Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}   Mar 23 Avr - 18:01

Miiiaw...J'ai faim, aujourd'hui j'ai passée ma journée à agresser mes amis les démons pour avoir au moins un petit morceau de poisson, le problème c'est que j'étais tellement encombrante qu'un méchant à finit par m'enfermer dans ce salon, Pssssh...C'est pas juste, vraiment pas juste qu'une dadame chat comme moi se retrouve enfermé dans une pièce ou il y a personne à cette heure là. Donc pour vous résumez mes soucis : Je suis seule, je m'ennuie, je meurs de faim. Je peux vous dires que je préfère penser à mon estomac qu'a réfléchir à comment sortir du pétrin dans lequel je me suis encore fichue. Si seulement un gentil pouvait me donner n'importe quel aliment comestible pour me rassasier. Un gros morceau de viande ou de chair fraîche comme j'aime ! Oh, j'avais oubliée Mr.Corbeau ! Mr.Corbeau c'est un corbeau qui me guide en enfer, l'enfer c'est tellement immense que je serai à peine m'orienter comme il faut, mais aujourd'hui bizarrement ...je crois que j'ai oubliée quelque chose avec Mr.Corbeau. L'aurais-je manger sans faire exprès ? Je ne sais pas ! Ben, après tout c'est pas si grave c'est qu'un oiseau...Mais si je sais pas m'orienter et si je l'ai mangée comment je fais ? Non c'est impossible que je l'ai mangée puisque de toute évidence je l'aurai bien sentit dans mon estomac en train de gigoter ou ses ailes toute plumés dans mon ventre. Hmph, il faudrait vraiment que je pense à autre chose que me nourrir.

Que faire...? Dormir ? Oh non j'ai pas envie. Peut être que je devrai chercher une boussole nyaw. En enfer une boussole je ne crois pas que je pourrai en trouver une. Une carte ? Pff...Y'a pas de carte non plus a la dispositions des nouveaux arrivant en enfer...Peut être que je devrai demander à Saytan-Sh'ama ? Lui il sera tout me dire ! Mais Saytan-Sh'ama est tellement grognon quand je lui demande quelque chose. Pour Saytan-Sh'ama si je veux quelque chose il faudra toujours que je fasse un service pour lui. Malheur ça veux dire que je vais rester coincée jusqu'à devenir squeuletique sans pouvoir manger le moindre truc !!!?

Je ne veux pas finir comme ça alors non ! Affolée je m'accroupis comme un chat me dandine et bondis en courant jusqu'à la porte afin d'y faire mes griffes dessus.

'Miiaaaw ! Est-ce qu'un gentil pourrait me donner de la viande ? J'ai faim ! Très faim !

Rien à faire, personne m'entend faire mes griffes sur cette maudite porte. Alors je vais être ici pendant des heures et encore pleiiins d'heures ici avec mon ventre qui gargouille comme un fanfare. Désespérés je m'assois par terre en me lêchant les mains, je décide finalement de faire ma toilette pour passer le temps d'ici là peut être qu'une dadame gentille ou un monsieur gentil passera ici.

Je veux manger ! J'ai envie de manger ! Et je dois manger ! Nyaw~
Revenir en haut Aller en bas
Takeru Sakuya

Can I believe in love, today ?
Can I believe in love, today ?
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Là où y'a d'l'alcool.


Vos Infos
Race: Démon mineur
Fonction : Chasseur Noir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}   Mar 23 Avr - 21:03

De l'ennui. Un profond ennui. Un silence. De la colère.

Voilà ce à quoi ressemblaient les dernières heures de ma "vie". J'étais allongé sur le lit que l'on m'avait accordé et qui serait désormais celui sur lequel je dormirai pour l'éternité qui allait devenir mon quotidien. Honnêtement, je n'imaginais pas la Mort aussi... Simple d'adaptation ? Ici, il n'y avait pas de politiciens menteurs et manipulateurs. Il n'y avait pas de drogue, pas de combats de rues. Ce qui manquait aussi, c'était la peur de marcher dans la rue tout en gardant à l'esprit qu'à un moment ou à un autre, on pouvait se faire planter sans crier gare, juste en passant dans une rue surveillée par une bande de délinquants japonais de bas étage. Non, ici, tout cela n'existait pas, parce que la mort régnait déjà en maitre. Oui. Dur de tuer lorsqu'on est déjà mort. Pfff. La mort, au fond, c'est quoi ? Une meilleure vie ? Une renaissance ? J'allais pouvoir en juger désormais. Tant mieux, car la mort ne m'avait jamais fait peur. Je l'attendais, parce que je savais que ce que je faisais était mal et donc, je me disais que la Grande Faucheuse ne tarderait pas à venir me chercher. Chaque fois que je me battais. Chaque fois que je me droguais. Chaque fois que je buvais à en perdre la raison, je m'attendais à voir cette lumière blanche que tout le monde décrit dans les livres ou à la télévision. En faite, je pensais même que la lumière qui m'était réservée, elle serait noire. Noire comme tout ce que j'avais fait depuis les 9 dernières années de ma vie. Quel calvaire avait été ma vie. Mais un calvaire qui me plaisait. J'y trouvais toujours quelque chose d'intéressant à faire, je ne m'ennuyais jamais. Pas comme ici.

Je m'ennuyais sec dans ma chambre, les deux mains derrière la tête en regardant le plafond avec lassitude. Mes pensées étaient tellement désordonnées que je ne savais même pas vers où les diriger. Je pensais à tout. A rien. Je n'avais ici que des souvenirs, les souvenirs d'un passé perdu et si beau que rares étaient les belles choses qui me revenaient à l'esprit. Bien sûr, il y avait ma soeur... Mais à y regarder de plus prêt, c'était tout... Ou pas vraiment en faite. J'aimais aussi les combats menés jusqu'au sang et les longues minutes d'agonie que mes adversaires ressentaient lorsqu'ils étaient pliés en quatre, au sol, à tâcher le sol de leur sang si souillé. Mes parents ? Non. Ils ne comptent pas vraiment comme des bons souvenirs, vu qu'ils m'ont tout simplement ignoré lorsque j'ai atteins l'âge de 14 ans.
Qu'importe. Tout cela était derrière moi désormais. Je me relevai, voulant me diriger vers l'armoire pour sortir ma petite malette dans laquelle j'avais entreposé mes objets de valeur sentimentale, mais me rappelais que je n'étais pas dans la bonne pièce, que je ne les reverrai peut-être jamais, du coup. Tout ce qui me restait, c'était une photo de ma soeur que je gardais sur moi, dans la poche arrière de mon jeans et la chaine que j'avais reçue pour mes 50 victoires consécutives au fight club. Elle était autour de mon cou et teintait à chacun de mes mouvements. Les gravures telles que "Takai the Red King" ou "Takai is our king" étaient toujours visibles sur les maillons épais de cette chaine. Cela me rendait quelque peu nostalgique, car ici, je ne les reverrai jamais, mes alliés. Et cette chaine, c'était tout ce qui me restait d'eux. J'en prendrai donc soin.
Je m'étirais ensuite longuement, comme un chat après avoir dormis quelques heures au soleil et regarda autour de moi. Sur son perchoir, au fond de la salle, Kuroh se reposait, la tête sous l'aile. Je m'approchai de lui et lui caressa le cou, d'un doigt, passant celui-ci sur ses belles plumes lustrées et noires comme l'ébène. L'animal sortit sa tête de sous son aile et me fixa de ses yeux jaunes, avant de me picorer amicalement le doigt. Cet animal, c'était un compagnon. En souvenir d'Iami et de son amour fou pour les animaux, je n'allais donc pas le délaisser. Il me plaisait bien, c'est pourquoi je l'avais adopté.

"Viens, Kuroh, allons nous dégourdir les jambes" lançais-je d'une voix rauque à l'adresse de mon oiseau, qui s'envola pour faire un tour de la pièce avant de venir se poser sur mon épaule.

Je lui caressai quelques secondes le bec puis me mit en route pour le salon. Parce que c'était la pièce la plus proche d'ici et que, peut-être, j'y verrai quelqu'un qui saurait me tirer de mon ennui mortel. Mais avant, j'allais faire un détour par les cuisines pour chercher quelque chose à manger. Je me trouvais un steak coincé entre deux tranches fromage, elles-même entre deux tranches de pain grillé et de la moutarde. Oui, pas très asiatique tout ça. Aux Etat-Unis, ils appellent ça "Hamburger", je n'avais jamais vraiment eut l'occasion de goûter, parce que je préférais de loin la nourriture typique asiatique. Ça serait 'occasion d'expérimenter.
Je me mis donc en route, évitant de parler à toutes ces personnes que je pourrais croiser. Je n'étais pas un homme très sociable, alors plus j'étais seul, mieux j'étais. Sur le chemin, je pris mon paquet de cigarette et en tira une. Je voulais ensuite l'allumer, mais je n'avais pas de briquet sur moi.

"K'so !" râlais-je d'une voix forte dans le couloir désert.

C'est les Enfers ici, il devrait bien y avoir du feu quelque part non ? Je mis ma cigarette derrière mon oreille. Je finirai bien par trouver ça quelque part et donc, reprit mon envie initiale: trouver le salon. Je mis quelques minutes à y parvenir et ouvrit la porte. Je fus... désagréablement surpris à remarquer une hybride étalée là, juste sur le seul de la porte. Je passai à côté d'elle en la contournant soigneusement et allait m'asseoir sur un fauteuil rouge qui paraissait vraiment moelleux. Je m'y assis et croisa ma jambe droite sur mon genou gauche. Au moins ici, la tranquillité était de mise.
Je donnai un morceau de pain à Kuroh, qui le picorait avec avidité et j'attaquais moi-même le sandwich.



Takeru no TeemaTechnique Fiche


Double Compte de l'Ange Tyrannique










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archiveofourown.org/users/BittersweetMirror/works
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}   Lun 1 Juil - 20:59

Toujours personne en vu, fatiguée de lutter contre mon estomac je me met en boule sur le sol, fais mes griffes sur le mur, joue avec ma queue, des activités plutôt banal pour une féline comme moi. Jusqu'à la venu d'un étrange monsieur ! Je peux vous dires que lui, oui lui la avec son air de pas content et ses cheveux rouges en pétard , sa clope , il fait vraiment pas sympa..Ce regard prétentieux, haineux...Pfft' en plus il m'ignore, je n'accepte pas qu'on m'ignore, ça me met en colère, hors de moi, puis...il a quelque chose à se mettre sous la dent lui. Si je lui piqué son sandwich ? Je vais jouer avec ce monsieur, Nya ~ Soit, Faisons ! Je suis maligne et je sais faire la comédie pour casser-la-crôute.

Etape numéro 1 : Je me met à quatres pattes, puis je le fixe attentivement en gardant bien mes yeux sur son sandwich.
Etape numéro 2 : Je commence à me déhanchée toujours mes yeux rivés sur le sandwich.
Etape numéro 3 : Yeux sur sandwich :bave:
Etape numéro 4 : Je cours, je bondis sur lui, je tombe affalée sur ses genoux et je pousse un miaulement de chat battu.
Etape numéro 5 : Je prends une bouille tristounette puis je le regarde

"Monsieur aux cheveux rouges ~ Je meeeuurs de faim ça fait un bail que j'ai pas manger, mon ventre tient plus, si je mange pas je vais mourir ! Même si je suis déjà morte mais je veux pas mourir une seconde fois ! Que ce soit bien clair je VEUX que tu me nourrisse car je VEUX ce sandwich. Si tu veux bien je t'appellerai "Mr.Le.Gentil" puis je ferai tout ce que tu veux !

Voila, ce petit speech devrait marcher. Si il ne marche pas je le grifferai jusqu'à ce que sa lui brule la peau uniquement pour obtenir mon met. En attendant je m'allonge sur ses genoux en lâchant un bâillement. Cette quête à la nourriture est vraiment une chose éprouvante.
Revenir en haut Aller en bas
Takeru Sakuya

Can I believe in love, today ?
Can I believe in love, today ?
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 14/04/2013
Localisation : Là où y'a d'l'alcool.


Vos Infos
Race: Démon mineur
Fonction : Chasseur Noir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}   Ven 5 Juil - 1:16

Une faim. Un calme. Une présence étrangère. Une future alliance.
Une chose est sûre: je suis à mon aise, ici. En plus, le fauteuil est confortable. Ici, il n'y a pas de démon casse-pied ni même d'adulte avec un regard plein de reproche à me lancer, ni même la moindre envie de me jeter en prison, histoire que je ne fasse plus la moindre erreur. Ce n'est pas désagréable, comme endroit. Je pourrais presque en faire mon havre de paix... si seulement j'étais seul ! Mais non, bien sûr, c'est trop demandé ! Je vois l'hybride de tout à l'heure se mettre devant moi et poser ses yeux de chat sur mon casse-croûte. D'abord, je n'y prête pas attention, continuant  de manger gentiment. Mais ensuite, je la vois se pavaner et baver devant mno repas. Pour moi qui déteste partager, elle est mal tombée. Je ne suis pas social de base, alors si elle pense que je vais être gentil, elle se trompe.
Mon corbeau se met à croasser méchamment, bougeant ses ailes de manière sèche, comme pour lui dire de partir, mais je le fais taire, non sans un ton un peu sec. Il rabaisse ses ailes et va se poser sur le dossier du fauteuil, vexé. Pour le calmer, je lui donne encore un morceau de pain. Visiblement, il n'aime pas que je me retourne contre lui. Après tout, je ne suis pas méchant avec les animaux. Du moins, je le suis moins qu'avec les humains. Oh, que je les déteste avec leurs conventions sociales et leurs règles. Comme si la différence n'avait pas le droit d'être, qu'on devait tous se ressembler et penser la même chose. C'est quelque chose que je trouve répugnant, chez les humains. Ce besoin de ressembler aux autres pour exister. N'est-ce pas justement la différence qui nous permet de nous affirmer et de vivre comme on le sent ?

Soudain, le fil de mes pensées de rebelle ancien humain se voient dérangée par la présence de cette hybride sur mes genoux. Je l'entends miauler, et j'ai plus pitié d'elle que je ne la trouve mignonne. Ensuite, elle me regarde avec un visage triste, comme celui de ma soeur lorsque je lui refuse quelque chose. Rah. Que d'horribles souvenirs. Elle ne fait que ça, ma soeur, quémander aux plus forts protections et aide. Pfff. Quelle faiblarde, celle-là. J'entends cette chatte parler ensuite, d'un ton qui me donne envie de la mettre par terre tellement ça m'est insupportable. Elle aussi, elle supplie. Elle demande ce qu'elle n'a pas à quelqu'un de plus fort qu'elle. Bon, elle est à moitié pardonnée car c'est une féline et tout le monde sait que j'ai plus de facilité avec les animaux qu'avec les humains. Ensuite, c'est une fille. Et une bien jolie fille, il faut l'avouer. Bon, certes pas autant que d'autres que j'ai pu croiser, mais elle est belle. Après l'avoir écouté, je me vexe un peu. Moi, gentil ? Je ne suis pas gentil pourtant. Bon, après tout, si ca lui fait plaisir. Je lâche mon sandwich devant elle avec un air las

"vas-y, féline, régale-toi, mais ne m'appelle pas comme ça"



Takeru no TeemaTechnique Fiche


Double Compte de l'Ange Tyrannique










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archiveofourown.org/users/BittersweetMirror/works
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aide moi Mr.Le.Gentil ! {PV : Takeru Sakuya}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» ALBA: Aide en matiere energetique et sanitaire
» Plus de 85 % de l’aide étrangère à Haïti sont gérées par les ONG selon Jean Max
» Firefox aide à l'orthographe
» Haïti refuse un cargo d'aide alimentaire mexicaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell ::  Hors RPG  :: Archive des rps-