Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Sam 21 Déc - 17:12

Il fait nuit … Il pleut. Le froid est mordant. Je sors de cette auberge à moitié ivre … Je titube, pataugeant dans la boue. Le chemin menant au château n’est pas éclairé … Et merde. Je vais encore trébucher contre les racines et m’étaler sur le sol … Si je ne me fais pas une entorse.
Je commence à m’avancer sur la petite route avec précautions. La terre est glissante, puis, quand on pose le pied, elle devient collante … Je grimace, mes bottes prennent l’eau. Je regarde au loin, les torches du château brillent dans l’obscurité. Je progresse lentement et avec difficulté … Mon pied gauche glisse ! Je me rattrape contre un arbre, mais mon genou a touché le sol … Il est maintenant couvert de boue. Je peste en silence et je reprends ma route.

Je ne dois plus être très loin maintenant … Les lumières se rapprochent lentement. Mais soudain, je le vois. Il était dans l’auberge, il était dans le village … Et maintenant il est là … Entre deux arbres, je distingue son regard rougeoyant. Que me veut-il ? Il me suit partout, lui et son demi-sourire énigmatique … Je me redresse et le toise avec un regard noir. Puis je hurle … « Que veux-tu ?! » Rien y fait. Il me regarde toujours. Tout d’un coup il se rapproche rapidement. Je fais un pas en arrière et je m’affale dans la boue noirâtre. Je tente de reculer, mais je suis comme paralysé ! Il me fait maintenant face. Son sourire s’agrandit et il tend son bras pour m’attraper …





Stanislav se réveilla en sursaut. Il était essoufflé … Toujours ce même rêve … Avec Death, le chef des chasseurs noirs … Pourquoi lui ? Pourquoi apparaît-il toujours dans ses rêves ? …
Il fixa le plafond pendant un instant, pour reprendre ses esprits. Bien qu’il eût fait très sombre dans la pièce, les yeux de Stan avaient plus ou moins mutés pour s’adapter à l’obscurité. Après vingt ans passés dans cette pièce exiguë, il avait eu tout le temps de s’adapter. Le plafond lézardé n’avait (oh surprise) pas changé … Toujours les mêmes fissures, les mêmes trous, les mêmes gondolements … Toujours les mêmes depuis vingt ans.

Stan s’assit sur le lit de fortune. Il arborait une barbe de deux jours. Il ne faisait plus trop attention à son apparence depuis une bonne quinzaine d’années. Il se lavait et se rasait régulièrement, mais c’était tout. De toute façon, il n’avait pas trop le loisir de se faire beau, dans cette pièce où la salle de bains se résumait à un vieux lavabo fissuré et à un miroir dépoli par le temps … Il se prit la tête entre les mains … Foutue migraine. Elle était au rendez-vous tous les matins depuis vingt ans.

En vérité, il était là depuis dix-neuf ans et trois cent vingt jours. Mais bon, après tant de temps, quel était l’intérêt de compter ? … Il savait approximativement depuis quand il était là, mais c’est tout. Et puis, on perd vite la notion du temps et du jour et de la nuit quand on est enfermé dans une pièce sans fenêtres et qu’on fait face à un quotidien mortellement répétitif …

Il se leva, vacilla, puis préféra se rasseoir. Quelque chose semblait tambouriner dans sa tête. Il soupira. Il n’avait pourtant pas bu d’alcool depuis deux bonnes décennies ! … Il n’avait pas bu grand-chose non plus d’ailleurs … Ni même mangé. Mais quand on est mort, on ne souffre ni de la faim, ni de la soif.
Le fait de manger ne lui aurait fait aucun bien … Mais cela lui aurait permis d’occuper ses journées, de leur imposer un rythme … Il aurait ainsi s’imposer une allure de vie, avec des heures pour dormir, pour manger … Mais non. Il se contentait de se coucher quand il était fatigué, et de traînasser pendant des heures.

Comme il n’avait plus la notion du temps (encore que cette notion fut particulièrement abstraite au Manoir), il ne savait jamais combien de temps il restait éveillé … Ni combien de temps il dormait.


*J’ai l’impression qu’il est huit heures, mais si ça se trouve il est quinze heures passées …*


Stan réessaya de se lever … Il s’approcha du lavabo et s’aspergea le visage avec de l’eau glacée. Puis il leva la tête et regarda son reflet dans le miroir. Il faisait pitié à voir. D’ordinaire pâle, il était passé du stade « fesses de bébé » au stade « blanc de poulet cuit à la vapeur » … En revanche, il avait de la couleur sous les yeux. Une jolie poche violacée sur laquelle ressortait des veines noirâtres … Ses cheveux étaient plus ébouriffés (d’habitude, il les coiffait un peu quand même) et partaient en tous sens, comme si chacun voulait se rendre à un endroit différent. D’ordinaire épais, ils s’étaient affinés et étaient devenus cassants. Ses iris verts avaient disparus, laissant place à une pupille sur-dilatée qui occupait quasiment la totalité de son œil … Le moindre rayon de lumière, même le plus infime, se reflétait dans ce grand rond noir, accentuant encore l’air effrayant de Stan.



*La vache. J’ai l’impression d’être un zombie …*


Il n’avait pas totalement tort … Il était torse nu, et ses muscles, par le manque d’entraînement, s’étaient flétris et son corps d’ordinaire fin et bien sculpté étaient maintenant livide et malingre. Ses veines bleuies ressortaient sur sa peau plus que blanche et parcouraient son corps dans un ballet de serpents tortillés.
Il toucha sa barbe, examinant les traits anguleux de son visage … Même s’il n’avait pas vieilli, il avait bien changé.  Physiquement, mais aussi mentalement : il n’avait pas vu un seul être vivant depuis vingt ans. Ni démon, ni rat, ni insecte … Il lui était arrivé d’entendre de vagues bruits étouffés par les épais murs, mais c’était tout. Il avait passé le stade de la folie due à la solitude. Comme il ne pouvait pas mourir, ça ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort. L’éternité est pire que la mort, il avait bien eu le temps de s’en rendre compte.

Il alla s’asseoir contre un mur. Une nouvelle journée à ne rien faire … Il avait l’habitude. Il s’asseyait là, et réfléchissait. Et c’était tout.


*Ma vie est terrrrrrrrrriblement folle.*


Comme d’habitude, il se demanda quand on allait le libérer. Il ne pouvait pas rester ici pour l’éternité, il y avait beaucoup de trop de travail pour les rares chasseurs noirs qui étaient encore en état d’exercer … De plus, avec la forte augmentation de la population aux XIXe et XXe siècles, des dizaines des personnes potentiellement démoniaques mourraient chaque jour … Saytan l’avait enfermé là pour une faute stupide. Il n’aurait pas dû laisser cette femme là où elle était. Et il avait été suffisamment puni pour ça … Il n’en voulait pas au chef des démons. Il fallait bien maintenir un semblant d’ordre au Manoir, surtout avec la bande de désaxés qui y vivaient.

Stan releva sa tête et l’appuya contre le mur. Il soupira. Il commençait à en avoir franchement marre d’être ici. En fait, il en avait assez depuis 19 ans et 319 jours, mais que pouvait-il y faire ? … Il se replongea dans ses pensées délirantes …



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Lun 23 Déc - 20:10

Vingt ans. Cela avait passé tellement vite pour lui. Ce n’était que quelques années de plus. Cependant il se souvenait de ce qu’il s’était passé il y a 20 ans. Il y avait un chasseur noir qui n’en avait fait qu’à sa tête, il avait désobéit aux ordres et avait décidé de lui-même de ne pas emmener une âme. Saytãn et Death d’un commun accord qui… était pour le moins exceptionnel vu leur personnalité respectives choisirent de l’enfermer durant vingt ans.

Vingt années avaient donc passé et rien n’avait vraiment changé depuis cette décision. Il y avait peut-être un peu plus de poussière dans les sous-sols. Peut-être. Et il y avait un peu plus de gens, plus étranges… Autrement c’était toujours pareil. Il l’avait confiné dans une petite pièce, un lit, un lavabo, et c’était tout. On lui apportait à manger. Enfin de toute façon il n’avait pas vraiment besoin de manger. Des chaines très solides entouraient la porte. Saytãn les enlevait, les jetant dans un coin. Elles avaient pas mal vieillies tout de même mais leur pouvoir de scellement était toujours actif. Il avait sûrement dû entendre du bruit pendant.

« Vingt ans ont passés. Tu es maintenant libre. »

Saytãn avait ouvert la porte, il se tenait sur le bord, tout en regardant l’homme. Il n’avait pas d’air sévère, ni grave, il était même plutôt neutre.



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Lun 23 Déc - 20:45

Stan était en train de débattre avec lui-même sur l'utilité du micro-onde lorsque du bruit se fit entendre à travers la lourde porte en bois. Il interrompit son débat plus ou moins intéressant et leva les yeux. Des bruits métalliques se faisaient entendre de l'autre côté de la porte ... Que se passait-il ?
Toujours assis, il ramena ses genoux sous son menton en position fœtale. Il n'osait pas espérer l'inespérable ... Après tout, il n'y avait aucune raison qu'on le libère maintenant, après deux décennies ...

Soudain la porte craqua. De la poussière tomba de ses interstices et elle s'ouvrit lentement dans un grincement effroyable. Stan ferma les yeux en faisant la grimace. Ses yeux n'étaient plus habitués à la lumière, même tamisée, qu'on trouvait dans le Manoir ...

Il tenta néanmoins de soulever ses paupières, en plissant les yeux. Il distingua une silhouette familière. Une silhouette qu'il saurait reconnaître entre mille ... Une silhouette qui appartenait à la personne qui l'avait enfermé ici, il y a trop longtemps.
Saytan. Le maître du Manoir.
Cela voulait dire que ... Non, ce n'était pas possible.

Stan se releva lentement, le dos et les bras plaqués contre le mur. Il arborait une expression de surprise mêlée à de la peur.

« Vingt ans ont passés. Tu es maintenant libre. »

Stan ne sut quoi répondre. Il avait passé tellement de temps à espérer ce moment ... Et maintenant, il se rendait compte que ce n'était pas si extraordinaire.
Après vingt ans à attendre un cadeau, quand on finit par l'obtenir, on est forcément déçu ...


" ... Par ... Pardon ? "

Stanislav était totalement confus et perdu. La surprise fit place à l'agressivité. Son visage. Après tout, peut être que Saytan lui mentait. Même si il ne semblait pas avoir quelque chose derrière la tête, c'était le maître de tous les démons ... Impossible de savoir ce qu'il ressentait.
Stanislav le fixait droit dans les yeux (bien qu'il eût du mal à le faire à cause de la lumière) avec une expression de colère sur le visage. Il voulait signifier à Saytan que si c'était une blague, ce n'était vraiment, vraiment pas drôle.



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Ven 3 Jan - 12:02

Saytan se tenait sur le pallier de la porte, le bras sur le bord de celle-ci, dans une position plutôt étrange quand on venait libérer quelqu’un, mais qui témoignait aussi du fait qu’il était relativement relaxé, et donc qu’il n’était plus en colère à cause de ce que ce démon avait fait. Après tout si le roi des enfers n’était pas capable de pardonné, lui qui avait tellement vécu et qui gardait la majorité de ses souvenirs, c’était que personne d’autre ne le pourrait.

Celui-ci le gratifia d’un « pardon ? ». Il n’y croyait pas ? C’était possible. Dans les deux sens. Il semblait étonné, et un peu coléreux, donc, c’était la mauvaise possibilité. Pourquoi était-il en colère alors qu’il venait le chercher lui-même ? Il aurait pu envoyer un sous-fifre – enfin Alastryos ou Death  parce qu’aucun n’aurait été capable de défaire ces chaines. Mais non, il était venu en personne

«   Que t’arrives-t-il ? tu ne veux pas sortir ? »

Saytan aurait du mal à croire qu’il s’était fait à cette vie qu’il la trouvait agréable et que plus jamais il ne voudrait sortir de cette pièce tellement c’était agréable. Histoire de bien lui faire comprendre qu’il ne mentait pas, le Roi se décala d’un peu , ouvrant grand la porte.

« Tu es libre. »
[/color]


HRP  Pardon du retard , les fêtes toussa



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Sam 4 Jan - 17:52

[HRP : Pas de problème ^^]

Les yeux plissés, Stan essayait de sonder le visage du maître des démons. Mais c'était totalement impossible, il n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi inexpressif lorsque c'était nécessaire ... Il ne semblait pas faire une mauvais blague, mais bon, Stanislav était toujours sceptique. Pourquoi maintenant ? Après 20 ans, il aurait pu le laisser bien plus longtemps ...

«   Que t’arrives-t-il ? tu ne veux pas sortir ? »

Le chasseur secoua la tête pour se ressaisir. Visiblement, Saytan ne mentait pas. Il était là pour le libérer. D'abord méfiant, Stan était maintenant hagard. Il avait les yeux écarquillés comme dans une expression de surprise exacerbée. Il parvint à articuler quelques mots.

" Non, je ... Enfin ... C'est à dire que ... Si, je ... Je veux sortir. "

Ses premiers mots depuis bien longtemps ! Il ne savait pas quoi dire. Say se décala de la porte, laissant l'espace bien libre.

« Tu es libre. »

Stan hésita. Ses yeux le brûlaient. Il fit quelques pas vacillants vers la sortie. Il marqua une pause devant Saytan, ne sachant que dire ... Il avait du mal à imaginer ce qu'il allait faire maintenant. Pendant 20 ans il avait attendu ce moment, mais il n'avait jamais réellement pensé qu'il arriverait. Et là, il éprouvait un sentiment de vacuité. Allait-il se remettre à "faucher" comme disaient les Chasseurs Noirs ? Il ne savait pas si Say ou Death le laisseraient faire ... Ce qui était sûr, c'est qu'il allait reprendre son entraînement physique. Il allait aussi se remettre à manger. Et pourquoi pas essayer l'alcool ? Oh, et il fallait à tout prix qu'il retourne dans le grand jacuzzi de la salle secrète ...
Oh, mais, peut être devrait-il remercier Say tout d'abord ... Il sortit de la pièce en mettant ses mains devant ses yeux (la lumière l'éblouissait encore, il mettrait sûrement plusieurs jours à s'y réhabituer ...) et se tourna vers le roi des démons.


" Je ... Je dois te remercier de m'avoir libéré. "



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Dim 5 Jan - 13:45

Non, oui, il fallait qu’il choisisse. Bon cela dit Saytãn pouvait laisser cette porte grande ouverte, il aurait aussi pu simplement l’ouvrir et lui laisser découvrir que la porte s’ouvrait s’il n’avait pas déjà essayé et s’était dit que malgré tous ses efforts elle ne s’ouvrirait jamais. Oui c’était sadique et heureusement qu’il n’était pas comme ça.

« Et bien sors alors, je ne t’en empêche pas, cela fait 20 ans je t’ai dis. »

Saytãn était plutôt calme, c’était rare qu’il vienne chercher les gens comme ça, et bizarrement, c’était le premier. Mais bon certains avaient subis d’autre sorts tristes, comme la perte des pouvoirs de Death. Triste mais néanmoins mérité. Et il se disait que ce n’était que les faucheurs qui faisaient ce genre de bêtise. Il devrait faire attention à qui il donnerait ce poste par la suite, il n’y en avait pas énormément mais deux étaient… dangereux pour ce monde.

Voilà qu’il sortait maintenant de la pièce sous le regard neutre du Roi des Démons. Il n’avait plus d’aprioris sur lui maintenant, bien sûr il le surveillerait un peu, mais le temps était passé. Il le regardait, il avait l’air de découvrir le monde.

« Tu n’as pas à me remercier. Je ne viens que te libérer de ta punition. »

Il aurait voulu ajouter qu’il n’avait pas à le tutoyer, mais bon, qu’on lui manque de respect, il avait l’habitude.



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Dim 5 Jan - 19:38

« Tu n’as pas à me remercier. Je ne viens que te libérer de ta punition. »

Stanislav fit quelques pas. Il ne voyait rien. Il se prit les pieds contre une pierre proéminente qui pavait le sol et manqua de tomber. Il se rattrapa contre le mur. Il se remit droit en s'appuyant contre la paroi et eut un petit rire gêné. Il avait la tête qui tournait.

*C'est sûrement la lumière ...*

Stanislav avait du mal à garder l'équilibre. Il restait bien appuyé contre les pierres, n'ayant pas spécialement envie de s'affaler devant Saytan. Il attendit un peu que la pièce cesse de tourner autour de lui.
Il fit encore quelques pas, se tenant au mur. Puis il se tourna vers le roi des Enfers.


" Puis-je savoir si j'ai toujours la même chambre ? "

En 20 ans, peut être que l'organisation du Manoir avait changé ... Peut être avait-il de nouveaux colocataires ... Ou peut être on avait enlevé ses affaires pour laisser la place à quelqu'un d'autre, vu que le nombres d'arrivants ne cessait d'augmenter depuis une centaine d'années ...

Stan mourrait d'envie de savoir ce qu'il s'était passé pendant son absence. Après tout, peut être que de nouvelles personnes plutôt importantes étaient apparues ... Ou peut être avait-il été démis de ses fonctions ? ... Death était-il toujours enchaîné ? Plein de questions se pressaient dans sa tête. Mais il ne préférait pas trop embêter Saytan qui pouvait se montrer irritable ...



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Dim 12 Jan - 0:42

Stan avait l’air assez… bizarre, mais bon Saytãn n’allait pas lui en vouloir, il avait quelques minutes (longues minutes oui) à lui accorder pour qu’il prenne un peu ses repères. Il le comprenait en un sens. Est-ce qu’il arrivait à marcher ? Non parce qu’il n’y avait pas vraiment de place pour cela dans cette pièce… ou cellule, appelez cela comme vous voulez.

« Est-ce que tu vas bien ? »

Il le regardait se tenir au mur pour s’aider un marcher, Saytãn recula de quelques pas pour lui laisser de la place tout en restant tout de même assez proche au cas ou il allait tomber. Oui, il avait peut-être l’air méchant mais ce n’était pas pour ça qu’il allait le laisser tomber… Et au sens propre s’il vous plaît. Il lui demandait s’il avait toujours la même chambre ? Question… probablement de circonstance.

« Oui, et tu as toujours ta clef sur toi je suppose, nous n’avons rien touché, bien sûr le manoir à peut-être un peu changé, mais cela ne fait que 20 ans, pas dit que tu y voies un quelconque changement. Cependant, la cité elle a bien changée, tu as toujours ton travail, alors fait attention, certains anges ont décidés d’exterminer les démons. Ce n’est pas la guerre, mais, ça pourrait être dangereux. »

C’était une information primordiale et en tant que chasseur noir il devait être au courant tout de même, de ce qu’il pouvait se passer s’il rencontrait des fetchers. Ce n’était pas trop rare après tout, certaines réunions à la cité ou au manoir pouvait être de mise, à la tour du conseil par exemple.

« D’autres questions ? »



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Stanislav Asgàrd

A bad penny always come back …
A bad penny always come back …
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 18/12/2013


MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   Ven 17 Jan - 23:48

Stan avait mal à la tête. Il sentait la fatigue s’abattre sur ses épaules … C’était horrible. Comme s’il n’avait pas dormi pendant ces vingt ans … Il avait l’impression que le sol bougeait. De plus, la lumière lui brûlait les yeux et la nausée lui montait à la gorge. Il tressaillit.

« Est-ce que tu vas bien ? »

Le chasseur noir esquissa un sourire peu convaincant et acquiesça. Il n’avait qu’une envie, c’était de retrouver son lit … Ou du moins un canapé. Non, en fait, même de la moquette lui aurait été, tant qu’il n’avait plus à dormir dans cette lugubre pièce. Saytan répondit à sa question.

« Oui, et tu as toujours ta clef sur toi je suppose, nous n’avons rien touché, bien sûr le manoir à peut-être un peu changé, mais cela ne fait que 20 ans, pas dit que tu y voies un quelconque changement. Cependant, la cité elle a bien changée, tu as toujours ton travail, alors fait attention, certains anges ont décidés d’exterminer les démons. Ce n’est pas la guerre, mais, ça pourrait être dangereux. »

Stan mit machinalement la main dans sa poche droite et haussa les épaules. Oui, elle était bien là. Tant mieux … Apparemment le manoir n’avait pas trop changé, enfin peu lui importait, du moment qu’il avait une chambre. Mais quelle était cette histoire d’anges tueurs ? Les anges n’avaient jamais porté les être maléfique dans leurs cœurs, Stan en était sûr. Mais … Pourquoi vouloir les tuer ? Il y avait toujours eu des « gentils » et des « méchants » à la connaissance du chasseur noir … Et même si les gentils gagnaient souvent, les méchants revenaient tout le temps. Si une guerre se déclarait, elle durerait pour l’éternité … Et comment Michael et Saytan réagiraient-ils ?
Et puis, cela voulait-il dire qu’il devait arrêter de voir des fetchers ? Bon, il n’allait pas leur dire bonjour tous les matins … Surtout depuis 20 ans. Mais dans ses « missions », il en avait rencontré une bonne dizaine différents. Ils étaient sympas. Un peu coincés pour la plupart mais pas méchants.

*J’espère qu’ils essayeront pas de me tuer …*

Autre bon point, il avait toujours son boulot ! Ce n’était pas qu’il l’aimait, mais … Il serait perdu sans.

«  D’autres questions ? »

Stan fit non de la tête. Il en avait effectivement d’autres, mais il ne se sentait pas d’entamer la conversation … Sa tête semblait lui peser une tonne. En écartant les doigts qu’il avait placés au niveau de ses yeux pour se protéger de la lumière il arrivait à distinguer le visage de Saytan. Absolument impassible …

« Je … Il faut que … que je dorme un peu … À plus tard ? »

Le chasseur, toujours appuyé sur le mur, se dirigea lentement vers le mur. Il se retourna pas vers Saytan, trop occupé à garder l’équilibre, éviter les cailloux qui dépassaient et à ne pas vomir … Il retomba ainsi lentement dans sa chambre. Cela lui prit quelques minutes. Finalement il fit tourner la clé dans la porte et entra. La pièce n’avait pas bougé. Il ne fit même pas l’effort de fermer sa porte et s’affala sur son lit dans l’obscurité. Il émit un grognement de plaisir devant le moelleux de son oreiller et s’endormit aussitôt là, torse nu, sans avoir pris de douche, ni même enlevé son pantalon vieux de vingt ans …



" Nous parlons de tuer le temps ... Comme si ce n'était pas lui qui nous tuait. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saytan & Stanislav] Le retour d'un faucheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Catacombes-