Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un nouveau monde, c'est revivre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Un nouveau monde, c'est revivre...   Sam 5 Oct - 20:43

La seconde précédente, je m'écroulais aux côtés d'un homme gisant sur le sol, le visage complètement détruit. Il ne fallut pas cinq secondes pour que la respiration me devienne impossible et à la suivante, j'étais aveuglé par une puissante lumière dont je ne connais pas l'origine. Etait-ce réellement une lumière ou simplement ma vue qui prenait du temps à se stabiliser ? Quoi qu'il en soit, si mes yeux m'étaient inutiles, mes oreilles n'allaient pas m'aider à me situer. Les légers bruits que je parvenais à entendre ne me rappelaient rien et cela était pareil pour la possible caresse du vent à laquelle ma peau devrait être sensible ; il n'y avait pas de vent.

Mort, j'étais mort sur le ring, je le savais pertinemment bien et pourtant, je parvenais encore à réfléchir, à me poser des questions, à penser, tout simplement. La religion qui avait bercé mon enfance avait-elle finalement raison ? Existait-il une vie après la mort ? Ce serait une vie spirituelle, dans ce cas, car je ne sentais plus mes membres. Je ne sentais plus la lourdeur de mon bras de métal, je ne ressentais plus mes doigts converger au creux de mes paumes alors que je voulais fermer les poings. Soit cela s'expliquait par la perte totale de mes sens, auquel cas j'allais détester la vie qui m'attendait, soit je n'étais plus qu'un nuage fantomatique avec une pair d'yeux et une bouche. Dans ce cas là aussi, la vie ne me plairait pas.

Mais au final, c'était beaucoup d'affolement pour rien car la lumière qui voilait mon regard se dissipa enfin et devant moi s'étendait un long chemin de gravier blanc. Après la vue, c'est les sensations qui me revinrent, je ressentis mes bras regagner leur puissance de vivant, mes jambes s'affermir et mon torse musculeux se gonfler à chaque inspiration. Je levai le bras droit qui était plus léger que dans mon souvenir et méthodiquement, comme si je venais de naître car je venais de renaître, en quelques sortes, je fermais le poing à plusieurs reprises afin de récupérer la motricité de mon corps. Je fis exactement la même chose avec l'autre pour terminer par sautiller doucement. Et c'est en sautillant qu'un problème autrement plus... gênant, m'apparut. C'était indescriptible, une sensation bizarre, un choc indolore sur mon bas-ventre. Je baissai les yeux et je me rendis tout simplement compte que je n'avais pas de vêtements !


- Bon, reste à espérer qu'il n'y a que des filles dans ce monde...

Me dis-je à moi-même. Aucunement complexé, j'avançai à pas rapide pour savoir où menait ce chemin et je ne tardai pas à découvrir une jolie arche recouverte de fleurs et... entourée de deux gardes.

*Bon, reste à espérer qu'ils ne soient pas gays...*

Pensai-je pour ne pas être entendu. Je m'approchai d'eux, les saluant en notant leur perplexité pour continuer d'avancer en arrachant une grande feuille que je tenais bien bas pour cacher mon fidèle compagnon. Effectivement, il y avait un bâtiment qui ressemblait fort à un bâtiment administratif et si j'entrais de ce genre d'édifice, accoutré comme je l'étais, je sentais bien que l'accueil allait être difficile. Je me retrouvais donc assez rapidement sur le seuil de la porte, je la poussai lentement pour finir par élever la voix :

- Quelqu'un ?

J'attendais une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Lun 7 Oct - 16:01


    « Saizou, aujourd’hui, c’est ton tour d’accueillir un nouveau. »

    Disait mon chef de garde tout en me tendant une longue cape brune en tissus épais. J’arquais un sourcil. A quoi ça allait servir ? J’étais bien habillé, avec mon haut bleu foncé et mon pantalon noir, je n’avais pas besoin de ça… Et en plus ça cacherait mon arme dans mon dos. Il avait l’air aussi interloqué que moi, et m’avais répondu, je cite « c’est maître Luciel qui m’a dit de te donner ça. ». Enfin soit. Je me retenais de faire une scène. Bordel, pourquoi est-ce que je devais accueillir un nouveau au juste ? J’aurais pu demander à Mizuiro de le faire… Mais elle avait déjà trop de travail comme ça. Surtout que je savais, que pour moi, elle le ferait.

    « Soit, j’y vais. A plus tard. Oubliez pas d’envoyer quelqu’un patrouiller si je ne suis pas là. »

    Bah oui. Je repensais à ceux que j’avais faillis arrêter la dernière fois, ils s’en étaient pris à Ilyusha pour une raison plus qu’étrange. Je leur avais vite fait peur. D’un air plutôt nonchalant, et pas très content, - mais c’était habituel de me voir comme ça- je me déplaçais jusqu’à l’arche. Histoire de ne pas être trop en retard, parce qu’évidemment, ce n’était pas demain qu’il arrivait le nouvel habitant, c’était maintenant, dans cinq minutes. Il m’en fallait un peu plus pour arriver, et loin de moi l’idée de courir. Pas que j’étais un flemmard mais… Non, je préférais arriver tranquillement. Et voilà que je voyais quelqu’un… Devant la porte de la mairie… Quelqu’un… Hum. Ôtez moi les yeux, mais, il était bien nu n’est-ce pas ? En tenue d’Adam, oui, je vis la feuille… Est-ce que cette personne était morte nue ou quoi ? Enfin… Comment on fait pour mourir nu… Non. J’évitais de penser à ce genre de choses et je me contentais d’avancer, l’air renfrogné, pas gêné mais… étonné et…. On aurait pu lire un gros « WTF » sur mon visage s’il pouvait parler. Heureusement que je n’avais pas demandé à Mizuiro… ! Enfin soit, je lui balançais dans la tronche la cape que l’on m’avait donné.

    « Ici ! Et tu ferais mieux de mettre ça…  C’est plus… discret. »

    Et mince, comment annoncer à quelqu’un qu’il était mort… On ne m’avait jamais refilé ce boulot…



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Mar 8 Oct - 15:20

Alors que je pensais être le seul présent dans ce qui ressemblait à une mairie, je vis du coin de l'oeil une sorte de grand voile noir me foncer dessus mais même mort, mes réflexes de vivant restaient les mêmes, si pas améliorés ! Un petit bond en arrière et j'attrapai ce qui s'avérait être une lourde cape en même temps qu'une voix s'éleva en ces lieux d'accueil.

« Ici ! Et tu ferais mieux de mettre ça…  C’est plus… discret. »

Avant de répondre et avant même de me retourner, j'enfilai la cape comme un manteau, dissimulant ainsi tout mon corps. Cela fait, je pouvais maintenant faire face à mon interlocuteur qui était vraisemblablement quelqu'un d'élégant dans l'armure et qui dégageait une aura assez impressionnante: on sentait qu'il était puissant. Mais le plus perturbant était ses deux belles ailes... Etait-ce un ange ? Etais-je vraiment dans le royaume de Dieu, même après tout ce que j'ai pu faire dans ma vie menée par la violence ? Mais un ange en armure et avec une épée dans le dos, je n'avais jamais entendu parler de ça, ni de ma mère, ni des Calligan.

Quoi qu'il en soit, j'avais plein de questions en tête et maintenant que j'avais quelqu'un sous la main, je n'allais pas me retenir. Je m'approchais dans un premier temps pour le saluer en lui tendant une main franche.


-Lucian.

Dis-je simplement. Je ne savais pas où j'avais atterri alors autant garder un maximum de chose secrètes me concernant. Après sa réponse, j'enchaînai directement avec ma première question.

-Où suis-je ?

C'est vrai, avant de trouver un logement, un travail, gagner des sous, essayer de retrouver des gens que j'aurais connus, il faudrait que je sache le bon fonctionnement des lieux, la législation du bazar et tout ce qui va avec.
Revenir en haut Aller en bas
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Sam 12 Oct - 15:02

Et voilà que l’inconnu enfilait la cape que je venais de lui donner. Heureusement, je ne voulais pas voir… ça en lui parlant, vu  que j’étais obligé de lui parler. Bon au moins il n’était pas une fille qui me sautait dessus lorsque je faisais une garde – et il valait mieux pour lui, qu’il ne me saute pas dessus dans son… état-. Il se présenta, directement, sans rien dire d’autre tout en lui tendant la main. Et bien, je faisais dans ce cas de même, serrant la sienne.

« Saizou. Kirigakure Saizou. »

Et lorsque je me demandais comment j’allais lui announcer qu’il était mort et qu’il devait refaire sa vie ici, voilà qu’il me demandait ou il était. Je réfléchissais un instant. Comment lui dire ? Il fallait un peu de tact, et ce n’était clairement pas mon fort. En tout cas j’en avais des choses à lui raconter… A quoi pensait le chef en me refilant cette tâche ? Sérieusement ? Déjà que j’étais sûr de le battre au combat… Pourquoi ce n’était pas moi le chef des gardes ? Mais passons sur cette injustice, et expliquons au nouveau.

« Je ne vais pas y aller par quatre chemins : tu es mort. En tout cas, tu es mort dans le monde des humains. Tu te trouves ici dans la cité des anges, là où cohabitent humains et anges. Je suis moi-même un archange. » Je déployais largement mes ailes – deux paires, ne l’oublions pas- pour lui montrer que ce que je disais était la vérité, parce qu’il y en avait certains qui n’y croyait pas. « Pour faire simple, nous sommes dirigés par le Roi Michael, c’est lui qui a amené ton âme ici, pensant que tu étais digne de vivre ici. » Oh, il y avait un autre endroit ou il aurait pu finir, mais gardons cela pour plus tard. Parce que cela devait faire pas mal d’informations.



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Mer 16 Oct - 15:04

J'écoutais les explications de Saizou avec la plus grande attention, ce qu'il me disait allait être très utile pour la suite. J'étais donc dans le bon, j'étais mort... Non, en fait, j'étais vivant... Mais moins vivant que de mon vivant... Donc j'étais plus mort qu'en étant vivant... J'étais donc bien mort mais en restant en vie dans une vie après la mort. La conclusion, j'avais rendu mon dernier souffle sur le ring face à Vadim Jay whitovich pour me retrouver dans un monde où cohabitaient anges et humains mais ce qui m'interpela n'était pas cette soit-disant cohabitation, ni les quatre ailes qu'il venait de déployer devant moi en accompagnant ses mots, surement pour m'impressionner. Non, ce qui m'intriguait était le simple fait qu'il ait spécifié l'endroit où je me trouvais; La cité des anges ?

J'allais lui poser une nouvelle question mais il continua son monologue en m'expliquant qui était l'autorité suprême de l'endroit et que c'est ce dernier qui m'avait emmené ici. Et il accentua mes doutes en terminant par un détail peut-être insignifiant pour lui mais extrêmement important pour moi. Ce Micheal m'avait jugé « digne » de vivre parmi les anges ? Mais où allaient ceux qui ne l'étaient pas ? Où allaient les criminels et les bandits une fois passer de l'autre côté du voile ?


-Tu veux dire qu'il y a autre chose que des anges et des humains ?

Durant ma courte vie avec les Calligan, j'avais repris le chemin de la croyance et s'il y a bien une chose que j'avais promise à Dieu, c'était de prendre ma vengeance sur lui pour avoir détruit mon enfance. Or, ce monde avait l'air d'être séparé en deux parties, la bonne et la mauvaise, les anges et l' « autre chose » : et si l'autre chose était la mauvaise partie de ce royaume ? Si Dieu n'existait pas dans ce monde – qui n'a rien avoir avec le paradis du christianisme – et que cette autre chose était l'incarnation du mal ? L'impureté, le diable ? Cela ferait d'elle mon ennemie... Autant que je sois briefé sur lui, dans ce cas.

Alors qu'il m'expliquait l'existance des démons et de ce manoir, je resserrais ma poigne, plus il me parlait d'eux et plus grand était le nombre de souvenirs douloureux dont je leur attribuais la cause.

Enfin, je terminai pas une dernière chose.


-Les formalités ? Je vais dormir sous un pont en or et argent en attendant de trouver un travail et des vêtements ?

J'allais lui poser une nouvelle question mais il continua son monologue en m'expliquant qui était l'autorité suprême de l'endroit et que
Revenir en haut Aller en bas
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Jeu 17 Oct - 22:33


Clairement, ça ne me plaisait pas de faire ce job, surtout que ça me prenait du temps, car au lieu de faire mes tours habituels au temple de Mizuiro pour la protéger et voir comment elle allait, mais au moins, l’humain avait l’air de m’écouter attentivement, enfin, à peu près, il avait plutôt intérêt, je n’étais pas du genre à répéter deux fois les choses, et il avait beau avoir l’air impressionnant physiquement… Je n’étais pas de ceux qui se laissaient facilement impressionner. Un égo d’archange peut-être, ou simplement la considération réelle de ma force.

« En effet. Par-delà notre cité se trouve un lieu mixte, tu y a accès grâce à ce petit sentier. » Je pointais un instant le sentier à la gauche de l’arche, qui finissait dans un petit brouillard . « Et, comme tu l’as deviné, il y a en effet autre chose que les démons, après ce bâtiment mixte se trouve un gigantesque manoir. Il est remplit de démons et d’humains aux intentions moins… saines qu’ici. Cependant, tous ne sont pas mauvais. C’est la même chose ici, tous ne sont pas gentils. Le manoir démoniaque est dirigé par Saytãn. »

Ce n’était pas forcément que j’aimais ou que je n’aimais pas les démons. C’était simplement que j’avais eu l’occasion d’en côtoyer quelques-uns. Ils n’étaient en aucun cas tous mauvais. Certains étaient même bien forts, et je me réjouissais de pouvoir me battre contre certains. Je n’ai encore jamais rencontré Saytãn, simplement aperçu quelques fois, à ce qu’on raconte, il aurait vécu dans la cité, il y a des milliers d’années. Lucian me posait encore des questions. Choses dont j’avais oublié de parler, parce que pour moi, c’était des choses évidentes.

« Chaque habitant ici à une maison, je vais te conduire à la tienne. L’argent n’a pas cours ici. Ni ici, ni au manoir d’ailleurs. On fonctionne pas le troc, par services rendus, ou simplement par dons. Si tu as envie de manger, on te servira au restaurant, ou tu peux aussi aller en chercher dans des épiceries. La même chose pour les vêtements. Tu peux cependant travailler si tu t’ennuies. Il y a plusieurs métiers… Par exemple, être garde comme moi. Protéger la cité… »

Et s’il n’avait pas d’autres questions je pourrais l’emmener vers son lieu de résidence.
 [/color]



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Sam 19 Oct - 20:32

« Chaque habitant ici à une maison, je vais te conduire à la tienne. L’argent n’a pas cours ici. Ni ici, ni au manoir d’ailleurs. On fonctionne pas le troc, par services rendus, ou simplement par dons. Si tu as envie de manger, on te servira au restaurant, ou tu peux aussi aller en chercher dans des épiceries. La même chose pour les vêtements. Tu peux cependant travailler si tu t’ennuies. Il y a plusieurs métiers… Par exemple, être garde comme moi. Protéger la cité… »

En fin de compte, ce pays n'était pas bien compliquer. D'un côté, nous avions un grand manoir logeant une multitude de -bons et- méchants démons et de l'autre, nous avions une grande cité lumineuse où vivaient les bonnes âmes. Et le mode de vie n'allait pas compliquer la chose ; oui, le système était décidément très simple.

Saizou proposait de me conduire à ma nouvelle demeure et je ne montrais aucune objection à cela, plus vite je serais « chez moi », mieux je me sentirais. De plus, je n'avais plus de questions, tout ce qu'il me fallait savoir, je le savais, il ne me manquait plus que quelques vêtements et j'étais bon pour entamer le prologue de ma vengeance. Je suivais au pas l'archange qui me guidait au travers de la grande ville, tentant tant bien que mal de retenir le chemin que l'ont prenait car quelque chose me disait que j'aurais souvent à le refaire ne serait-ce que pour me rendre à cette zone mixte dont il m'avait parlé. Il semblerait que ce soit le seul endroit où je puisse rencontrer les autres autochtones de ce monde.

Sur le chemin, je demandai quelques minutes au garde, le temps que je puisse prendre des vêtements au magasin en rassurant bien le vendeur que je lui étais redevable d'un service. Un pantalon large en toile grise, maintenu par une ceinture cachée par un turban noir pendant sur ma hanche gauche, rentré dans des bottes en cuir bien lacées. J'ouvris la cape pour qu'elle ne cache qu'un bout de mon torse, le gauche, dévoilant donc mon bras droit et la partie droite de mon buste. Rien à dire, j'avais de l'allure. C'est en regardant dans le miroir que j'aperçus un détail intriguant, un dessin sur ma main droite que je n'avais pas avant. Un pentacle noir. Je le regardais de plus près, non, ce n'était pas un tatouage, ce n'était pas un dessin, on aurait dit que ma peau était noir à cet endroit précis. Soit, je cachai du mieux ce « truc » et je rejoignis Saizou qui devait m'attendre depuis facilement dix minutes. Mais je ne lui souris pas bêtement comme pourrait le faire beaucoup, je me contentai d'un hochement de tête pour lui faire comprendre qu'on pouvait y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Ven 25 Oct - 23:02

Il fallait dire que l’homme devant moi avait l’air d’être plutôt doué en combat. Enfin, c’était plutôt à son corps que je le présentais. Et son aura sûrement. Avec l’expérience, on apprenait à reconnaître ce genre de choses non ? A moins qu’il soit naturellement musclé… Mais non, ce n’était pas vraiment possible. Alors malgré qu’il soit un humain, croiser le fer avec lui serait peut-être intéressant. Enfin. Les poings plutôt. Il me semble qu’à cette époque, on utilise plus les épées. Ce monde à bien changé depuis que j’y suis mort. Et heureusement d’ailleurs, il a l’air un peu plus calme.

Et lors du début de notre promenade pour lui montrer sa maison, il me faisait signe de l’attendre un peu. Ah, un magasin de vêtement, oui, il avait l’air un peu louche avec sa cape. Du coup je l’attendais. Tapant du pied… Comment ça je n’aimais pas attendre ? Oui, je n’étais pas très patient pour ce genre de choses et alors ? C’était du temps de perdu pour la journée… Il finit néanmoins par revenir après dix bonnes minutes passées sous le soleil. Il était beaucoup mieux comme ça.  Nous continuons la marche, et puis, le silence s’installant, ce qui ne me dérangeait pas vraiment, mais j’en profitais pour lui faire part de mes interrogations.

« Tu as l’air plutôt fort physiquement. Tu sais te battre ? Avec des armes ? »

Bon d’accord, j’admettais que je m’intéressais un peu à lui… Juste un peu… Et puis, il fallait bien faire un peu la conversation non ? Le chemin vers les maisons n’était pas vraiment très long, surtout quand il y avait plein de choses à découvrir mais bon. Et quelques minutes plus tard, qui auraient pu sembler longues, nous arrivâmes enfin vers une petite maison, jolie blanche. Devant la porte, je lui donnais ses clefs. Oh, j’avais faillis oublier… je sortais de ma poche une bague, et la lui tendit.

« Tiens, c’est pour toi. Cette bague est un don de Michael, et elle t’accordera des pouvoirs. Je n’ai aucune idée de ce qu’elle peut contenir, à toi d’apprendre comment t’en servir. »



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Sam 2 Nov - 22:01

Lucian précédé de son guide arrivait enfin dans la rue de sa nouvelle demeure, où du moins, il le supposait... Non, à vrai dire, il l'espérait car il avait une envie folle de pouvoir se poser sur une chaise voire un lit pour réfléchir à ce qui venait de lui arriver. Le faire en marchant tout en tentant de tenir une conversation avec un garde n'était très facile. D'ailleurs, Saizou aborda un sujet que l'ancien combattant de cage aimait beaucoup aborder.

« Tu as l’air plutôt fort physiquement. Tu sais te battre ? Avec des armes ? »

A l'écoute de ces mots, Lucian resserra légèrement sa poigne, se battre, bien sûr qu'il savait se battre. Maintenant, il n'avait jamais eu besoin d'utiliser d'armes car ses poings suffisaient toujours à coucher ses adversaires, ses poings et ses pieds. Toutefois, même si son impressionnante musculature pouvait le faire tomber dans le cliché du débile-musclé, il était assez intelligent pour ne pas étaler ses compétence au premier venu. Et qui sait, peut-être qu'un jour il se retrouverait face à Saizou ?

- J'étais haltérophile dans mon ancienne vie...

Voilà qui devrait lui garantir un effet de surprise dans le cas où il aurait à combattre un démon ou même un ange. Les voilà enfin devant la porte de ce qui allait être sa nouvelle demeure. Cependant, il ne put pas mettre un pied dedans sans une dernière remarque de la part de son accompagnateur.

« Tiens, c’est pour toi. Cette bague est un don de Michael, et elle t’accordera des pouvoirs. Je n’ai aucune idée de ce qu’elle peut contenir, à toi d’apprendre comment t’en servir. »

Lucian ne savait pas trop comment réagir, il prit la bague dans une mains sans trop avoir compris à quoi elle servirait. Elle m'accorderait des... pouvoirs ? Des pouvoirs ! Ce mot venait de créer en lui un sentiment très bon, un sentiment d'approche de son but ! Coupler ses compétences en combat et un pouvoir quel qu'il soit ne pourrait donner qu'un magnifique résultat que l'humain s'arrangerait pour que chaque démon y goute.

- Merci, c'est... gentil.

Saizou était sur le point de partir lorsqu'une image de son passé lui revint en tête, la croix et la chaîne que sa compagne lui avait offert. Il était beaucoup plus attaché à ce bijou, même s'il ne pourrait jamais le récupérer, alors une bague, il préfèrerait la transformer et la lui faire prendre la même forme que ce bijou du passé. Il lui demanda alors une dernière chose.

- Dis-moi, y a-t-il un bijoutier dans les parages ?
Revenir en haut Aller en bas
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Lun 4 Nov - 9:24

Et lorsque je demandais à mon possible future compagnon de bataille, ou peut-être même d’entrainement si ça l’intéressait – parce que moi oui, et croyez moi c’était plutôt rare, et plutôt une bonne chose au moins.  Il m’expliquait qu’il était… haltérophile… Et là je cherchais dans ma mémoire la signafication de ce mot. Non, je n’étais pas quelqu’un de stupide, mais simplement, j’étais mort il y a au moins six cent ans, dans le japon féodal, et il fallait dire que ceux que je connaissais comme étant des ‘haltérophiles’ ne courraient pas les rues. Il fallait bien se résigner à lui demander.

« Je suis désolé, mais ma vie à pris fin il y a plusieurs siècles, sûrement pas dans le même pays que toi qui plus est, alors je ne sais pas ce qu’est un haltérophile. »

Non ce n’était pas dur pour moi d’admettre que je ne savais pas quelque chose, après tout il existait une multitude de pays, une multitude de traditions de langues et tout ce qu’il s’en suivait. J’espérais donc, qu’il allait répondre à ma question. Elle n’était pas vraiment implicite alors ça devrait aller non ? Je lui donnais ensuite la bague. Et il me remerciait et il avait l’air plutôt content.

« Ne me remercie pas, c’est Michael qu’il faut remercier. Enfin, il est particulièrement occupé, tu ne risques pas de le croiser souvent. » Et voilà qu’il me demandait s’il y avait un bijoutier dans les parages, ouai les bagues ça ne plaisait pas à tout le monde il fallait l’avouer, moi-même je n’aimerai pas me promener avec une bague. « Oui, il y en a un dans la rue d’a coté, près des magasins. » Oh et puis, il fallait aussi lui expliquer quelques règles de vie élémentaires. « Avant que je n’oublie, quelques règles de bases imposées par cette société. Il est interdit de tuer, enfin, cela me semble logique. Je suppose que tu vois la grande tour là-bas. » Je pointais la grande Tour du Conseil qui sortait de la forêt. « C’est la tour du conseil. Le conseil ce sont des archanges haut placés qui décident de qui va aller à la cité et de différentes punitions, ils sont un peu les juges, et il est déconseillé d’essayer d’en énerver un. Ils sont souvent habillés de longues toges blanches. Leur chef se nomme Luciel, le bras droit de Michael. » Ca allait là non, je n’avais pas trop parlé ? Quoi qu’il restait encore quelques choses à dire. « Si tu ne veux pas te faire mal voir, ne craches pas sur Michael, enfin, je ne pense pas que cela soit ton genre, mais je préfère prévenir. Et tu risques de rencontrer quelques démons à la cité, ce sont des messagers. Les démons ne sont pas si différents de nous, et ceux qui ont le droit de venir à la cité ne sont pas méchants. Les deux visages à retenir, un grand, long cheveux noirs, les yeux rouges tenues assez noires et une aura puissante, c’est Saytãn. Le deuxième, les cheveux rouges, yeux ambres, assez grand aussi, et peut-être l’air passablement énervé par sa présence en la cité, c’est Alastryos, le bras droit de Saytãn. »



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   Dim 10 Nov - 13:55

La seule réponse qui m'intéressait réellement était celle que Saizou m'eut donné concernant le bijoutier et c'est dans la rue voisine que je pourrais trouver son bonheur. Bien sûr, toutes ces longues explications concernant la hiérarchie des lieux, les règles fondamentales comme le droit sur la vie d'autrui et tout ce qui va avec étaient bonnes à noter mais je m'en moquais un peu. J'étais arrivé dans un nouveau monde, celui où se terraient les responsables de mes malheurs de jeunesse et en plus de ça, on m'avait octroyé des pouvoirs. Que pouvais-je demander de plus ? C'est comme si un puissant membre de ce royaume me poussait à accomplir ma vengeance, c'est comme si on me motivait, comme si on m'ouvrait les portes qui m'empêcheraient d'avancer vers mon ennemi. Saizou semblait en avoir fini avec son long discours et moi, je me dirigeais déjà vers la rue voisine non sans le saluer poliment et en le remerciant pour ses précieuses informations. La rue voisine, elle était aussi composée de quelques habitations mais aussi de magasins et surtout de magasins. Sans attendre, je parcourais les enseignes pour repérer celui de l'artisan recherché et lorsque mon regard se posa dessus, j'ouvris le pas.

Entre un marchand de fruit et un vendeur de tapis, une petite maisonnette portant le nom « ô beau cou » me sourit. Le jeu de mot se prêtait bien à l'ironie de ce monde. Y aurait-il des vampires du côtés démoniaque du pays ? J'entrai en silence dans le commerce mais je fus très vite accueilli et ce malgré la discrétion dont j'avais fait preuve.


- Bonjour monsieur ! Que puis-je faire pour vous aider ?

Je répondit à son bonjour par un petit signe de tête. Je sortis la bague d'un pan de mon turban et la déposa sur le comptoir en lui demandant s'il n'avait pas une feuille et un petit bout de papier. Quand il me les eut apporté, je lui transmis alors ma demande après avoir gribouillé le modèle exact de la croix que je portais le jour de ma mort.

-Pourriez-vous transformer cette bague en ceci ? La pierre précieuse au centre s'il vous plaît. Et une chaîne serait la bienvenue.

L'homme regarda la bague avec attention. La pierre rouge sombre était très belle au regard.

-C'est pas tout les jours qu'on m'apporte ce genre de bijou... Venez demain en matinée, elle sera prête !

Sa réponse était très satisfaisant car je n'avais qu'une idée en tête, découvrir quelle était la nature de mon pouvoir pour le maîtriser et le développer.

-Merci à vous. Je passerai donc demain. Bonne soirée !

Je repris la route de ma petite maison, je n'étais même pas entré dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un nouveau monde, c'est revivre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau monde, c'est revivre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le début d'un nouveau monde...
» Relations d'un tout nouveau monde
» [Fiche d'île] Les Mers du Nouveau Monde
» À l’aube d’un nouveau monde. — EVENT.
» Tout un nouveau monde à découvrir
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Administration - Mairie-