Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bélial di Cheren, la Colère éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mar 17 Déc - 21:20

▬ Hellow mon grand ! Moi c'est Bélial di Cheren ! ♦
Je te pendrai, je te décapiterai, je t'électrocuterai, je te brûlerai, je t'enterrerai, je t'empoisonnerai, je te lapiderai, je te mangerai, je te démembrerai... Je serai plein de bonheur à te vider.
♣ feat : Zeno par l'artiste AkumoHyoukyo ;


▬ Des trucs en vrac sur votre personnage



• NOM : di Cheren
• PRÉNOM : Bélial
• ÂGE : 20 ans
• GROUPE & RACE : La Colère des 7 Pécheurs
• MÉTIER (facultatif) : Membre d'une famille maffieuse
• ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle... à vrai dire, il n'en a aucune idée.
• RANG (affiché sous l'avatar) :
Code:
[i][b][color=darkred]No respite, no pity... Just fight.[/i][b][/color]

▬ Description Physique  

Au premier abord, Bélial n'a rien d'impressionnant. Il mesure 1m80 pour 81 kilos : il est musclé mais pas à outrance. De dos, l'on peut juste remarquer qu'il ne s'habille pas comme les autres : souvent en marcel noir, avec son pantalon de cuir, ceinturé, clouté,... De plus près, il commence déjà à devenir inquiétant. Non pas à cause de cette mèche blanche parmi ses cheveux. Non pas à cause de ses écarteurs aux oreilles... Mais bel et bien, et surtout d'abord, à cause de son œil gauche, dont l'iris rouge scrute le moindre de vos mouvements -il en joue d'ailleurs... Il ajoute une lentille qui noircit con globe oculaire, rendant l'effet encore plus perturbant-, puis cette cicatrice à la commissure de ses lèvres à gauche, prolongeant son sourire toujours malsain. Sa peau est parsemée de cicatrices, de brûlures... Quiconque avec un peu de jugeote comprend que Bélial n'est pas un saint, qu'il compte bien ne pas en paraître un et qu'il faut l'éviter un maximum.
Il se déplace toujours de manière digne. Droit, fier,... Il n'en reste pas moins fermé : ses yeux balaient l'espace, à l’affût du moindre mouvement belliqueux pour y répondre avec une rapidité déconcertante. Son corps est continuellement tendu, comme un félin en quête de sa proie. Ses coups sont puissants, rapides et efficaces... mais quand la colère le domine... il se tort, frappe sans prendre en compte ce qui l'entoure et parfois, lui-même, se mettant bêtement en danger. Dans cet état là, plus personne ne le reconnaît : il a des gestes brusques, des tics nerveux qui font craquer ses articulations, ses pupilles sont tellement minces qu'on a du mal à les percevoir, son corps est arc-bouté comme s'il portait le poids de sa haine. Mais pour qu'il soit ainsi, il faut vraiment le pousser à bout !


▬ Description Mentale

Bélial n'aime pas grand chose en ce bas monde... Même sa mère, il la hait. Rien en ce monde ne mérite d'être aimé, parce que tout se retourne contre vous... Cela ne sert à rien d'être gentil, on vous crachera à la gueule. Il a aussi appris que les rêves ne servaient à rien sinon à se faire du mal ; pour lui, les rêveurs sont des masochistes, qu'ils y arrivent ou non ne fait aucune différence. Parce qu'au final, une fois le rêve accomplit, que reste-t-il ? Cette façon de penser peut être à la fois un avantage et un inconvénient : Bélial n'est attaché à rien, il se considère mort depuis bien longtemps, cela lui permet de se jeter à fond dans ce qu'il fait, mais il n'y a aucune essence, aucune volonté. Ainsi il ne peut faire grand chose de sa vie si on ne lui donne pas d'ordres... Il est d'une fidélité à toute épreuve, vous rendra la moindre trahison au centuple... Mais ne fera jamais quelque chose contraire à son caractère.
Car il a beau être une force brute, Bélial ne frappe jamais au hasard. Du peu qu'il a en lui, son honneur est important. Bien sûr qu'il a déjà tué mais jamais sans raison particulière -il sait bien que cela n'excuse en rien son geste, mais pour lui c'est important. Et sous son air bourru, quand il sait que la personne face à lui est sincère, il peut se montrer doux et sensible -ce qu'il est finalement. Mais il n'a jamais été heureux, ou alors dans sa toute petite enfance mais il en a aucun souvenir, il n'a que trop rarement souri avec franchise, n'aime pas les contacts chaleureux parce qu'il n'en a jamais reçu, n'ai jamais tombé amoureux... D'ailleurs il trouve étrange cette manie que les couples ont de se coller bouche contre bouche. Il a tendance à tout prendre au premier degré, par simple lacune de relations sociales équilibrées dans sa vie.
De l'Enfer et du Paradis, il n'a entendu que les croyances sans y accorder d'importance... Pour lui son chemin était tracé, il se voyait mal taper la discut' avec Michael autour d'une tasse d'une thé -bien qu'il n'ait rien contre lui. S'il devait subir un quelconque Châtiment éternel, il le ferait, assumant parfaitement tout ce qu'il a pu accomplir de bien ou de mal.


▬ Pouvoirs & Arme

 Arme : Une simple épée rouge sans pouvoir particulier...
L'Eveil : c'est le nom que donnait Bélial lorsque sa colère atteint son paroxysme... Cet état perdure après sa mort, le rendant plus rapide et puissant qu'il ne l'est déjà à l'ordinaire ainsi que plus résistant. Enfin, disons que pendant la période d'Eveil, l'adrénaline envahit son organisme au point qu'il sente moins la douleur. Ca ne le rend pas invincible loin de là, car dès la fin de cet état particulier, il reçoit la douleur de toutes ses blessures en même temps. Plus son état dure longtemps, plus il est blessé, plus il risque de s'exposer une vive douleur après un combat, aussi il évite de trop l'utiliser.



▬ Tell me your death  

-Le fils du second est né ! Forza per la famiglia !
-FORZA FAMIGLIA !
Je n'étais qu'un nourrisson. Mon propre père m'avait arraché des bras de ma mère pour me montrer à cette foule de maffieux beuglante. J'étais enfin né, la relève des gardiens du Père de la famille. Tel Jésus Christ, j'étais attendu comme l'espoir... né derrière un hangar où la famille rangeait le plus gros de sa marchandise, des armes, de la drogue et des organes...

---

Ma mère ne m'a jamais parlé. Elle me laissait le plus souvent avec des précepteurs qui s'occupaient de mon éducation, physique et morale. Mon père était un homme occupé, quand il était à la maison, c'est parce que le Parrain nous rendait visite avec son fils aussi. Ils voulaient qu'on devienne amis. Ils voulaient que notre lien soit le plus naturel possible... Comment tu peux encore souhaiter un truc pareil quand ton gamin grandit dans un monde trop adulte ?... Généralement, on se regardait, on se serrait la main et on se mettait à table. On avait six ans tous les deux et on était incapable de ressentir quoi que ce soit.

---

J'avais douze ans quand on m'enleva la première fois... Faut dire que ce n'était pas moi la cible à la base. J'avais fait mon devoir, comme un réflexe primaire, je me suis interposé entre le ravisseur et le fils du Parrain, qui prit le premier gamin venu sans se poser de questions. J'étais attaché à une chaise au centre d'une pièce, pile sous l'unique projecteur de la salle... Putain, c'cliché. L'investisseur de ce plan était en train d'engueuler son sbire. :
-Stronzo ! Qu'est-ce tu veux qu'on fasse de ce gamin ! C'est que le fils du second !
-Mais patron, on peut demander une rançon quand même.
-Pff, nan. Ils viendront même pas le chercher.
Je savais que c'était vrai en plus. La famille pouvait remuer ciel et terre pour Benedetto, le gamin du Père... Mais je n'étais que Bélial, l'enfant maudit de la seconde branche des di Cheren, le bout de viande sans émotions.
Alors pourquoi la haine fit vibrer mon corps pour la première fois depuis que je suis né ?
Je me mis à rire. Un rire fou. Les deux cons se tournèrent vers moi. :
-Qu'est-ce t'as l'timbré ?
-J'peux savoir le nom de votre famille avant de mourir... Que je puisse maudir quelqu'un en enfer.
Le patron émit un son semblable à un rire. :
-On est les Piccolo souviens-t-en le morveux.
-T'inquiètes.
Je déchirais mes liens après avoir les avoir légèrement coupé avec le canif caché dans ma manche...

---

Quand je suis rentré ce soir là, couvert de sang et de sueurs, c'est ma mère qui ouvrit... Elle me parla enfin. :
-Tiens ? Toujours vivant ?
-Ouais.
-... Pas mal. Faut que je prévienne il Padrino. Et lave-toi avant de saloper la maison.
Et dire que j'avais attendu douze ans que ma mère me parle enfin.

---

Je suis caché dans l'ombre d'un carrefour. Je fume une clope surveillant un échange important entre deux familles. L'arrangement tourne au vinaigre et, bien sûr, en notre défaveur... Ah putain, c'que Benedetto pouvait être prévoyant parfois... J'écrase ma cigarette, je me fonds à l'ombre et fonce dans la bataille. Les balles filent à mon oreille mais je m'en fiche... Je balance mon premier coup de poing pour ce qui semble être le chef. C'est ce qu'il faut faire, la troupe perdant son pilier centrale est désorganisée. Et là je dégaine... Le carrefour se transforme en un bain de sang. Je me complets dans mon boulot d'assassin... J'essuie ma lame et rengaine... Sur le champs de bataille, il n'y a plus que ceux de ma famille. Je pointe les malettes pleines d'argents des ennemis du doigt. :
-Aller, remballez avant qu'il n'y ait des flics.
-On n'a pas d'ordres à recevoir de toi Bélial Maledetto...
Ce surnom... Je perds mon calme et empoigne le gars d'au moins vingt ans mon aîné au col d'une main et de l'autre j'étale du sang sur son visage. :
-Ecoute bastardo... La prochaine fois que tu...
-Hey Bélial, c'est bon...
La voix de Benedetto me calma aussitôt. Je jetais mon comparse plus loin dans une force trop théâtrale pour m'agenouiller face au nouveau Parrain. :
-Pardon Padrino.
-Voyons, voyons.
Ca me faisait bizarre de voir le gamin pour qui j'avais failli crever faire preuve de tant d'humilité... Je l'avais mal jugé apparement. Il tapota mon épaule. :
-Bon boulot ce soir.
J'hochais la tête. Benedetto me guida à travers les rues et alluma une cigarette qu'il me passait de temps en temps. :
-Aaah, soupira-t-il, vraiment je suis content que tu sois vivant.
J'haussais les sourcils. C'était la première fois que j'entendais ça de ma vie. :
-Merci... hésitais-je. Moi, même si la perte de nos pères fut douloureuse, je suis content que tu ais repris les rênes. La famille s'en porte mieux qu'avant.
-Merci... Ira Eterna.
-De rien... Luce Eterna.
On avait que quinze ans et on dirigeait la moitié Sud de l'Italie à nous deux.

---

Comment est-ce que c'est arrivé ? Je ne sais pas... Cinq années ma vie se résumait à tuer, à dealer, à protéger les membres de ma famille qui m'étaient chers... et maintenant je les fuyais. Je ne comprenais pas. Je ne pouvais leur faire du mal... du moins pas avant que je comprenne. Pour l'instant, je courrais dans les rues de ma ville comme si elle m'était étrangère, poursuivi par les membres de mon propre escadron qui n'avait reçu qu'un ordre de Benedetto :
Uccidere il Maledetto.

---

Voilà... Je savais que j'allais mourir... J'avais des blessures béantes sur tout le corps. Je faisais face au Parrain, mal en point certes mais debout. J'allais pas lui offrir ma soumission. Il pointait une arme vers moi, je n'avais que mon épée. Il était entouré d'une véritable armée, j'étais seul. :
-Bélial, pourquoi cette trahison ?
-J'ai trahi seulement parce que vous l'avez fait Padrino.
-Ta mère nous a tout dit Bélial... Tu aurais formenté une alliance pour me tuer.
-Moi qui pensais que tu me connaissais... Pas assez apparement, elle a menti.
-Elle a des preuves.
-Elle avait... J'ai pris un malin plaisir à lui arracher sa confession.
-Tu as tué... ?
-ET ALORS ?! hurlais-je fou de rage. La devise de la famille tu l'as oublié peut-être ? No respite, no pity... Just fight ! Elle a régi ma vie Benedetto ! Je n'ai ni respect, ni pitié pour ceux qui m'ont trahi... Je les écrase. Et j'aime ça.
-Tu es fou.
-Non tanto quanto si ... Ci troviamo all'inferno, fratello.
Je me suis jeté en avant, mais il tira une balle, une seule... en pleine tête. Voilà... J'étais mort. Définitivement.
Je suis Ira Eterna, la Colère Eternelle. Et si je tombe, vous tomberez avec moi.

---

J'étais mort... Pourtant un gars étrange se présenta à moi. Il se nommait Saytãn, c'est tout ce que je compris. Il s'exprimait trop bien pour moi... Mais il m'avait l'air louche, alors je le laissais faire. Il me demanda si je voulais devenir un démon. Eh ben pourquoi pas ? Après tout, on m'appellait "maudit" à la base... alors... Le Manoir Démoniaque était immense, tout y respirait l'opulence. C'était nouveau pour moi... Je préférais passer mon temps au troisième étage, dans la salle des combats. Vieux réflexe je présume. Sinon j'errais, mon corbeau à l'épaule... que j'ai gardé OUI ET BIEN ?!... J'aime les piafs. Et celui-là encore plus, il me ressemblait, je le sentais. Mais en général, ce monde me laissait complètement indifférent. J'en avais rien à foutre des plaisirs qu'on pouvait s'offrir, rien à foutre des anges, des démons, des soubrettes, des vaches,... J'étais mort. Avec mon caractère de cochon en plus, j'avais un mal de chien à m'entendre avec qui que ce soit. Je rencontrais quelqu'un pour finalement disparaître dans les couloirs... Me retrouver dans la salle des combats en me demandant pourquoi ce fou de Saytãn (fou, en toute amitié, j'irai jamais lui dire ça perso) a bien voulu faire de moi un démon.


▬ Des trucs en vrac sur vous  



• PRÉNOM : Marc
• ÂGE : 20 ans
• Ce que vous pensez du forum, que faut-il changer ? : J'aime beaucoup sinon je ne serai pas là ^^ ! Quand à changer des choses, je ne peux pas juger tout de suite, il faut que je m'adapte...
• Comment avez-vous trouvé le forum ? : Par hasard... Les autres forums sur lesquels je suis sont moins actifs du coup, je faisais un tour sur le net.
• Plutôt salé ou sucré  ? -_-... ben moi tant que je mange...


Dernière édition par Bélial di Cheren le Mer 18 Déc - 2:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuuko Takamori

Douceur, beauté et obéissance
Douceur, beauté et obéissance
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 22


Vos Infos
Race: Humaine
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 1
Magie0
Armes18

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mar 17 Déc - 21:38

Bienvenue sur le forum!
N'oublie pas de prévenir à la suite lorsque tu auras terminé ta présentation.


Un passé troublé, un amour troublant

Mais un amour qui va durer éternellement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilyös Del Arthensia

Démon sadique
 Démon  sadique
avatar

Messages : 469
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 23
Localisation : Partout et nulle part! ;p


Vos Infos
Race: Démoniaque Mwhaha
Fonction : Démon Supérieur, Garde des plaisir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mar 17 Déc - 22:40

Bienvenue sur le fow', Bélial !! :D
Bon courage pour finir ta fiche et au plaisir~ :p




« La séduction est de l'ordre du rituel  »

le sexe et le désir de l'ordre du naturel. »



I wanna drink, it's sooo goood!
I wanna beat Say'
I wanna power because my life is quite ennoying!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 0:29

Merci tout le monde ! Je pense avoir terminé !
Hésitez à me faire des remarques, surtout au niveau de l'histoire (j'ai l'impression qu'elle n'est pas clair).
Revenir en haut Aller en bas
Yuuko Takamori

Douceur, beauté et obéissance
Douceur, beauté et obéissance
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 22


Vos Infos
Race: Humaine
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 1
Magie0
Armes18

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 1:23

C'est mon travail de faire des remarques sur les fiches, alors c'est certaine que je n'hésite pas ^^

Ce n'est pas vraiment à modifier, mais pour le métier, on parle de celui après sa mort, pas avant.

Alors, pour l'histoire. Un petit garçon plus ou moins normal de 12 ans qui tue des adultes après s'être libéré de ses liens. C'est un peu gros. Trop même. Il va falloir modérer un peu. Il peut s'être enfuit, mais n'oublie pas qu'il reste un humain de 12 ans.
Sinon, il va falloir rajouter son arrivé au manoir dans ton histoire, surtout s'il devient un démon pêcheur. Selon ce que tu as pu lire dans les différents textes de la section contexte, tu sauras que c'est Saytan ou un de ses messagers qui vient te chercher peu avant ta mort pour te demander si tu veux devenir un démon. Tu as aussi l'option d'arriver en tant qu'humain et d'obtenir le rang de démon plus tard (ton personnage serait donc mort depuis plusieurs années). Dans tous les cas, il va falloir décrire un peu, et également ajouter ton opinion sur le monde dans lequel il est arrivé et sur le chef de celui-ci (ça peut être vague s'il vient juste d'arriver et que tu souhaites un rp d'introduction).

Alors voilà, merci de mettre les changements en évidence (utilisation de gras ou de couleur) et de prévenir à la suite lorsque ça va être fait ^^


Un passé troublé, un amour troublant

Mais un amour qui va durer éternellement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 2:37

Couuuucou ! o/ Bienvenue à toi!

Je n'ai rien de plus à dire sur ta fifiche ! Contente d'avoir un pécheur ! Je suis Saytan alors n'hésites pas si tu as des questions à me Mp ou demander directement sur ta fiche^^

Et je vais de ce pas essayer de réparer le code qui a foiré o/



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 2:45

Ouf ! Bon après quelques problèmes techniques, j'ai réussi à bidouiller ma fiche !
J'ai choisi Saytãn pour guide, en me disant qu'en ayant eu affaire à lui directement, Bélial aurait eu plus la curiosité de devenir un démon.
Revenir en haut Aller en bas
Yuuko Takamori

Douceur, beauté et obéissance
Douceur, beauté et obéissance
avatar

Messages : 277
Date d'inscription : 07/10/2012
Age : 22


Vos Infos
Race: Humaine
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 1
Magie0
Armes18

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 2:51

Alors, tout est beau maintenant, je te valide ^^
Tu as accidentellement enlevé la partie de ta fiche qui le demande, mais comme selon ton histoire, ton personnage est mort depuis au moins quelques jours, voir semaines, tu n'as de toute façon pas accès au rp d'introduction à proprement parlé (avec le guide qui te présente le manoir et tout le blabla).

N'oublie pas d'aller faire un tour dans le coin membre, surtout la partie puissance, très importante si tu veux te battre.


Un passé troublé, un amour troublant

Mais un amour qui va durer éternellement


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saizou Kirigakure

Protecteur du Temple et Garde
  Protecteur du Temple et Garde
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 17/02/2013


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Garde de la cité et du temple
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie20
Armes30

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 2:52

Citation :
des anges, des démons, des soubrettes, des vaches,...


C'est bon là j'ai décédé xD J'adore ton personnage !
J'AIME tout ce que tu dis sur Say et le manoir, comment tu as interprêter Saysay et le manoir c'est juste énorme et dans le vrai à 100%

Tu veux un rp avec Saytãn à ta validation ? 8D ( oui je demande sur fiche \o/ )
Ah bah le temps que je demande tu étais validé xD Bravo Yuuko!



Spoiler:
 

Saizou's fighting▬
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 2:57

UN... UN... Un RP avec Saytãn ??!!! HAN c'trop d'honneur !!! Oui oui oui ça m'ferait trop plaisir !
(J'ai encore beaucoup de boulot à ce que je vois :soupir:) Vive les insomnies o/ !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 17:46

Bienvenue gentil pêcheur :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Mer 18 Déc - 19:17

Merci petite cannibale ^^
Revenir en haut Aller en bas
Dea†h

You smell like death
You smell like death
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2013


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 20
Magie18
Armes10

MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   Sam 4 Jan - 21:57

Bienvenue.



« Garantie satisfait et décédé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Bélial di Cheren, la Colère éternelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bélial di Cheren, la Colère éternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La colère.
» Éternelle solitude | Lumi |
» La colère d'un père
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» La colère de Guy Boucher
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell ::  Administration  :: →Mort confirmée :: Les 7 Pécheurs-