Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dea†h

You smell like death
You smell like death
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2013


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 20
Magie18
Armes10

MessageSujet: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Mar 7 Jan - 22:18

Il y a eu des moments d'hésitations dans la vie de Death. Le moment juste avant de commettre son tout premier meurtre par exemple. Il se souvenait encore de la façon dont-il avait rapidement chassé toutes ces hésitations en entendant la jeune femme qu'il tenait fermement par les poignets, poussé un abominable cri qu'on avait entendu résonné à plusieurs mètres. Il n'avait pas eu d'autre choix que de l'empaler avec son pied de biche, ce n'était pas très créatif certes, mais au moins elle s'était tue presque sur le champ. Seulement depuis ce jour il n'avait plus jamais hésité à empaler qui que ce soit, d'ailleurs, il pensait même ne plus avoir d'hésitation à l'avenir. Et pourtant, c'était le cas il y a de cela quelques jours.
Quelques petites choses avait changé depuis la dernière fois, il ne s'agissait plus vraiment de tuer une jeune femme...mais de faire valoir ses droits, chose assez étonnante quand on sait de qui il s'agit. Quoi qu'il en soit, après y avoir réfléchis durant de longue semaine, il s'était enfin décidé à exigé un endroit où il pourrait faire son travail correctement. Rester à la bibliothèque était devenu....compliqué. Il faut dire que, ses entretient et le fait qu'il se soit installer presque comme chez lui là bas, n'était pas très bien vue de la part de la bibliothécaire. Ce n'est pas qu'il avait peur d'elle ou quoi que ce soit de ce genre, il ne pouvait juste plus supportait ces remarques et ces regards accusateur à longueur de journée. Il s'était donc rendu dans ce qu'il pensait surement être le pire endroit de ce foutu manoir, là où l'on pouvait s'entretenir avec le grand manitou. Il lui en avait fallu de la volonté pour arrivé jusque là.
De la manière la plus...distingué et courtoise, il lui avait fait par de son problème. Et d'une façon encore plus polie, il lui demanda de le résoudre.

"Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix. Compris ?"

Et c'est comme ça que dans sa plus grand bonté, le maître des lieu avait bien voulu lui cédé une pièce de son immense battisse en ruine. Si Death lui était redevable...? Et bien n'importe qui penserai que ce serait le cas mais, pas la mort. Non, rien était à son gout et surtout pas ce nouveau bureau. Il le découvrait à peine qu'il le détestait déjà, surement car il se souvenait de ce qu'il avait du faire pour l'obtenir et que ça ne lui plaisait pas du tout. Quoi qu'il en soit, c'était son lieu de travail à présent.
Il fit alors le tour de la pièce, passant son index le long d'une étagère pour vérifier que la poussière avait bien était faite, affichant une mine perplexe en remarquant que ce n'était pas le cas. Il savait de toute manière que cette stupide servante de succube allait venir s'en occuper c'était peut-être ce qui l’énervait au fond, il aurait bien voulu la foutre dehors maintenant qu'il le pouvait. Il s'approcha ensuite du bureau ou était posé quelques piles de papiers et livres qu'il avait amené avec lui. Il alla finalement se poser sur son siège, soulevant un voile de poussière tellement épais qu'il regretta son geste aussitôt ainsi que le fait d'avoir demandé une pièce sans fenêtre...Il soupira dépité du taudis dans lequel il allait passé son temps. Mais, il était détendu, ça faisait bien longtemps qu'il avait oublié ce sentiment agréable d'être enfin seul. Tellement détendu qu'il s'autorisa à s'installer plus confortablement, à la transversale, les jambes sur accoudoir, attrapant un bouquin au passage.
C'était pas si mal finalement, ce silence rattrapait la plupart des défauts de cet endroit. Cependant...il avait peut-être un peu vite oublié le fait qu'il se trouvait  toujours au manoir, et de ce fait...il ne fallait jamais laisser sa porte ouverte. Mais c'est un peu trop tard qu'il s'en souvenu.



« Garantie satisfait et décédé. »


Dernière édition par Dea†h le Dim 19 Oct - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Lun 19 Mai - 15:57

Saytãn s’apprêtait à faire quelque chose… qu’il allait probablement regretter. Aller voir Death de lui-même. Oui, Death le Cavalier de l’Apocalypse, celui qui le détestait. Ils se méprisaient de façon réciproque, et ce n’était jamais simple d’aller parler à quelqu’un comme lui. Aurait-il pu noter le fait qu’il vienne en personne, mais non, il devrait probablement n’en avoir rien à faire. Il avait envoyé Alastryos à la Cité pour enquêter, et envoyer Chikage parlé à Death… Cela aurait de toute manière dégénéré.

Il se rendait dans le bureau de Death. Qu’il lui avait gracieusement offert. Ils avaient un peu parlementé, mais en fait s’il lui avait simplement demandé il aurait dit oui. Comment ça il était un peu chiant quand il voulait ? Toquant à la porte, légèrement entre-ouverte, Saytãn n’attendait pas spécialement qu’on lui dise d’entrer, parce qu’il n’était pas sûr qu’il le fasse.

« Death, bonsoir. »

C’est qu’il était presque poli Saytan. Mais en meme temps, il avait quelque chose à annoncer à Death. Ce n’était pas une nouvelle très joyeuse, mais celui qui dirigeait les Chasseurs devait être au courant après tout. C’était peut-être prématuré. Saytãn avait un dossier en main.

« J’ai un rapport à te donner. »

Il donnait donc le dossier à Death, dossier qui contenait les divers informations sur une présumée organisation secrète qui souhaitait l’éradication des démons, il y avait différentes fiches, une enquête de Yue et de Karyel, les documents trouvés, des agressions sur les messagers ou les démons, ou encore des anges qui refusaient de laisser entrer des démons.

« Ce rapport contient la preuve et le résumer de la réunion du conseil qui a eu lieu il y a peu de temps, nous sommes certains qu’une organisation angélique visant à exterminer tous les démons est en train de se mettre en place. L’information semble peut-être prématurée, et je te demanderai de garder cela pour toi, mais de surveiller les Chasseurs et d’eventuels Fetchers. »



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Dea†h

You smell like death
You smell like death
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2013


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 20
Magie18
Armes10

MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Lun 6 Oct - 16:39

C'était la première fois depuis bien longtemps que la mort pouvait enfin se laisser aller avec le sentiment qu'on ne viendrait pas le déranger. Du moins, il désirait vraiment y croire à présent et ça lui faisait du bien, même si c'était peu visible puisque les traits de son visage semblait en permanence figé dans une expression mélangeant son désespoir et sa haine envers les personnes qu'il est forcé de côtoyer au quotidien. Après tout il serait difficilement reconnaissable sans ça et il ne lui restait pas grand chose pour se faire respecter, c'était aussi une façon de montrer que malgré son handicape il restait tout de même dangereux. Ca ou bien pour dissuader qui que ce soit de venir l'embêter.
Quoi qu'il en soit, même si cette pièce était dénué de charme elle allait devenir très précieuse à ses yeux, en y repensant c'était plutôt étrange d'en être arrivé là. Si dans le temps, seul la souffrance de millier d'humains pouvait le satisfaire, aujourd'hui il n'aspirait qu'à pouvoir enfin se retrouver seul et au calme. Cependant un visage qu'il ne connaissait que trop bien lui fit rapidement changer d'avis. Il avait suffit à rallumer en un battement de cils la rage qui sommeillait en lui et qu'il avait un mal fou à contrôler. Non, pas aujourd'hui. Il avait enfin trouvé une chose qu'il convoitait et qu'il avait fini par obtenir, ce n'était pas une journée qui méritait d'être gâché et surtout pas à cause de lui. Pourquoi devait-il encore supporter de l'avoir en face de lui ? Se réjouissait-il à ce point de venir réduire à néant une par une la moindre miette d’accalmie chez Death ? "Ridicule" Se murmura-t-il à lui même sa mâchoire se contractant de nouveau après ce court moment de tranquillité. C'était trop beau et ça n'avait pas l'air vrai, il aurait du ce douter qu'ici il serait condamné à rester dans un état de frustration constant. Cette endroit, on ne l’appelait pas l'enfer pour rien.

Reposant son livre sur le bureau encore poussiéreux, il se redressa sur son siège, ses pieds retrouvant le sol. Une nouvelle fois il allait devoir faire preuve de sang froid, une nouvelle humiliation comme il aimait les appeler, c'était ce que c'était. Courber l'échine devant ce gamin, jouer les bons toutou sans montrer les crocs. C'est comme ça qu'il avait eu le droit à ce privilège. Il savait comment ça fonctionnait, il savait exactement comment s'attirer les louange du grand manitou, mais pour lui c'était impossible. Son esprit lui même se refusait à devenir comme eux, tout ces démons qui ferait n'importe quoi pour exister à ses yeux. Rien que de voir cela le rendait malade. Il refusait d'ailleurs que ses "employés" se laisse dicter leurs actions par lui, on lui avait confier leur commandement et Saytan n'avait rien à voir la dedans à présent. Ainsi il pouvait lui montrer que ce n'était pas si difficile d'avoir des pions à diriger, que lui aussi pouvait le faire et qu'il n'était pas le seul à pouvoir donner des ordres.
Ses pensées s'embrouillaient tellement lorsqu'il devait s’accommoder de sa présence, il ne réfléchissait plus, tout ce qu'il avait en tête c'était sa vengeance. Ses paroles résonnaient mais en vain, il ne supportait plus cette voix qu'il avait entendu trop de fois déblatérer des idioties. En voyant le dossier se poser sur le bureau, ses yeux divergèrent vers ce dernier, il ne bougea cependant pas un doigt. Non, pourquoi est-ce que ça l’intéresserait ? Il ne pouvait pas plutôt envoyer son corbeau ? C'est comme ça qu'il s'y prenait quand il désirait lui envoyer un nouveau chasseur, pourquoi s'était-il déplacé ?

Le résumé de leur dernière réunion ? En quoi cela le concernait, si il n'y assistait pas c'était bien pour une raison. Il ne voulait pas faire parti de leur petit gouvernement sans que ni tête. Résoudre les problème du manoir n'était pas son rayon, il n'était pas là pour jouer à la maman et veiller sur ses abrutis de démons. Il attendit que Saytan finisse son speech pour pouffer légèrement de rire. De toute sa vie la mort n'avait jamais ri de bon coeur, et cette fois ne faisait pas exception à la règle.

- Es tu vraiment venu ici en pensant que j'allais être intéressé par cette histoire ? Demanda-t-il de façon assez rhétorique ne lui laissant pas vraiment le temps de répondre. Quelques anges ont décider de jouer les rebelles ? Tant mieux, on devrait les laisser s'amuser, ça donnerait une bonne leçon à tout ceux qui pense être en camp de vacances. Lâcha-t-il d'un ton plus que sarcastique.

Réduire les effectif de Saytan ne pouvait pas être une mauvaise chose dans la tête de Death. Il détestait probablement les anges encore plus que ces abrutis de démon, mais si ils pouvaient l'aider à s'en débarrasser il n'allait pas cracher sur cette opportunité. Il se releva, poussant légèrement sa chaise derrière lui.

- Qu'est-ce que tu fais là ? Je n'ai jamais participé à vos meeting stupide et je n'ai jamais eu l'intention de le faire. De plus vous n'avez jamais eu besoin de me faire part de vos décisions auparavant. Il avait l'air un peu plus réfléchit cette fois, comme si il pensait réellement ce qu'il disait. A moins que... Cette conclusion l'avait heurté d'un coup et le faisait doucement rire intérieurement. Aurais tu...peur ?

La seule pensé que ces anges puissent effrayer Saytan le rendait hilare. C'était trop, beaucoup trop pour Death. Après tout c'était lui qui vantait sans cesse les bien faits de la cohabitation entre nos deux espèces et il se faisait dépasser par la haine de ses chères amis à plumes. Tout ça était bien trop drôle.



« Garantie satisfait et décédé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Ven 10 Oct - 16:54

Aller voir Death… Quelle idée il avait eu mais Saytan ne pouvait pas envoyer un corbeau pour s’occuper de cette affaire. Quelqu’un pourrait lire la lettre et alors ce serait… Mal venu pour le manoir….  Et surtout trop prématuré pour mettre tout le monde au courant de cette manière, les gens n’auraient plus confiance en lui… Déjà qu’il n’y en avait pas énormément de base. Bref.   Saytan n’avait pas eu le choix. Il pouvait lire la haine sur le visage de Death. L’ennui des propos qu’il tenait. Il ne regardait pas le dossier qu’il lui tenait. Peut-être le ferait-il plus tard ? Il l’espérait.

Saytan haussa un sourcil en entendant le début de réponse de Death. Puis un sourire en coin. Evidemment ça l’arrangeait qu’il perde quelques alliés, ce serait une bonne vengeance. « Il n’y a pas que mes suivants qui sont concernés, mais tous les démons… Toi aussi. » Saytan soupira. Etait-ce bien utile d’entamer une discussion avec le cavalier de la mort dont il avait bridé les pouvoirs ? Probablement pas.

Il avait tort pourtant… Lorsqu’ils avaient créé ce monde avec Michael… Ils voulaient qu’ils soient en paix. Cela n’avait pas duré. Evidemment. Les humains avaient emmenés la haine. Il regardait Death se lever, l’observant un peu. Saytan restait droit, normal, devant le bureau de celui-ci, ne préférant pas être proche de lui. Evidemment il s’interrogeait sur le pourquoi il était là. Pourquoi on le mettait au courant.

« Je me contente de l’annoncer en personne aux personnes que le conseil et moi-même ont jugé devoir être au courant. Tu diriges les Chasseurs, qui croisent régulièrement les anges, tu te dois donc d’être au courant. »

C’était une explication un petit peu terne, mais vraie. Il n’allait pas lui dire qu’il s’inquiétait pour lui, ni qu’il s’inquiétait pour personne, cela ferait une faiblesse a montrer au Cavalier. Il fut néanmoins surpris qu’il lui pose cette question… La peur… Avait-il peur ? Il ne craignait pas pour sa vie… Craignait-il pour les autres ? Oui pour certains. Certains qu’il savait largement moins puissant que lui et dont il s’était lié d’amitié.

« Peur ? Je n’ai pas peur non… Je souhaite juste que cette cohabitation marche. »



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Dea†h

You smell like death
You smell like death
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2013


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 20
Magie18
Armes10

MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Ven 10 Oct - 20:49

Death s'étonnait lui même de faire preuve d'autant de patience, supportant la présence de la personne qu'il haïssait au point de ne jamais pouvoir dormir tranquille en sachant qu'il réside au même endroit. Pour une fois il l'écoutait parler sans lui couper la parole ou l'envoyer balader. Il s'était même demandé à lui-même si il n'était pas malade. Mais au fond c'était surement le fait qu'il ai réussi à obtenir ce lieu, il l'avait prit comme une petite victoire. Et maintenant, connaitre les détails de cette affaire et savoir que ça l'affectait autant, ça ne pouvait qu'en rajouter à sa "bonne humeur". Il était loin d'être heureux, mais il ne se sentait pas aussi mal qu'hier, peut-être que tout cela sonnait l'air du changement ? Peut-être que lui n'avait rien pu faire privé de ses pouvoirs, mais que ces anges pourraient l'y aider. Bien sûr, il n'était pas Saytan, faire ami-ami avec les anges, très peu pour lui. D'ailleurs, si un jour il arrivait à détrôner cet abrutis, il n'y aurait plus de place pour une cité, ça non.
Une moue septique apparue sur son visage d'habitude inexpressif. Voulait-il qu'il se sente en danger ? Le seul qui pouvait lui nuire d'avantage se trouvait juste devant lui, que devait-il craindre de plus honnêtement ? Il n'avait pas l'intention de disparaître avant d'avoir pu goûter à sa vengeance et de toute évidence, ces anges n'avait pas compris cela si l'idée leur prenait de s'attaquer à lui.

Et voila maintenant qu'il essayait de lui rappeler ses responsabilités. Les chasseurs, évidemment qu'il y pensait. Malgré tout, il était persuader que tout irait bien pour eux, après tout ce n'est pas comme si il avait tisser un lien quelconque avec eux, en perdre trois ou quatre, ça n'allait pas lui faire grand mal. Et les survivant aurait le privilège de remonter un peu dans son estime.
La dernière phrase de Saytan l'exaspéra au plus haut point, tellement qu'il leva les yeux aux ciel se demandant comment pouvait-on être si naïf, laissant échapper un soupire fatigué en retombant sur son siège. Il ouvrit le dossier poser sur son bureau, le feuilletant rapidement en s’attardant seulement sur les grandes lignes.

- De toute évidence, tu as deviné que je n'ai aucunement l'intention de m'investir et perdre mon temps dans cette affaire. Dit-il calmement, se demandant ce qu'il faisait encore là. Pour ce qui est des chasseurs, il en est de même. Si j'apprends que l'un d'eux a décidé de participer à vos petites sauteries habituelles histoire de fricoter avec les voisins, je m'occuperais personnellement de son cas avant que ces anges ne s'en chargent. Zéro hésitation, il était hors de question que son nom soit mêlé à cette affaire de quelque manière que ce soit.

Bien qu'avant d'être des chasseurs ils soient des démons, Death était tout de même persuader de pouvoir les diriger à sa guise peu importe ce que pouvait penser son "supérieur". Il releva la tête pensif.

- J'ai vraiment hâte de voir comment tu vas prendre ça en main, pour sûr ce sera plus compliqué que venir m'emmerder, hm ? Il rabaissa ensuite la tête, reprenant sa lecture en agitant sa main comme pour lui indiquer qu'il était grand temps qu'il disparaisse de son sillage.



« Garantie satisfait et décédé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Ven 17 Oct - 20:12

Saytãn cherchait à mettre Death au courant mais en fait, ça devrait l’arranger non ? Comme ça, si jamais il se passe quelque chose il prendrait peut-être plus en influence…. Il savait que c’était de toute manière une bonne idée ( on va dire que bon c’est relatif) de le dire à Death mais il devait faire attention a présent. Ah, quel manoir ou l’on ne peut même pas compter sur tous les démons pour régler ce problème.

Oui il n’avait deviné mais ce n’était pas pour cela qu’il n’avait pas essayé. Il était persévérant et c’était une bonne qualité non ? « En effet, mais je t’ai tout de même mis au courant. » Voilà qu’il interdisait aux chasseurs de se mêler de cette affaire. Death était convainquant et il était sûr qu’aucun des chasseurs ne viendrait le rejoindre. Par peur de Death. « Ne t’avance pas trop cela dit. Si j’apprends que tu les menace de mort, c’est moi qui m’occuperais de ton cas. » La menace. C’était peut-être la seule arme qu’il lui restait contre Death. Il savait qu’il n’aimerait pas. Saytãn n’aimait d’ailleurs pas spécialement mais il s’agissait bien de la seule solution.

Il avait l’air de vouloir agir comme un simple spectateur, mais il ne pouvait pas lui en vouloir vraiment en fait… Il comprenait pourquoi il le haïssait. Mais bon, c’était sa faute aussi, a faire trop office de ses pouvoirs. « Soit. Je ne vais pas te déranger plus. Bonne lecture. ~ » Oui Saytãn avait été mis dehors, il sortait donc de la pièce. Cette rencontre c’était bien passée en fait. Si on comparait avec les autres.

HRP : tu réponds si tu veux :3






awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Dea†h

You smell like death
You smell like death
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 31/03/2013


Vos Infos
Race: Démon
Fonction : Cavalier de l'Apocalypse
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 20
Magie18
Armes10

MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   Dim 19 Oct - 16:02

Il était fort ce Saytan, trouvant toujours la réflexion idéale pour irriter Death. Que cherchait-il à faire avec ses menaces ? Depuis le temps il aurait pu très bien le remplacer, il ne l'avait jamais fait. Quel autre abrutis accepterai un poste pareil de toute façon ? Death ne se considérait même plus comme un cavalier pour être honnête, il avait touché le fond avec ce statut plus que discutable. Certains de ses chasseurs était même plus puissant que lui ne l'était, c'était ridicule. Mais, c'était le but après tout, l'humilier au point de devoir lui confier un rôle qui ne lui correspond pas et le garder ainsi. Au final, ces menaces il les prenaient comme une invitation, rien ne pouvait être pire que ce qu'il vivait actuellement. Qu'il l'enferme dans les sous-sol, au moins il aurait la paix.

Il le regarda sortir, plissant les yeux, le maudissant en même temps. C'était plus ou moins toujours le cas, mais là c'était beaucoup plus visible.  Si il croyait qu'avec ça il avait réussi à lui faire changer d'avis, Saytan était définitivement beaucoup plus naïf qu'il ne le pensait. De toute façon Death était décidé, les chasseurs n'iraient pas fourré leur nez la dedans. Et puis ce type avait bien assez de chiens à ses pieds pour faire le sale boulot.
Ses yeux se posèrent une dernière fois sur le document qu'il fini par mettre dans sa corbeille, quelques secondes après. Malgré tout, il se demandait tout de même la raison de cette soudaine rébellion chez les anges. Après tout, comment pouvaient ils en vouloir à un type qui est bien plus amical avec eux qu'il ne l'est avec son propre royaume ? Incompréhensible. Que ce soit au manoir ou à la cité, Death était entouré d'idiot, plus idiots les uns que les autres. C'était tout de même assez curieux, enfin, assez pour qu'il y réfléchisse de son côté. Evidemment, il garderait ses conclusions pour lui, n'estimant personne digne d'entendre son point de vue.

[Terminé]



« Garantie satisfait et décédé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] "Quatre murs, aucune fenêtre et qu'on me foute la paix." (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Chambre n°4 : Quand quatre murs réunissent pour le meilleur et pour le pire deux étudiantes
» Quatre murs et un toit [PV]
» Entre quatre murs [Hypermusic, Pyro & Magneto]
» Du haut de la fenêtre, on voit la foule sous ses pieds [libre]
» La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Bureau de Death-