Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kazuki Valandil

Swordmaster
Swordmaster
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 30
Localisation : Avec Ely


Vos Infos
Race: Humain
Fonction : Aucune
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   Ven 18 Jan - 22:02

La journée s'annoncer magnifique. Le ciel était dégageait même si le bleu azur ne c'était pas encore installé. Le jour s'enchaîner et se ressemblait pour lui. Malgré la présence d'Elysa, l'épéiste ne voyait pas la différence. D'autant plus qu'elle n'avait probablement pas envie de rester à ses cotés... D'ailleurs, après ce cauchemar, il hésitait à la côtoyer. Kazuki avait toujours été un combattant, attiré par le sang. Même s'il n'était pas aussi violent et agressif que certain démon, il ne refusait jamais un combat. De plus, il lui arrivait parfois de perdre son calme et de faire souffrir les autres. Le spectacle qui avait eu lieu à la piscine n'avait était qu'un avant goût de ce qu'il pouvait devenir. Il devait cacher son passé et son coté combattant pour éviter de la faire fuir ou de la terrifier. Kazuki avait entendu le bruit du plateau posé sur la table mais n'avait pas réagit. Il réfléchissait toujours à quel solution prendre... partir ou tenter de changer. Il aurait tellement aimé que Antoku soit la pour le conseiller. Malheureusement, il était seul à présent et ne pouvait donc compter que sur lui.

Il sentit finalement la main de la jeune femme qui toucha son épaule. Sorti de ses pensés il se tourna vers la demoiselle pour la fixer d'un air plutôt distant... ses réflexions l'avait amené à l'oublié. Elle lui proposa de prendre le petit déjeuner ainsi que de boire le café. En effet, il avait vu juste, elle était donc parti leurs préparer un petit quelque chose. Kazuki n'avait pas vraiment faim, mais prendre un café pouvait l'aider à se réveiller. Elysa était joyeuse, il ne savais pas si cela était dû à sa présence mais en tous cas, il ne pouvait pas nier qu'il la trouvait charmante. Suite à son attitude plutôt distante, il prit un beau sourire accompagné d'une belle voix,

" Oui, allons déjeuner. Un bon café me ferais le plus grand bien. "

Il avait donc fait son choix, il voulait tenter sa chance avec elle et qui sais... Elysabeth était peut-être celle qu'il avait attendu tout ses siècles. Pour la première fois de sa vie, il sentait que quelque chose de spéciale venait de se produire. Il se dirigea vers le canapé pour s'installer devant ce qu'il y avait. Un plateau plutôt bien garnis. Rare était les fois où il avait eu l'occasion de prendre un si bon petit déjeuner. D'habitude, il se contentait de boire du saké, eh oui, même le matin Kazuki buvant se genre de boisson. Le parfum qui se dégageait de ces petits pain était alléchante. Il prit alors l'initiative de se servir. Cette fois, il fit attention à verser le café proprement sans le faire tomber. Il avait l'air plutôt calme et de bonne humeur malgré le peu de sommeil enregistré.

" Au faite Ely, que dirais-tu d'aller nous balader après ? J'aimerais... vraiment découvrir de quoi est fait ce monde."

Au moins c'était clair ! Il voulait essayer de suivre ses conseils, mais il n'était pas près à changer seul. Il avait besoin de quelqu'un avec qui partager cette nouvelle aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-anthologie.com/forum
Invité

Invité




MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   Sam 19 Jan - 0:21

    Même si elle n'avait pu passer à côté de son étrange et inexplicable expression distante, la demoiselle préféra ne pas lui poser de question, ni même montrer son étonnement. Après tout, elle ne le connaissait pas encore vraiment, et sans doute ne le connaîtrait-elle jamais totalement. Ils venaient de deux époques et pays totalement distincts, les valeurs qu'on leur avait inculquées, leur mode de vie, leur manière de penser, tout cela était différent, tout cela les séparait. Et pourtant, Elysabeth se sentait bien à ses côtés. Certes, il pouvait être effrayant, comme il l'avait été au bord de la piscine, suite à la petite altercation avec les autres démons ; mais ce n'était rien comparé à ce qu'il pouvait être réellement. Il y aurait toujours cette attitude un peu guerrière, cela avait été sa vie, cela ne partirait jamais. Et il en était de même pour elle, elle avait beau avoir des jambes, elle continuait à passer son temps enfermée entre quatre murs, comme avant. Il s'agissait d'un aspect immuable de leur personnalité, mais cela ne les empêchait pas de faire des efforts et de combattre ces mauvaises habitudes. Ou tout du moins était-ce ce qu'elle désirait faire. Toutefois, sortir d'ici ne lui venait que rarement à l'esprit, elle s'inventait toujours du travail, trouvait toujours la plus petite des raisons pour pouvoir rester à la bibliothèque. C'était faible de sa part, c'est vrai. Surtout que c'était elle qui avait parlé de changement, qui lui avait assuré qu'on pouvait changer, que c'était à la portée de n'importe qui... S'il savait à quel point elle avait elle-même peur d'affronter le dehors...

    Sans ajouter quoique ce soit après la première phrase du japonais, elle le suivit de nouveau jusqu'au coin détente et pris place à ses côtés sur le canapé. Bien entendu, elle voulait éviter la scène délicate de la veille, autant pour le sol que pour le jeune homme. Il n'avait pas dû apprécier ce contact trop... familier ? Même si cela avait été totalement involontaire et fortuit, il ne devait rien avoir de plus pénible que de se retrouver collé à quelqu'un sans qu'on le veuille. Enfin, elle imaginait qu'il pensait cela, mais elle pouvait avoir tort, après tout. Bien évidemment, la hongroise n'était pas allé s'asseoir près de lui pour lui faire du gringue, c'était le genre d'idée qui ne lui venait jamais à l'esprit, et encore moins quelque chose qu'elle serait capable de faire. Il y avait trop d'innocence chez elle pour cela, puisqu'au niveau des sentiments, elle n'était encore qu'une enfant qui tâtonne et qui apprend.

    Une fois sa soucoupe remplie, Elysabeth s'empara d'un kürtőskalács, gâteau caramélisé venant de sa patrie. Certes, il prenait ses origines en Roumanie, cela ne l'empêchait pas de s'être énormément développé chez elle. Elle s'apprêtait à croquer dedans du bout des dents quand Kazuki reprit la parole. La première chose qui attira son attention fut l'emploi d'un surnom. Ce devait bien être la toute première fois que quelqu'un raccourcissait ainsi son prénom. C'était étrange, mais d'un autre côté, cela semblait confirmer leur lien d'amitié, un peu comme si lui aussi il commençait à lui faire confiance. Cette idée lui fit accentuer son sourire. En revanche, il y avait ce deuxième bout de phrase qui l'inquiétait un peu... Il voulait... découvrir le monde ? La jeune femme resta muette quelques secondes, réfléchissant à ce qu'elle allait lui répondre. Il fallait refuser, évidemment ! Elle avait tellement de travail en retard, de livres qui n'attendaient qu'à être rangés...

    " Bien sûr ! Il fait tellement beau, ce serait dommage de ne pas en profiter ! " s'entendit-elle répondre d'une voix enjouée et prête à affronter les dangers qui grouillaient hors de ces murs.

    Si elle n'était pas seule, elle pouvait sortir, elle ne risquait rien. Surtout pas à ses côtés. Il l'avait déjà prouvé plusieurs fois en une simple nuit. Et puis, elle était obligée de l'accompagner, il était aisé, via les phrases employées, qu'il ne serait pas sortit tout seule, qu'il nécessitait véritablement son aide. La démone n'avait aucun droit de refuser, de plus, cela ne lui ferait pas de mal à elle non plus de prendre un peu l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki Valandil

Swordmaster
Swordmaster
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 30
Localisation : Avec Ely


Vos Infos
Race: Humain
Fonction : Aucune
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   Sam 19 Jan - 13:09

Assis au même endroit que le veille, les deux jeunes gens commencèrent à se servir et à déguster les petit gâteau qui était présent sur le plateau. Kazuki ne savait pas trop quoi prendre et se contenta pour le moment de son café. Il ne manger pas souvent ce genre de nourriture et craignait de rejeter tout ce qu'il allait avaler. Le mieux était de se contenter de la boisson, même s'il espérait ne pas la contrarier en refusant ces petit baignés. Sans hésité Elysa accepta sa proposition. Il était content de voir son enthousiaste et ne pouvait être que joyeux. De plus, il savait que la bibliothèque devait ouvrir aujourd'hui, cela signifiait qu'elle était prête a sacrifier cette journée pour rester avec lui. Voilà qui lui faisait chaud au coeur, voir une personne qui s'intéressait à lui et non pas à ses talents de combattant lui faisait plaisir. Au moins, elle ne voulait pas rester avec lui par profit ou par intérêt.

Il avait vu tellement de personne dire qu'il était un génie, qu'il était même admirer par tous... tout ça pour être utiliser comme une arme... Aujourd'hui, il se méfier de ce genre de personne et ne voulait plus être vu comme un objet de guerre. Tout comme Antoku, Elysa semblait être naturel et cela ne pouvait que le rendre heureux. Il avait bien fait d'aller à la piscine hier soir. Lui qui avait hésité un long moment. Il faisait beau comme elle l'avait si bien dit, l'occasion pour eux de sortir d'ici. Le monde n'était pas aussi grand que celui qu'il avait vu avant sa mort, mais il y avait tout de même un grand jardin. Il connaissait bien l'extérieur du bâtiment mais la bibliothécaire devant sans doute déjà bien connaitre les lieux. Terminant son café, il prit un petit pain avant de le manger à petit croc. Se balader dans un endroit déjà connu n'était sans doute pas la meilleur des choses. Il voulait vraiment voir d'autre paysage. Il avait entendu du fameux monde ou les démons et les anges pouvaient se croiser. Un endroit donc plus calme puisque les démons et les anges devaient s'éviter. Évidement, il pouvait également y avoir des conflit entre les deux "races". Cependant, c'était un risque qu'il voulait prendre. Après tout, il voulait découvrir le monde à sa manière.

Pour éviter tout contact et tout affrontement, Kazuki avait une idée. Il n'y avait qu'un seul moyen pour ne pas se battre aujourd'hui, c'était de laisser l'épée de Kusanagi de coté. Malheureusement il n'existait aucun endroit sûr ici... et le fait de porter son arme lui offrait une trop grande assurance. De plus, il ne devait pas oublié que la mission que Antoku lui avait confié était de protéger cette épée. Cependant, devait-il encore obéir à son seigneur même après la mort ? Seul des imbéciles continueraient à poursuivre ce rêve. Une fois son petit déjeuner terminé, il patienta quelque instant pour permettre à Elysa de finir. Il n'était pas question de perdre son temps à débarrasser la table, cela pouvait attendre. Et puis ce n'était pas comme s'ils allaient s'absenter plusieurs jours.

" Il y a un endroit que je n'ai jamais vu depuis que je suis ici, il s'agit du monde Angélico-Démoniaque. "

Il avait décidé de leurs destination ! C'était lui qui voulait y aller, de plus le manoir n'était pas un endroit pour se balader, mieux valait sortir d'ici. Déjà près à partir, il n'attendait que sa Elysa avant de d'enjamber le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-anthologie.com/forum
Invité

Invité




MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   Dim 20 Jan - 0:13

    Le café n'était ni trop fort, ni trop peu goûteux, à vrai dire il dégageait un léger arôme de noisette fort étonnant, mais également fort agréable. Surtout pour la demoiselle qui n'appréciait pas vraiment cette boisson chaude. En vérité, elle préférait largement le thé, ou alors le lait chocolaté, mais ce n'était pas très utile le matin quand elle devait faire le plein d'énergie. Et là, il était clair que ce breuvage lui était nécessaire : la nuit avait été relativement courte, et même si elle avait dormi, il manquait toujours des heures de sommeil à son compteur. Raison de plus pour ne pas travailler aujourd'hui, ce serait une sorte de congé maladie, le temps qu'elle aille se dégourdir les jambes. D'accord, on avait vu mieux comme excuse, mais la jeune femme méritait de prendre sa journée, elle en avait le droit, vu le nombre de journées d'affilées où elle avait travaillé lors de ce dernier siècle, toutes ces journées interminables où elle s'était esquintée le dos à porter plusieurs ouvrages lourds, où elle avait couru d'un bout à l'autre de la bibliothèque pour simplement remettre à sa place un livre qui avait été redéposé dans le mauvais rayon... Sa vie quotidienne en somme. Rien de bien excitant, rien qui ne perturbe un tant soit peu son existence. Jusqu'à ce jour où elle s'était aventurée au bord de la piscine. D'ordinaire, rien d'inhabituel ne se déroulait. Sauf cette fois là, quand le japonais était venu. Et à partir de cet évènement, en apparence anodin au possible, tout semblait avoir légèrement basculé.

    Ses yeux observèrent le visage de l'épéiste, et sans savoir pourquoi, elle lui trouva une vague ressemblance avec son frère aîné. L'assurance qu'il dégageait devait y être pour quelque chose, tout comme le fait qu'il l'avait protégé et qu'il était un manieur de lames. Oui, en y pensant bien, elle se dit que Velten aurait pu bien sympathiser avec lui, qu'ils auraient même pu s'entendre comme larrons en foire. Toutefois, elle n'avait jamais eu la moindre nouvelle de l’aîné de la famille. Et cette idée faillit bien lui faire perdre son sourire. Ce qui n'arriva pas, bien évidemment, elle savait se maîtriser. Elysabeth reposa sa tasse sur sa soucoupe, cette dernière étant sagement installée sur la table basse aux côtés de la moitié restante de sa viennoiserie. Ce n'était pas le moment de tout gâcher, surtout que Kazuki semblait pressé de sortir. Surtout qu'il avait trouvé et décidé d'une destination.

    En l'entendant évoquer le monde Angélico-Démoniaque, la jeune femme sentit son cerveau s'activer et tirer le signal d'alerte. Pour être franche, elle ne connaissait rien du monde extérieur, contrairement à ce qu'il semblait penser. Elle n'avait jamais été plus loin que les jardins bordant le Manoir, et encore, cela remontait à pas mal de temps maintenant. Elle fréquentait la piscine, certes, mais le bassin n'était pas si éloigné de la bâtisse que cela. Alors pour ce qui était de ce monde neutre, entre la Cité et le Manoir, elle n'y connaissait rien, que dalle, niet ! Pourtant, la demoiselle ne se laissait pas envahir par le sentiment de peur panique que son cerveau essayait de déclencher. Son grand regard émeraude était posé dans celui du brun ténébreux, acquiesçant silencieusement son idée. Bien sûr, elle n'était nullement rassurée à l'idée de franchir les limites du Manoir, cependant, elle s'en sentait capable s'il restait à ses côtés.

    " Eh bien ce serait une bonne découverte pour tous les deux. " finit-elle par dire sur le même ton joyeux que sa réponse précédente.

    Suite à quoi elle termina son café ainsi que son kürtőskalács, reposant sa tasse vide sur le plateau tout en rassemblant le panier encore plein de nourriture. Kazuki n'avait rien osé manger, mais la hongroise s'était bien gardée de le lui faire remarquer : certaines personnes étaient incapables de manger au petit déjeuner, alors il n'y avait pas lieu de s'en offusquer. Sans se départir de son sourire, elle ajouta :

    " En revanche, j'aimerais avant aller me rafraîchir et me changer, on a qu'à se donner rendez-vous ? "

    Eh bien oui, elle n'avait pas spécialement envie d'aller explorer le monde en mini-robe et talons hauts, surtout qu'elle portait encore son maillot de bain ce qui n'était pas des plus agréables. La démone était avant toute chose une femme, mais surtout une femme qui appréciait la propreté.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki Valandil

Swordmaster
Swordmaster
avatar

Messages : 321
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 30
Localisation : Avec Ely


Vos Infos
Race: Humain
Fonction : Aucune
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   Dim 20 Jan - 0:59

Kazuki était pressé uniquement parce qu'il souhaitait profiter au maximum de cette journée. Malgré le danger qui pouvait les guetter une fois dans le royaume neutre, nos deux jeunes gens ne semblaient pas si perturbé que cela. Au contraire, il voulait voir si ils étaient capable de surmonter ce genre d'épreuve. A vrai dire, Kazuki ne faisait pas cela consciemment, il vivait chaque instant de sa vie comme bon lui semblait sans se soucier du reste. Après avoir accepté son "invitation", l'épéiste était déjà près à partir. Elle avait l'air ravi de pouvoir partager cette balade à ses côtés. En tous cas, ils allaient certainement découvrir de nouvelle chose et pourquoi pas, un monde bien plus agréable que celui-ci. En même temps, le manoir était réputé pour être la zone la plus sombre, il ne pouvait y avoir que plus beau ailleurs. En tout cas, il était content qu'elle ai accepté de venir, il allait se sentir moins seul. A vrai dire, cela commençait à devenir embêtant de toujours rester loin des autres. Il avait perdu beaucoup de notions que son ami lui avait apprise. S'intégrer dans une société, voilà une chose qui lui faisait grandement défaut.

Après avoir terminé son café ainsi que son petit gâteau, elle déposa tout cela sur le plateau. Elle n'allait quand même pas ranger ? Enfin... Kazuki lui avait pour habitude de toujours tout jeter par terre... c'est pourquoi il ne se soucier jamais de ça. En revanche, elle souhaitait allait prendre une douche et ce changer. Ce n'était pas une mauvaise idée. Enfin... il ne disait pas cela parce qu'elle sentait mauvais, mais qu'une jeune femme devait certainement aimer ce faire jolie pour celle qu'elle aimait. Cette pensée avait suffit à le perturber, mais pourquoi cette réaction stupide ? Il ignorait encore comment cette idée avait pu germer dans sa tête. Alors ils pouvaient bien entendu se donner rendez-vous. Enfin, Kazuki lui allait se contenter d'y aller pour l'attendre. Il n'avait pas l'intention de se changer. Il était très bien comme ça, ses vêtements était léger et lui apporter une grande souplesse. Elysa avait sans doute envie de prendre quelque chose de moins "voyant" car malgré son air innocent son allure était plutôt assez provocateur. Une femme ne devrait pas montré ses jambes ainsi... même si elle en avait de très jolie. D’ailleurs, qu'est-ce qui définissait la beauté d'un corps ? Comme il n'avait jamais était avec une femme, il ne pouvait pas vraiment comparer ses "conquêtes".

" Bien sûr, je t'attendrais près de la piscine, prend ton temps. "

Kazuki la laissa donc seul quelque instant. Il était sorti de la bibliothèque en empruntant la prote de derrière. La piscine était le lieu idéale pour qu'ils puissent se retrouver, après tout c'était là où il c'était rencontré et vu l'heure, il ne devrait pas y avoir grand monde. Le matin c'était à peine levé et le soleil venait juste de pointé son nez. L'épéiste descendit les escalier pour rejoindre le lieu de rendez-vous. Une fois là-bas, il remarqua que la piscine avait été nettoyé. Le sang du démon ne couvrait plus la surface de l'eau. Tant mieux, cela allait leurs permettre de se retrouver sans penser à ce qui c'était produit la veille. Il se posa alors sur l'un des siège disponible en regardant le bord de l'eau en se remémorant cette belle rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saint-anthologie.com/forum
Invité

Invité




MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   Dim 20 Jan - 12:10

    Dès qu'il fut parti, la jeune femme s'activa très rapidement : elle débarrassa la table basse, rangea brièvement le plateau sans toutefois prendre le temps de faire la vaisselle, elle verrait ça plus tard ; ferma à clé la porte de la sortie de secours et prépara un petit panneau avertissant de la fermeture exceptionnelle de la bibliothèque. Après quoi elle prit un livre qui traînait sur son bureau et qu'elle avait prévu de dévorer un soir. Sur la porte d'entrée, elle accrocha le panneau et ferma derrière elle à clé. Son visage était illuminé d'un grand sourire et elle se sentait étrangement fébrile à l'idée d'aller se balader. Elle n'avait pas envie de perdre la moindre seconde, aussi ferait-elle mieux de se dépêcher. Ce qu'elle fit. D'ordinaire, il ne lui arrivait jamais de courir dans les couloirs, d'une part parce que c'était dangereux, mais surtout parce qu'elle ne voulait pas se faire remarquer. Pourtant, à cet instant, elle oublia tout cela et accéléra l'allure en prenant la direction des chambres. Les démons qu'elle croisa lui jetèrent un regard étonné, pas du tout habitués à voir la bibliothécaire calme et frigide piquer un sprint ainsi. Elle tenait fermement contre elle son livre, manqua plusieurs fois de percuter d'autres habitants au détour d'un couloir, et finit par arriver devant la porte de sa chambre. Vite, elle ne voulait pas le faire attendre.

    Une fois la porte fermée, elle quitta prestement ses habits et se glissa sous sa douche. L'eau chaude lui fit un bien fou, surtout qu'elle s'était senti très mal à l'aise dans son maillot de bain collant. Fraîche et sèche, elle jeta un coup d’œil dans sa garde robe dans laquelle elle prit une tenue plus sobre, et surtout beaucoup moins courte. Elle ne comprenait pas pourquoi, mais il était apparemment inconvenant - sauf au Manoir évidemment - de porter des vêtements qui laissaient trop voir votre peau. Bon, de toute manière il lui fallait une tenue avec laquelle il ne serait pas embêtant de se balader... Le problème était qu'elle n'avait quasiment que des robes, et l'idée d'employer son carnet spécial ne lui effleura même pas l'esprit. Elle se contenta donc de prendre une robe bustier d'un vert sobre et de l'enfiler, puis de se chausser de bottes en cuir mignonnes et confortables, idéales pour les longues marches. Elle n'avait rien de mieux en stock... Juste avant de partir, elle récupéra dans la poche de sa robe de tous les jours la fleur décorative, et la mit dans ses cheveux. Pas besoin de maquillage, la démone n'en mettait que très rarement, à vrai dire, uniquement pour les fêtes, et encore. Bref, elle se sentit intérieurement prête et quitta rapidement sa chambre, laissant le livre qu'elle avait amenée sur sa table de chevet.

    Elysabeth descendit les marches quatre à quatre. Malgré sa légère appréhension du monde extérieure, elle était pressée d'y aller et de profiter pleinement de cette magnifique journée. Pour une fois qu'elle pouvait être hors des murs, qu'elle n'avait pas à regarder depuis la fenêtre les autres qui s'amusaient. Juste en sortant du Manoir, elle se fit cependant arrêter par un démon fringant et dont les manières princières suggéraient des antécédents nobles. Elle échangea avec lui quelques mots de courtoisie, il était un lecteur relativement assidu, mais surtout un membre du cercle d'intellectuel que la demoiselle fréquentait. Il lui demanda alors où elle courrait ainsi, ce à quoi elle répondit, pleine d'innocence, qu'elle avait un rendez-vous, sans se douter du double-sens de sa réponse. Bah oui, la jeune femme ignorait tout des rendez-vous amoureux et croyait seulement qu'ils n'existaient que dans les livres. Elle n'avait donc aucune conscience de la rumeur qui pouvait se propager. Ce fut donc le cœur léger qu'elle reprit sa route en direction de la piscine.

    Quand elle vit le japonais, son sourire s'agrandit encore et elle le rejoignit en quelques enjambées. Maintenant qu'elle était là, ils pouvaient se mettre en route l'esprit léger. Elle lui tendit donc la main pour l'aider à se relever, et s'en alla à ses côtés sur le chemin menant au monde Angélico-Démoniaque. De loin, plusieurs petits yeux curieux les observaient, tout étonnés qu'ils étaient de voir ainsi le terrible Kazuki, l'humain qui avait vaincu un démon élémentaire de vent, en compagnie de l'atypique Elysabeth. Ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait voir deux parfait opposés s'en aller côte à côte, comme de vieux amis.


Tenue du jour:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: "Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Père Kazu', raconte-moi une histoire ~"[Pv. K. Valandil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Père Castor, raconte-nous une histoire
» Père Castor, Raconte-moi une histoire !
» Père Castor, raconte nous une histoire! - Neal
» Raconte-moi ton histoire. Je te dirais quelle est ta voie et qui tu deviendras. [Terminé]
» Père Lochon, raconte-nous une histoire, père Lochon~~♫
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: La bibliothèque-