas mieux fait d'aller dormir directement.

    "Je suis d'ailleurs surpris de vous voir dans un endroit pareil, maître Luciel."
    - "J'aime bien cet endroit, même s'il est souvent infesté par ces démons."

    Ça me débecte de savoir que les démons peuvent allez dans ce si bel endroit. J'espère qu'il n'y en aura pas un qui s'invitera ce soir.
    Pourquoi le loup s'approche comme cela, il vient me renifler, je le regarde avec un peu d'effroi, je n'aime pas trop ce genre d'animaux.

    "Hmmm, lapin lion. Et en bonne santé. Mais n'ayez aucune crainte, je ne me nourris que de l'énergie de ma maîtresse, et non de petites bêtes poilues."

    - "Mais comment..."

    Comment?! Mais comment le sait il, il y a très peu de gens qui savent que j'ai Puffy. Et comment a-t-il deviné sa race comme ça ? A l'odeur ? Il ne se nourris que dans l’énergie de sa maîtresse, qu'on ne viennent pas me dire qu'il se contente que de ça, il a bien envie d'un peu de viande par moment ! et en plus il me sourit.

    "Je me présente. Je me nomme Duran, familier élémental de glace de Natsuki. Ne vous laissez pas abuser par ma fourure de feu, ce n'est que pour l'apparence."


    On ne dirait vraiment pas un animal mais plus un humain déguisé en animal. Peut être est il une sorte de réincarnation, enfin, je ne m'y connais aps trop en familier.

    "Frimeur..."
    "J'ai entendu, Na-chan."
    "PAS CE SURNOM EN PUBLIQUE, DURAN!"

    Et voilà qu'il se dispute, manquait plus que ça, je soupire en les écoutant, ce n'est pas possible. Voilà qu'elle part plus loin en lançant des noms d'oiseaux, ce n'est pas vrai, comment elle a put être accepté dans la cité...

    "Je sais que son comportement et innaceptable, maître Luciel. Mais dernièrement, Natsuki manque de sommeil et des idées noires lui trottent dans la tête."

    Des idées noirs ? Et c’est dans la cité? Il faudra surement que je la fasse surveiller dans ce cas, elle pourrait être dangereuse...

    "Elle à de la difficulté à accepter pleinement sa mort ainsi que celle de sa mère. De plus, elle se blame pour le tout. Depuis... elle s'isole et évite les gens. Je suis la seule personne à qui elle à adressé la parole depuis son arrivé ici. Avant, elle était muette, mais depuis que les bagues sont en circulation, et depuis mon arrivé à ses côtés, elle réapprend peu à peu à parler aux autres... Mais c'est un processus très difficile, car Natsuki ne fait confiance à personne, à part a moi et à elle même."


    Certes, que devrais je dire moi qui ait perdu ma douce et tendre, bon c'était il y a surement plus d'une centaine d'année. Personne n'accepte sa mort mais ce n'ets aps une raison pour s'en prendre aux autres, elle doit passer à autre chose et prendre sa mort comme une nouvelle vie, un nouveau départ.

    - "Certes, hors, personne ne l'accepte sa mort, ni la mort de quiconque. Nous ne sommes plus comme les êtres vivant et elle se doit de le prendre pour elle, elle ne doit pas s'en prendre aux autres qui ont surement eu une mort toute aussi tragique qu'elle. Ici, il y a des loi et de nombreuse règles que tu connait très bien, elle a le devoir de respecter ses supérieurs. Elle pourrait avoir des problèmes à l'avenir s'il elle parvient à rencontrer une autre personne que moi, et encore je suis de bonne humeur."

    Je soupire. Je me retourne pour voir l'eau qui ruisselle, j'ai envie de plonger, hors je ne peux pas, demain matin, peut être et je prendrais Puffy avec moi, pour qu'il gambade un peu. mais il y a encore des rapport à rêgler, et le cas de Natsuki à étudier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Mer 13 Juin - 18:20

Je fixais la marre avec un regard colérique, ne sachant pas quoi faire d'autre. L'agacement était facilement visible dans la position de mon corps et je serrai les poings de colère sur mes jambes croisées, fronçant les sourcils tandis que j'entendais les voix de Duran et de Luciel me parvenir du pont. Cependant, leur voix étaient trop basse et trop loin, donc je n'entendais rien de leur conversation. J'espérais que Duran n'allait pas m'attirer quelconque problèmes, sinon il allait m'entendre parler celui là! Et ce Luciel? Pour qui il se prenait, monsieur pompeux qui veut le respect? Je n'avais jamais rien demandé moi, me retrouver coincée ici n'avais jamais été mon souhait. Et je n'allais certainement pas me mettre à faire des courbettes respectueuse à toutes les personnes que je croisais, ça non! S'il n'était pas content, bah qu'il passe son chemin! Je n'allais pas lui faire de courbette, ni dans ce monde-ci, ni dans un autre.
Je me relevai arpès un moment tout en prenant une pierre dans une de mes mains, l'étudiant longuement du regard avant de la lancer dans la marre. Je la regardai faire des bonds, neuf en tout, avant de couler dans les profondeurs inconnues de l'étendue calme et je secouai la tête. Il n'y avait rien à faire. Et je ne voulais pas particulièrement retrouner auprès de ce Luciel. Mais je savais que je ne pouvais tout simplement pas partir ainsi, sans avertissement, car monsieur serait probablement très vexé et peut être me punirait-il. Ou peut être demanderait-il de l'aide à Michaël? Je grognai de mécontentement et marchai dans la direction du pont, les voix de mon familier ainsi que celle du chef du conseil m'arrivant parfaitement claire maintenant.

- "Certes, hors, personne ne l'accepte sa mort, ni la mort de quiconque. Nous ne sommes plus comme les êtres vivant et elle se doit de le prendre pour elle, elle ne doit pas s'en prendre aux autres qui ont surement eu une mort toute aussi tragique qu'elle. Ici, il y a des loi et de nombreuse règles que tu connait très bien, elle a le devoir de respecter ses supérieurs. Elle pourrait avoir des problèmes à l'avenir s'il elle parvient à rencontrer une autre personne que moi, et encore je suis de bonne humeur."

Je m'arrête de marcher et reste hors de vue. Certes, oui, il y avait des règles ici, mais outres celle de ne pas m'incliner devant le maître du conseil, je n'en avait brisée aucune. Enfin, je ne crois pas. Et moi, avoir des problèmes? J'eu un sourire sans joie. J'avais toujours des problèmes, un de plus ou un de moins, ça ne changerait rien.

"En effet, il y a des règles, je vous l'accorde. Mais laissez une chance à Kuga-san. Elle est très perturbée et la ramener sur le droit chemin est un processus difficile et incertain. Qui sait si elle va réussir à s'en sortir? Je crois que la plus grande crainte de tout le monde est que, si on ne réussi pas à aider Natsuki... j'ai peur qu'elle ne se fasse chasser de la cité et qu'elle se retrouve au manoire démoniaque."

Je sentis une colère enfler en moi. Je n'étais pas si perturbée. Oui, ma mort et celle de ma mère me pesaient sur la conscience, mais je n'étais quand même pas du genre à me mettre à attaquer quiconque s'approchait à moins de cinq mêtres de moi. Et de quoi est-ce que Duran parlait? Me ramener sur le droit chemin? Pensait-il vraiment ce qu'il disait? Et cette histoire d'exil... C'était quoi ces conneries bordel?

"Natsuki est une personne gentille au fond d'elle même, mais il lui faut du temps avant de montrer cette partie de sa personnalité aux autres" continua Duran. J'entendis ses griffes frotter sur la pierre alors qu'il se déplaçait légèrement. "Je ferai mon possible pour l'aider, mais comme je vous l'ai dit, c'est un travail assez difficile. Par contre, elle à fait beaucoup de progrès. Vous auriez dû la voir il y a quelques mois. Personne n'osait l'approcher."


Je souris alors qu'un souvenir me revenait en tête. J'étais dans ma chambre cette journée là, vautrée dans mon lit et peu encline à faire mes tâches ménagères lorsqu'une messagère était entrée dans ma chambre. Je l'avais copieusement foudroyée du regard puis je m'étais redressée dans mon lit, lui pointant fermement la porte du doigt. En gros, je lui disait "Casse-toi au plus vite." La pauvre avait fait l'erreur d'hésité. Une lampe en porcelaine avait vu la mort ce jour là. Et depuis, la messagère n'entre plus dans ma chambre.

"Je ne voudrais pas paraître indiscret, car ces choses ne regardent que les membres du conseil mais... pensez-vous que Natsuki risque l'exil, Luciel-Sama?"

Je sentis mon sang se figer dans mes veines et j'écarquillai les yeux. Mais pourquoi est-ce que ce con avait posé la question?! Puis l'horreur d'une telle possibilité me heurta de plein fouet et je sentis une douleur dans ma poitrine. Je portais une main à mon coeur, haletant légèrement. Je n'allais pas me faire exiler... c'était pas possible.. non?



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   Mar 10 Juil - 20:31

Elle n'a pas conscience dans quelle position elle se met en se comportant ainsi, si elle continue, je vais devoir sévir et ça ne me dérangerais pas, les effronté n'ont rien à faire là sans une bonne correction.

"En effet, il y a des règles, je vous l'accorde. Mais laissez une chance à Kuga-san. Elle est très perturbée et la ramener sur le droit chemin est un processus difficile et incertain. Qui sait si elle va réussir à s'en sortir? Je crois que la plus grande crainte de tout le monde est que, si on ne réussi pas à aider Natsuki... j'ai peur qu'elle ne se fasse chasser de la cité et qu'elle se retrouve au manoire démoniaque."

Je ne sais pas pourquoi mais ce qu'il vient de me dire me faire rire, enfin, dans ma moustache (que je n'ai pas au passage). Je le regarde. Il semble être très attaché à elle, je continue de l'écouter, on peut dire qu'eil fait énormément d'effort pour qu'elle change, j'espère por lui et pour elle que ça portera ses fruits.

"Natsuki est une personne gentille au fond d'elle même, mais il lui faut du temps avant de montrer cette partie de sa personnalité aux autres. Je ferai mon possible pour l'aider, mais comme je vous l'ai dit, c'est un travail assez difficile. Par contre, elle à fait beaucoup de progrès. Vous auriez dû la voir il y a quelques mois. Personne n'osait l'approcher."

Je ne veux même pas l'imaginer, comment ça se fait il qu'elle ait pût être accepté à la cité. Je soupire et continue de l'écouter, regardant vers le coté pour voir où cette dernière est.
La dernière fois que j'ai rencontré une personne comme elle à ses débuts, elle a finit au manoir, et c'était tant mieux au vu de ce qui s'était passé, le conseil n'a pas duré longtemps, la décision a été très vite prise.

"Je ne voudrais pas paraître indiscret, car ces choses ne regardent que les membres du conseil mais... pensez-vous que Natsuki risque l'exil, Luciel-Sama?"


- " Le conseil n'aime pas les effrontés et personnellement ce genre de personne me débecte. Cependant, si elle fait un minimum d'effort en montrant quelque peu de respect au personne d'un rang bien plus haut qu'elle ce serait déjà un grand pas en avant. Elle ne risque pas d'être chassé mais surtout de finir en stage de correction où elle risque d'en "souffrir" moralement et sa bague sera confisquer donc ta présence lui sera impossible et si j'ai bien compris ce sera le pire pour elle."

En vue de son cas, ce n'est pas une bonne idée de l'exiler mais la correction serait efficace, cela lui permettrait d'apprendre le respect et les normes de la cité qu'elle n'a pas assimiler ou qu'elle refuse de le faire.

- " De toute façon, l'exile n'est pas bon pour elle, même si je m'en fiche complètement qu'elle pose problème à Saytãn. Mais, avant de penser à ça il faut déjà qu'elle aille à la limite de l'acceptable pour passer devant le conseil, et pour l'instant, ce n'est pas le cas même si elle m'agace et que j'ai fortement envie de la convoquer au conseil."

Je soupire. Je me retourne vers l'autre coté du pont.

- " Mlle Natsuki, au lieu d'épier, faites part à la conversation, puisque vous êtes concernée. "

Je pense que je vais pas tarder à rentrer, ça me fatigue et il faut que je dorme un minimum en vue du travail qui m'attend demain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un calme jardin et une princesse tourmentée [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A la recherche d'un endroit calme [libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell ::  Hors RPG  :: Archive des rps-