Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Little boy+cake=Happy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Little boy+cake=Happy   Jeu 18 Avr - 4:04

Il n'a jamais été très difficile de trouver Terumi dans le manoir. Si elle n'est pas dans sa chambre, elle est dans la cuisine ou sur le chemin entre les deux. Obtenir son attention est autre chose, mais à moins d'exception, il est facile de la trouver. Et aujourd'hui ne fait pas exception. Dans la cuisine, Terumi est libre de faire ce qu'elle veut. Elle a son propre poste de travail et n’interagit pas avec les autres. Mais bon, vu l'heure, elle est seule. Parce que la jeune femme n'a jamais fait attention à la notion du temps. Elle dort quand elle est fatiguée et non quand il fait nuit. Elle prépare ce qu'elle a envie de préparer, même si ce n'est pas le bon moment de la journée. C'est pourquoi elle était dans la cuisine tard dans la nuit, alors que même l'activité à l'étage des plaisirs était minime, à préparer un mélange à taiyaki pendant que sa préparation de mochi cuisait sur le feu. Si elle aimait cuisiner, Terumi n'aimait pas ne rien faire en attendant que la nourriture soit prête. C'est pourquoi elle alternait souvent entre deux voir trois recettes, puisque c'est tout ce qu'elle avait à faire de ses journées. D'ailleurs, des melonpan étaient dans le four et l'odeur se répandait probablement en dehors de la cuisine. Mais ce n'est pas comme si ça allait déranger quelqu'un, pas que Terumi s'inquiète de ce qu'on pensait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Little boy+cake=Happy   Sam 20 Avr - 12:28

Je marchais d'un pas trainant dans un couloir du manoir. Lequel ? J'en sais rien, je ne me suis pas encore habitué à cet endroit. J'ai plus l'habitude du petit appartement près de l'échoppe de mes parents dans le Londres de 1888. C'est plus facile de s'y retrouver. Et là au moins, je savais où était la cuisine. Tandis qu'ici, j'ignorais où elle se trouvait. J'ignorais même si j'avais le droit de m'y rendre et me servir, ou s'il fallait que je demande à ce qu'on me fasse à manger. Je ne connaissais pas grand chose de ce monde finalement... Ou alors je ne m'y étais pas encore habitué, ce qui est déjà plus plausible. Je n'aime pas que l'on touche à mes habitudes, que l'on m'envoie dans un endroit que je ne connaissais pas. Mais bon, qu'importe. Un instant, je pensais que peut-être il serait judicieux que j'invoque ma renarde violette et rouge, mais je repensais à la dernière fois, lorsqu'elle m'avait échappée pour poursuivre un papillon et me ravisais. Je me débrouillerai bien sans elle. J'entendis mon ventre grogner, et lui foutu un coup, comme à mon habitude. Je fus surpris de constater que ce coup-ci, je n'avais pas mal comme la dernière fois. Je continuais d'avancer dans les couloirs, regardant sur les portes afin d'essayer de trouver celle qui ressemblait le plus à une porte de cuisine, mais cela semblait bien plus moderne que ce à quoi j'étais habitué. Finalement, j'en eus marre de tourner en rond et de rien trouver, alors je poussais une porte d'un geste sec et regardai là ou j'étais arrivé. Miracle.. Cela ressemblait bel et bien à une cuisine. Enfin, j'allais pouvoir manger. J’avançai donc sans gêne dans la pièce et pu constater que je n'étais pas seul. Une femme était déjà là. Elle avait de longs cheveux bleus et roses et portait une robe ainsi que des collants rayés. Comme elle était dos à moi, je ne pus pas voir son visage. Lorsqu'elle se retourna, je pus constater qu'elle avait des yeux verts et qu'elle préparait à manger. Je fus heureux de sentir l'odeur de pain qui flottait dans l'air ambiant, puis porta mon attention sur ce qu'il y avait sur le plan de travail, mais je ne parvins pas à reconnaitre cette nourriture. Je portais ensuite mon regard de feu sur elle et demandai

"Bonsoir. J'espère que j'dérange pas.. " Mon ventre grogna, je détournai un instant les yeux puis demandai "Est-c'que j'pourrais avoir que'que chose à manger..? Ca sent tellement bon et j'meuuuurs de faim"


Dernière édition par Kosuke Chinonamida le Jeu 9 Mai - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Little boy+cake=Happy   Mar 7 Mai - 22:20

Terumi n'avait pas fait attention à ce qui se passait autour d'elle, persuadée qu'elle était seule. Bon, pas dans le manoir, mais seule dans la cuisine. C'est donc pourquoi elle sursauta lorsqu'elle entendit la voix d'un jeune garçon. Elle leva les yeux de sa préparation et regarda l'enfant qui venait de lui parler. Sans lui répondre, elle se déplaça jusqu'au poêle avec le mélange à taiyaki, attrapant un bol de crème de chocolat au passage. Elle fit réchauffé le moule et en prépara deux, qu'elle plaça dans une assiette. Puis, elle se dirigea vers le garçon avec l'assiette dans les mains et la lui donna.

- C'est chaud.

L'humaine ne prit pas la peine d'en dire plus que ça. Elle ne s'éternisait jamais sur les présentations de ses plats, s'en tenant aux avertissements. Et même là, elle ne l'avait fait que parce qu'il semblait affamé et qu'elle ne voulait pas le voir gaspiller de la nourriture en l'ayant mangé trop vite. Un timer sonna et Terumi ouvrit le chaudron d'eau qui était sur le feu pour en sortir un plus petit chaudron dans lequel il y avait du mochi. Elle retourna s'installer au comptoir et termina de préparer ses daifuku à la fraise, qui reposaient sur le comptoir depuis un moment.

- Tu veux un repas complet?


[HRP: Les recettes de Terumi! Taiyaki, daifuku à la fraise et melonpan!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Little boy+cake=Happy   Dim 9 Juin - 5:55

Je regardais la femme avec qui je me trouvais désormais seul dans cette immense cuisine. Même si c'était un lieu que je n'connaissais pas, j'n'avais pas l'impression de m'y sentir de trop, comme normalement. Quand j'étais à Londres, tout le monde se riait de moi, à cause de mes yeux rouges sang et de cette solitude que je m'imposais sans broncher. En même temps, qui voudrait bien passer du temps avec un gamin de la rue comme moi ? Je n'avais rien a offrir, rien à partager. J'étais juste Kosuke, le fils d'une bibliothécaire et d'un abruti.
J'avais avancé de quelques pas vers elle, sans même connaître son nom. A son ton de voix et ses réactions, je songeais qu'elle devait bien être aussi seule que moi. Je regardais le plat qu'elle me tendit, le pris dans mes mains et souffla un peu dessus puis prit un de ces espèces de poissons bizarres entre mes doigts d'enfants

"C'est quoi ?" Questionnais-je en rapprochant cette nourriture que je ne connaissais pas de mon nez et en reniflant doucement. Ca sentait bon, ca avait l'air bon. Sans attendre sa réponse, je croquais dedans et fut surpris de sentir la farce dans ma bouche, mais j'appréciais. Ca n'avait rien à voir avec la nourriture de ma maman, mais ca apaisait mon appétit. Ainsi, en prenant garde à ne pas me brûler, je les mangeais lentement et mon ventre avait peu à peu cessé de grogner. Une fois que j'eus finis, je posai le plat sur le comptoir et me rapprochais d'elle, pour voir ce qu'elle préparait d'autre. Tout cela était nouveau pour moi, je ne connaissais rien à tout ces plats. Mais ca sentait bon.
Lorsqu'elle me demanda si je voulais un plat complet, je répondis par l'affirmative d'un signe de tête. Je ne souriais peut-être pas, mais j'avais apprécié le fait qu'elle m'ait donné à manger.

"C'est bizarre de cuisiner à une heure aussi tardive, t'es pas fatiguée ?" Demandais-je soudain, derrière elle en observant attentivement ses faits et gestes. Et puis, qui étais-je pour dire de ce qui était bizarre ou non alors que moi-même, j'avais payé les frais de ma bizarrerie au prix fort...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Little boy+cake=Happy   Jeu 19 Sep - 13:48

Bien que Terumi avait l'habitude de ne pas travailler seule dans la cuisine, c'était bien la première fois qu'on l'observait aussi attentivement et ça lui faisait une impression étrange. Un peu normal quand on est habitué de se faire oublier. Il y avait bien Chikage qui venait la voir une fois de temps en temps, mais il ne l'observait pas de la même façon et pas du tout pour les mêmes raisons. La jeune femme essaya d'oublier les yeux posés sur elle, se concentrant plutôt sur le repas que le garçon avait demandé. Garçon dont elle ne connaissait pas encore le nom, mais Terumi n'avait pas l'intention de commencer les présentations. Elle sorti plutôt de la viande hachée, des ognons, des oeufs et plusieurs autres ingrédients nécessaires à la préparation de croquettes de viande. Elle venait de commencer à couper l'ognon lorsque son observateur lui demanda si elle était fatiguée.

- Je viens de me réveiller.

Bon, ce n'était pas entièrement vrai, ça faisait une bonne heure qu'elle était dans la cuisine, mais par rapport à tous ceux qui venaient d'aller se coucher, elle venait effectivement de se réveiller. Alors qu'elle continuait sa préparation de viande, Terumi mit de l'huile à bouillir, sortant des pommes de terre d'un sac avec l'intention d'en faire des frites. Elle aurait normalement accompagné le plat avec du riz, mais elle avait décidé de faire un effort pour cet enfant qui n'avait visiblement pas grandit au Japon, puisqu'il n'avait pas identifier la pâtisserie qu'elle lui avait donnée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Little boy+cake=Happy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Little boy+cake=Happy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le cake au saumon fumé
» cake super facile
» 04. Happy Birthday, Cat.
» CAKE AU FOIE GRAS ET FRUITS SECS
» Le cake aux saint-Jacques et tomates cerises
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Les Cuisines-