Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Terumi, cuisinière oubliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Terumi, cuisinière oubliée   Mar 19 Mar - 22:19

▬ ... Pas le choix? Je m’appelle " Terumi Kobayashi " ! ♦
*silence*
♣ feat : Anarchy Stocking – Panty and Stocking ;

▬ Des trucs en vrac sur votre personnage



• NOM : Kobayashi
• PRÉNOM : Terumi
• ÂGE : 942 ans, physiquement 19.
• GROUPE & RACE : Humaine du manoir
• MÉTIER (facultatif) : Cuisinière
• ORIENTATION SEXUELLE : Pucelle (oui oui, même après autant de temps au manoir, elle a réussi à se protéger)
• RANG (affiché sous l'avatar) :
Code:
[i][color=#434343]Disparaitre…[/color][/i]

• RP AVEC UN GUIDE ? (si humain et si nouveau venu - époque 2000) : Pas une nouvelle venue XD

▬ Description Physique

1,67 mètres, 49kg. Taille normal pour une fille de 19 ans, poids également assez normal. Terumi n’a aucun surplus de poids. Bon, on pourrait compter sa poitrine, mais elle ne considère pas ça comme un surplus, au contraire. Bien que ça ne paraisse pas toujours avec les vêtements qu’elle porte, Terumi a été gâtée par la nature à ce niveau. Son corps en général s’est très bien développé, malgré le manque de nourriture pendant son enfance. Enfin, pas tellement un manque au niveau de la quantité, mais plutôt un manque de qualité et de variété. En excluant sa peau et ses vêtements sales, elle avait presque l’air d’une enfant normale lorsqu’elle était petite. Maintenant, peut-importe ce qu’elle mange, elle garde une jolie silhouette, son poids n’ayant pas changé du tout depuis sa mort.

Lorsqu’elle est arrivée au manoir, Terumi a pu découvrir le confort d’une vraie douche. Elle a alors découvert qu’elle avait la peau très pâle, le soleil n’ayant jamais vraiment traversé les épaisseurs de saleté. Ses cheveux ont retrouvés leur couleur naturelle, bien qu’un peu étrange. L’extérieur est bleu foncé alors que l’intérieur est rose. Elle ne les a jamais vraiment coupés, alors ils lui arrivent en bas des fesses. Pas toujours pratique, alors elle garde toujours un ruban bleu dans ses cheveux pour les retenir en cas de besoin, en faisant une boucle le reste du temps. Mais vraiment, elle déteste avoir les cheveux attachés, alors c’est vraiment lorsqu’elle n’a pas d’autre choix qu’ils le sont. Terumi a également découvert qu’elle avait des yeux turquoise, tirant parfois vers le bleu selon la luminosité.

Pour le reste, après sa mort, elle a abandonné ses vieux vêtements et les vêtements japonais pour porter des robes. Sa préférée est une robe noir avec de la légère dentelle blanche, une ceinture bleu avec une grosse boucle, qu’elle accompagne avec des bas longs rayés. Elle a aussi découvert le bonheur des sous-vêtements assortis, mais ça, personne ne le sait.

Niveau expression, son visage est presque toujours neutre. Elle va sourire très légèrement en mangeant quelque chose qu’elle aime, mais c’est tout. Ce n’est pas qu’elle cache ses expressions, mais plutôt qu’elle n’en éprouve pas souvent. Faut dire qu’elle ne s’aide pas en faisait le moins de bruit possible en marchant pour passer inaperçue. Elle y arrive normalement très bien, ayant même réussit à développer un très bon équilibre.


▬ Description Mentale

Renfermée. C’est ce qu’on dit principalement de Terumi. Elle ne parle pas d’elle, ne cherche pas à connaitre les autres. Elle préfère se faire oublier, disparaitre, par habitude, pour ne pas revivre tout ce qu’elle a vécu. Elle n’a jamais eu d’amis alors elle n’est pas à l’aise avec les autres. Elle ne sait pas comment socialiser et c’est ce qui la pousse à s’enfuir lorsqu’on s’intéresse à elle.

Malgré sa solitude, Terumi n’est pas triste. Oh, elle n’est pas la plus heureuse non plus, mais vu son milieu de vie, c’est un peu normal. La seule chose qui la rend heureuse (bien que ça ne paraisse pas sur son visage), c’est cuisiner. Elle adore être dans la cuisine et combiner divers ingrédients pour faire quelque chose de délicieux. Elle n’a pas toujours été bonne cuisinière, mais ce n’est pas le temps de pratique qui lui a manqué, elle a donc maintenant une bonne réputation aux cuisines. Par contre, elle n’écoute pas les recommandations et s’enfuit dès qu’on essaye de contrôler ce qu’elle fait. Les autres cuisiniers ont rapidement appris qu’il fallait la laisser faire ce qu’elle voulait sans s’inquiéter du résultat. Des gâteaux une journée, des plats typiques japonais le lendemain, des entrées, d’autres types de déserts, elle fait de tout. Bon, principalement des gâteaux et autres sucreries, puisque c’est ce qu’elle préfère et ce dont elle se nourrit presque exclusivement, mais elle comprend que ce n’est pas dans les goûts de tout le monde, surtout qu’elle vit entourée de démons, alors elle a appris à cuisiner un peu de tout. La seule chose qu’elle ne fait qu’à moitié, c’est les recettes très épicées, puisqu’elle déteste ça et n’y goûte donc pas.

Niveau autorité, elle n’en a pas, n’en a jamais eu et n’en veut pas. Elle ne donne jamais d’ordre, elle ne parle pas vraiment de toute façon. Elle ne rechignera pas devant un travail qu’on lui a ordonné de faire, mais puisqu’elle ne se fait pas remarquer, ça n’arrive pas souvent. Elle connait la hiérarchie du manoir, sait qui elle doit écouter et qui elle peut se permettre de fuir ou d’éviter. Elle s’arrange pour ne pas avoir d’ennuis et pour ne pas en donner aux autres. Malgré ses longues années de vie dans le manoir, elle n’a pas de cercle d’amis. Certaines personnes ont essayer de l’approcher, mais elle ne s’est jamais laisser faire.


▬ Pouvoirs & Arme

Ce n’est pas tout le monde qui souhaite disparaitre, mais c’est le pouvoir qu’a obtenu Terumi et elle en est bien contente. Sa bague ne lui permet pas de devenir invisible, mais bien de se dématérialiser. Ça a ses avantages comme ses désavantages. Être immatériel, c’est ne plus exister, ne plus avoir de corps physique. Lorsqu’elle se dématérialise, elle ne peut plus être affectée par le monde extérieur. Pratique à première vue, mais bien que les autres ne peuvent plus agir avec elle, c’est la même chose de son côté. Elle ne voit plus, n’entend plus, ne sens plus rien. Elle ne peut pas non plus se rematérialiser si quelque chose se trouve où elle est supposée être. Elle peut se déplacer, mais pas déformer son corps. Quoi que ce n’est pas un problème, puisqu’elle peut passer à travers les objets. Un peu comme un fantôme, mais qu’on ne voit pas et sans la possession.

Au fil du temps, elle a appris à utiliser son pouvoir sur des parties précises de son corps. Un bras qu’on essaye d’attraper, un pied sur lequel un couteau est sur le point de tomber, bref, des petites parties de son corps. Elle ne peut pas dématérialiser ses deux jambes sans devenir immatériel au complet. Terumi peut utiliser son pouvoir par réflexe, sans prendre de temps. Par contre, ça comporte un très grand désavantage. Il n’y a que son corps qui devient immatériel. Résultat, ses vêtements se retrouvent au sol. Elle peut y remédier en se concentrant le temps d’une grande inspiration pour les faire disparaitre avec elle, ce qui lui évite de se retrouver nue. Elle peut rester immatériel pendant presque 3h s’il n’y a que son corps, mais seulement 15 minutes lorsqu’elle étend son pouvoir à ses vêtements. Si quelque chose la traverse lorsque la limite de temps est atteinte, Terumi se rematérialise en étant expulsée de ce qui la traverse, se retrouvant donc au sol, étourdie et sans ses vêtements si elle les portait.



▬ Tell me your death

Terumi est née au Japon, dans un petit village où tout le monde connait tout le monde, il y a environ 942 ans. Oui, bon, c’est assez précis, mais c’est selon l’âge que se donne la jeune fille. Commençons par le commencement. La mère de Terumi n’a jamais été très chanceuse. Née dans une famille pauvre avec beaucoup d’enfants, elle a toujours dû se battre pour sa vie. Une fois adulte (dans la vingtaine à l’époque), n’ayant pas eu d’éducation et de chance, elle a été obligée de se prostituer pour assurer sa survie. Et ce qui devait arriver arriva, elle tomba enceinte, sans évidement connaitre l’identité du père. Personne ne voulait l’aider, tout le monde savait ce qu’elle faisait et ne voulait pour rien au monde se montrer en sa présence. C’est tout juste si elle était tolérée et uniquement parce qu’elle offrait ses services aux plus puissants. Terumi et sa mère ont survécu à l’accouchement, mais peut-être que ça aurait été mieux que ça ne soit pas le cas.

Terumi a toujours vécu dans une petite maison, de la taille d’une cabane pour enfant, en bordure du bois. Une maison qui laissait entrer le vent, l’eau et les animaux et qui ne possédait pour meuble qu’une petite table avec des pattes de tailles différentes, servant de comptoir de cuisine, de table à manger, d’étagère, bref, qui servait à tout. Une pile de vêtement servait de lit. De la nourriture, il n’y en avait presque jamais, le couteau, seul ustensile de la maison, trainait toujours quelque part, causant des coupures aux inattentifs. Tout comme sa mère, Terumi était exclue de la société. Elle qui n’avait rien fait, n’avait rien demandé, elle avait hérité du statut de sa mère. Lorsqu’elle fut assez vieille pour sortir, elle découvrit la signification de la haine. Les autres enfants, ceux de son âge comme les plus vieux, l’insultaient sans savoir pourquoi, imitant leurs parents. Si elle osait sortir toute seule, on lui lançait des objets divers. Et toujours, elle entendait les mêmes mots : "Disparait!" Mais malgré sa faim constante, malgré le froid, malgré ses vêtements sales, elle était heureuse. Aussi heureuse que peut l’être une petite fille, parce qu’elle n’était pas seule, parce que sa mère faisait tout pour la protéger, pour la rendre heureuse. Elle lui volait des sucreries de temps à autre, s’assurait qu’elle mangeait bien, réparait ses vêtements, lui créait des robes, était là pour elle.

Mais ça n’a pas duré. Alors qu’elle n’avait que 9 ans, sa mère est morte. Elle a été retrouvée noyée dans la rivière. Suicide ou meurtre, personne n’a cherché à savoir. Le village s’était débarrassé d’une impureté. Personne ne fit attention à la petite fille qui pleurait. Terumi était totalement ignorée et c’était peut-être mieux ainsi. En volant et en se cachant, elle réussit à survivre tant bien que mal. Plus d’une fois, couchée en boule sur ce qui lui servait de lit, elle a pensé qu’il serait mieux de mourir, mais elle n’arrivait pas à passer à l’acte. Après tout, il y avait tant de choses qu’elle n’avait pas vécues. Si elle devait sortir quand il y avait encore des villageois dehors, ils lui faisaient comprendre qu’elle n’était pas désirée. Les enfants de son âge allaient jusqu’à la bousculer, la frapper, sous les regards satisfaits des adultes. On lui répétait sans cesse de disparaitre.

Puis elle en a eu assez. 10 ans qu’elle endurait une vie de solitude forcée, 10 ans qu’elle se faisait détester de tout le monde, 10 ans qu’elle vivait dans la méfiance et dans la peur de se faire tuer. Elle en a eu assez. Elle a pris le couteau, le sortant pour la première fois de sa petite cabane. Elle s’est dirigée vers l’endroit où les autres enfants de son âge, qui n’étaient déjà plus des enfants, se regroupaient. Et elle est passée à l’attaque. Très rapidement, les coups ont plu sur elle. Elle n’essayait pas de se défendre, elle voulait juste blesser ceux qui lui avaient fait mal. Évidemment, elle en est morte. Elle ne sait pas si elle a tué quelqu’un, mais elle s’en fout. La seule chose qu’elle sait, c’est qu’elle est morte.

Le chemin sur lequel elle est apparue est rapidement devenu plus lugubre, plus démoniaque. Et un grand manoir est apparu devant elle. Accueil très simple, elle n’en garde pas vraiment de souvenir marquant. Elle a passé plusieurs années à ne pas trop savoir quoi faire avant de découvrir qu’elle pouvait avoir accès à une vraie cuisine. Elle a donc fait l’effort d’apprendre ce qu’elle ne savait pas déjà et est devenue cuisinière officielle du manoir, après plusieurs nuits blanches à se perfectionner sans déranger les autres. Elle est encore seule, mais cette fois-ci, sa réputation de l’a pas suivie. Elle a pu recommencer une nouvelle vie. Mais Terumi s’est rapidement rendue compte qu’il n’était pas facile de changer, d’apprendre à faire confiance, alors elle a décidé de laisser tomber. Maintenant qu’elle peut réellement disparaitre, c’est ce qu’elle fait et elle ne voit pas pourquoi elle devrait changer. Elle n’a fait aucun effort pour apprendre à connaitre ceux avec qui elle vit, évitant même au maximum ses colocataires, n’ayant pas droit à une chambre à part. Mais elle survit et compte les jours. C’est pour ça qu’elle sait qu’elle a passé 923 ans dans le manoir. Elle avait environ 19 ans lors de sa mort, alors elle estime son âge à 942 ans.


▬ Des trucs en vrac sur vous



• PRÉNOM : Anne. Vous devriez le connaitre par cœur depuis le temps
• ÂGE : 18 ans! Enfin!
• Ce que vous pensez du forum, que faut-il changer ? : Franchement, il faudrait qu’il soit moins intéressant, que j’arrête d’avoir tout le temps des bonnes idées de perso XD
• Comment avez-vous trouvé le forum ? : Je suis (oui oui, encore) un DC de Yuuko!
• Plutôt salé ou sucré ? La réponse ne change pas. SUGAR POWER!!!
Revenir en haut Aller en bas
Yuuko Takamori

Douceur, beauté et obéissance
Douceur, beauté et obéissance
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 22


Vos Infos
Race: Humaine
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 1
Magie0
Armes18

MessageSujet: Re: Terumi, cuisinière oubliée   Mar 19 Mar - 22:22

Parce que je suis puissante comme ça, j'abuse (un peu) de mon pouvoir d'admin et je m'auto-valide! Gnahaha! Say-chan, tu me taperas sur les doigts s'il y avait des erreurs XD


Un passé troublé, un amour troublant

Mais un amour qui va durer éternellement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Terumi, cuisinière oubliée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le Manoir Oublié
» Un anniversaire oublié [Privé]
» Mission de rang C : Le reliquaire oublié
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell ::  Administration  :: →Mort confirmée :: Humains du manoir-