Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le goût de la délivrance (pv Terumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexender Rosebury

Torturer jusqu'à entendre hurler. Faire souffrir jusqu'à en prendre plaisir.
Torturer jusqu'à entendre hurler. Faire souffrir jusqu'à en prendre plaisir.
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas


Vos Infos
Race: Démon/ Vampire
Fonction : Tortionnaire
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 26
Magie17
Armes29

MessageSujet: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   Lun 10 Mar - 0:08

Lorsque le rouge remplace le vert c'est que plus rien ne va, surtout ne pas s'approcher de l'étrange énergumène qui semble chercher quelqu'un car la souffrance est au bout du couloir... mais peut-être pas. Après tout, nous avons le choix... s'enfuir face à cette créature des ténèbres tout droit sortit d'un film surnaturelle parce qu'elle vous promet un petit plaisir partagé ou bien se laisser faire et se délecter de l'extase que peut procurer un tel baiser. Selon Alexender Rosebury le sang c'est la vie, alors pourquoi s'en priver?

Des pas sourds résonnaient dans le couloir, possédant un léger tintement métallique. Là, avançait un homme, le dos bien droit, à fière allure, ses bras se balançant de chaque côté de son corps. Chaque pas faisait craquer le cuir qui composait son accoutrement aussi noir que son âme puisse l'être. Ses mains recouvertes de fins gants noirs se dirigèrent instinctivement vers l'arme qui se balançait à sa ceinture puis retombèrent sur son flanc. Un jeune homme avait fait son apparition, mais voyant l'intrus avancer sur son chemin, son sang ne fit qu'un tour et se disant que partir était le mieux pour sa sauvegarde, il tourna les talons.
La longue veste que portait Alexender ce jour-là était la même depuis 1942, du moins, une réplique mais possédant la même apparence. Elle flottait derrière lui comme si elle était soulevée par une fine brise inexistante. Deux colliers à l'allure de chaînettes possédant chacun une croix de style gothique se balançaient sur le torse du jeune homme tandis qu'il se dirigeait vers la salle à manger. Son visage pâle faisait ressortir le noir ébène de sa chevelure mais aussi le bordeaux vifs de ses prunelles. De fines lèvres dessinaient l'ombre d'un sourire tandis que sa main droite se glissa entre quelques mèches de cheveux.

Ce n'était pas la joie qui animait le cœur de cet homme, non, il avait simplement besoins de se nourrir, non pas comme un vulgaire humain ou démon, ce qui lui fallait c'était le doux liquide vital qui circulaient dans les veines d'un individu. Ce même fluide lui prodiguait toujours un bien fou mais lui permettait bien évidement de rester calme et serein. Sa main gantée se porta vers la poignée de la grande salle et effectua une pression sur celle-ci. La porte s'ouvrit en grand. L'homme entra alors dans la pièce, scrutant chaque petit recoin, chaque personne s'y trouvant. Il affichait un masque froid, distant voir presque indifférent pourtant ses yeux semblait éprouver autre chose comme du désir grandissant, ou non plutôt un besoin enivrant. Alexender fit un pas en avant, s'attirant quelques regards curieux qu'il gratifia d'un air hautain et amer. Il referma la porte derrière lui, faisant bien attention de ne pas coincer son arme entre l'encadrement de la porte et la porte elle-même puis il s'avança dans la pièce avec une légèreté incroyable, ne produisant aucun bruit, rien... Encore une caractéristique qui faisait de lui un être si peu ordinaire. Sa main droite glissait sur les tables qu'il contournait. Repoussant une mèche rebelle de son front, son regard s'attarda sur une jeune femme qui s'apprêtait à s'en aller. Le vampire pencha sa tête sur le côté. C'était une jeune femme très étrange à la chevelure bleue foncé où l'on pouvait y apercevoir quelques mèches roses. Alexender ne put définir réellement combien elles étaient mais il pouvait en déduire qu'elles recouvraient tout le derrière de sa tignasse. Le vampire n'aurait su dire pourquoi il s'avançait à travers les tables, la poursuivant presque silencieusement. Son besoin de sang? Inévitablement. Malgré sa peau blanchâtre, la fille n'était pas surnaturelle, aucune aura spéciale n'émanait de son corps, cependant le démon devait l'avouer: elle avançait avec légèreté sans faire de bruit avec une assurance qui permettait de déduire qu'elle savait où elle se rendait.


*C'est une humaine...*

Le vampire avança son bras et sa main se posa sur l'épaule de la jeune femme tandis que son visage se rapprochait indéniablement du sien:

"Bien le bonsoir Mademoiselle... Ne voudriez-vous pas rester un peu  plus parmi nous?"

Son ton s'était fait agréable quoique énigmatique, étrange mais ça il ne pouvait en douter... Sa main glissa de son épaule et retomba sur le flanc du vampire, se posant par habitude sur le katana comme pour se soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodmoon.forumactif.org/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   Dim 23 Mar - 1:44

Dormir. Quelque chose de tout à fait naturel, d'essentiel même. Mais pour Terumi, il s'agit d'une perte de temps ainsi que d'un moment désagréable. Perte de temps parce que sa seule occupation, c'est la cuisine et qu'elle n'aime pas tout ce qu'il l'en éloigne. Et désagréable parce qu'elle n'a pas la chance d'avoir une chambre à elle seule. Non, en tant qu'humaine, elle doit la partager avec deux autres personnes. Et il n'est pas aussi facile de se faire oublier en se retrouvant dans une petite pièce avec quelqu'un d'autre. Alors même si ça voulait dire qu'elle avait un horaire de vie un peu étrange, Terumi réussissait très bien à éviter ses deux colocataires.

Elle venait tout juste de se réveiller que déjà, l'humaine se dirigeait vers la cuisine. Le seul endroit où elle se sentait presque bien, où elle pouvait être elle-même. Marchant d'un bon pas, elle pensait à ce qu'elle avait envie de cuisiner et de manger. Un parfait au chocolat et aux fraises serait un bon départ. Avec un gâteau forêt noir, des crêpes, une tarte aux pommes, une salade et peut-être des biscuits. Préparer une sangria aussi, ça pourrait être une bonne idée. Avec une bonne soupe et des cupcakes. Alors que son esprit était concentré sur la nourriture, Terumi continuait à marcher d'un bon pas. Elle connaissait le chemin par coeur et était capable de le faire les yeux fermés. En fait, elle avait déjà eu à le faire sans rien voir. Évitant les personnes qu'elle croisait, elle voyait maintenant la porte de la cuisine, elle était presque rendue.

Et il fallait évidement qu'on l'arrête. Sentant la main sur son épaule, la demoiselle se retourna, rapidement, mais pas brusquement. "Trop proche" fut la première chose qui lui vint à l'esprit, alors qu'elle résistait à la tentation de tout simplement disparaitre et faire le reste du chemin sans se faire voir. Mais si elle était chanceuse, elle n'aurait pas à le faire. D'autant plus qu'elle avait faim et n'avait pas envie de dépenser de l'énergie alors qu'elle venait de se réveiller. C'est donc avec un visage et un ton très neutre qu'elle répondit à la question.

- Non.

Très direct, mais sincère, Terumi n'avait pas non plus envie de s'éterniser dans les explications. Elle n'en voyait pas l'utilité. On lui avait posé une question simple, elle y répondait donc, sans même prendre la peine d'utiliser les formules de politesse habituelles. Elle n'aimait pas parler, point. Elle avait déjà fait un très gros effort pour répondre et ne pas partir tout de suite après. Ça la démangeait, avec la cuisine si proche, à porté de main presque.
Revenir en haut Aller en bas
Alexender Rosebury

Torturer jusqu'à entendre hurler. Faire souffrir jusqu'à en prendre plaisir.
Torturer jusqu'à entendre hurler. Faire souffrir jusqu'à en prendre plaisir.
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas


Vos Infos
Race: Démon/ Vampire
Fonction : Tortionnaire
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 26
Magie17
Armes29

MessageSujet: Re: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   Sam 29 Mar - 15:26

Des bruits désagréables qui résonnaient dans la salle bourdonnait à ses oreilles, titillant ses nerfs mais aussi sa patience. Décidément, même après quelques années passées au manoir, il n'arrivait toujours pas à s'habituer à ce qu'il était. Des humains l'auraient qualifié indéniablement de monstre, de créature assoiffée de sang. N'est-ce pas ce qu'il était réellement? n'avait-il pas besoins de sang pour assouvir ses besoins "naturels", ne lui fallait-il pas supporter toutes ces odeurs magnifiques qui se mêlaient dans son esprit pour l'inciter à boire, boire, boire et encore boire. S'approcher, toucher. Caresser, apprécier. Attendre quelques instants puis soupirer. Susurrer des mots doux et mordiller.  Incliner le cou, frémir, embrasser délicatement. Planter ses canines, percer la peau. Boire, aspirer le sang, se servir sans se retenir. Absorber le liquide vital, vider sa victime. Puis s'arrêter. Se retirer et lécher la blessure. Fermer les yeux sous l'effet de la drogue et remercier. Quoique, reposer le corps et s'en aller. Etre rassasié. Avoir pris du plaisir, avoir vu souffrir et gémir... Et malgré tout ça, le fait qu'il soit une créature de la nuit si étrange et pourtant si passionnante, le réjouissait...

En effet le sang l'avait toujours attiré, peut-être était-il une de ces personnes que l'on qualifiait de morbide, glauque... Peut-être, peut-être... Cela avait commencé il y a de cela bien longtemps... Bien sûr, avoir servi dans l'armée lors de la seconde guerre mondiale et s'être infiltré dans le camps des nazis pour son propres plaisirs d'exterminer un de ces guerriers qui éliminaient les juifs, n'avait pas penché en faveur d'une bonne santé mentale. Oh bien sûr qu'il était stable! Il était simplement un tantinet spéciale, voir bizarre...

Les yeux bordeaux du jeune homme scrutèrent l'étrange jeune fille qui lui tournait le dos. Sa main s'était posée délicatement sur son épaule et il lui avait demandé avec une grâce et une délicatesse digne d'un aristocrate si elle ne voulait pas rester un peu plus dans la salle au lieu de partir directement dans les cuisines. Alexender se doutait bien qu'il était un peu trop près, mais l'odeur du sang humain l’enivrait tellement qu'il ne pouvait se tenir à une distance convenable qui plus est respectable. Cependant il avait réussi à reposer sa main le long de son flanc, admirant toujours l'être qui se tenait devant lui. La jeune femme, au contact de la main d'Alexender, se retourna presque immédiatement. Était-elle affolée ? Décidément, il trouvait les humaines belles et pourtant si manipulable, cependant, celle-ci ne semblait pas être aussi naïve que les autres puisqu'elle refusa catégoriquement. Son ton s'était fait neutre, au moins n'avait-elle pas répondu d'une manière désagréable !
Le vampire esquissa un petit sourire avant de soupirer et de lui répondre :

- Je pense que vus avez tord, restez-donc !

Il ne faisait pas de forcing, non, il pensait pouvoir prendre un peu de temps et pour parler, se poser mais aussi pour... boire un petit « cou » ? Il ne la forcerait pas, il n'aimait pas faire ça... Il préférait la persuader, lui demander poliment mais surtout implicitement s'il pouvait se « servir ». Il observait alors la créature qui se tenait en face de lui, il tentait d'adopter un regard agréable et peut-être aimable, mais son indifférence habituelle reprenait le dessus et c'était surtout la froideur qui voilait ses yeux. Pourtant il pouvait paraître sympathique, si l'on mettait de côté ses accoutrements de cuirs aussi noirs que son âme, sa croix catholique qui se perdait sur son torse, son katana battant son flanc, ses cheveux noirs de jais, non, ce n'était pas une de ces personnes simples et gentillettes qui se contentaient de se vêtir convenablement. Il avait opté pour une tenue quelque peu effrayante, moulant ses muscles, faisant ressortir en lui la terreur qu'il inspirait à ses victimes. Pourtant il ne lui voulait pas de mal, sa fonction était quand même de punir ceux qui s'écartaient du droit chemin, il n'allait tout de même pas s'écarter de cette petite route route sinueuse et étroite. Il attendit alors de voir la réponse de la jeune femme. Pourquoi se dirigeait-elle vers les cuisines ? Etait-ce sa fonction ? Son petit travail ?
Il lui sourit une seconde fois plongeant ses yeux bordeaux dans les siens. Qu'allait-elle répondre ? Allait-elle enfin céder ? Voudrait-elle au moins le suivre simplement pour parler, faire plus ample connaissance... ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodmoon.forumactif.org/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   Mer 21 Mai - 4:14

Terumi retint un léger soupire devant l'insistance de l'homme. Maintenant qu'elle le voyait de plus prêt, elle savait ce qu'il était. Un vampire. Elle avait passé assez de temps au manoir pour reconnaitre les races les plus fréquentes de démon et ce n'était pas non plus le premier qui tentait de l'approcher. En fait, ce n'était pas le premier homme (et certainement pas le dernier) qui venait lui parler ainsi. Elle comprenait parfaitement d'où venait sa confiance. Il pouvait avoir l'air assez intimidant pour les nouveaux humains du manoir ou ceux ne s'y étant jamais habitués. Mais par pour elle. Terumi avait l'habitude de se faire tourner autour par Chigake, le chef des tortionnaires. Alors ce n'était pas un simple vampire qui allait lui faire peur, encore moins la faire changer d'avis.

- J'ai autre chose à faire.

Elle n'avait pas dit ça comme s'il s'agissait d'une excuse, comme si elle cherchait un prétexte pour partir. C'était vrai, elle avait autre chose à faire, mais ce n'était pas pour ça qu'elle l'avait dit. Par son ton et sa position, elle sous-entendait plutôt qu'elle savait très bien ce qu'elle voulait et qu'elle n'avait donc aucune envie de rester. Elle aurait bien rajouté un "vampire" à la fin de sa phrase, mais ça aurait demandé un effort supplémentaire non dirigé vers sa fabrication de sucreries, en plus d'augmenter les chances de fâcher le démon, ce qu'elle ne voulait pas. Pas qu'elle serait dans le trouble, au contraire, elle avait sa bague, elle aurait pu se le permettre, mais simplement parce que ça lui ferait perdre encore plus de temps. Maintenant, il lui suffisait de laisser tomber, de se choisir une autre victime et de la laisser retourner dans la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Alexender Rosebury

Torturer jusqu'à entendre hurler. Faire souffrir jusqu'à en prendre plaisir.
Torturer jusqu'à entendre hurler. Faire souffrir jusqu'à en prendre plaisir.
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 05/03/2014
Localisation : Ailleurs qu'ici tout en étant ailleurs que là-bas


Vos Infos
Race: Démon/ Vampire
Fonction : Tortionnaire
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 26
Magie17
Armes29

MessageSujet: Re: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   Lun 9 Juin - 18:01

Le vampire était là, devant elle, se demandant inlassablement si elle accepterait de parler un peu avec lui. La solitude lui pesait un peu, toute sa mort n'était que torture et souffrance, pourquoi n'irait-il pas se divertir lui aussi en parlant une fois de temps en temps avec une personne qu'elle soit homme ou femme. Il posait ses yeux couleur du sang dans les siens, alors que dirait-elle? Il passa doucement une main dans ses propres cheveux, glissant ses doigts le long de sa nuque. Il pencha la tête sur le côté, ce petit sourire encré sur ses lèvres avant de l'entendre répondre... Qu'elle refusait. Pourquoi? Parce qu'il était un tortionnaire? Un vampire? Un être mal-aimé des habitants du manoir pour ses habitudes punitives mais hum... Sadomasochistes?
Il fallait bien dire aussi que ce n'était pas un être très sociable. A la base il n'aimait pas tellement la compagnie... Les seules personnes qu'il avait réellement côtoyées avaient été les Nazis. Jouer aux cartes avec eux n'avait pas été la meilleure chose qu'il ait faite dans sa vie. Il sourit à cette pensée. Le passé est passé. Il ne devait plus songer à ces atrocités qu'il avait commises. Alexender avait été un Agent double incroyablement crédible... Aussi avait-il joué le parfait allemand, le parfait salop.

Intrigué qu'elle refuse, il la regarda un sourire aux lèvres, un sourire aimable qui pouvait paraître chaleureux. Il avança alors d'un pas puis un autre avant de se retrouver étonnamment proche d'elle. Il glissa un bras derrière la jeune femme avant d'ouvrir lentement la porte de la cuisine. La main toujours sur la poignée il rapprocha ses lèvres de son oreille avant de lui dire d'un ton plus sympathique et guilleret qu'autre chose:


- Laissez moi donc vous aider, My Lady... Que devez-vous faire?

Il la contourna, bien décidé à avoir une conversation sensée avec la jeune demoiselle. Il pénétra alors dans la pièce battant des paupières à cause de la luminosité avant de froncer les sourcils. Elle était assez lumineuse ce qui ne l'aidait pas pourtant à supporter l'éclairage de la cuisine. Là des casseroles et des assiettes étaient empilées n'attendant plus qu'une chose: qu'on daigne les utiliser. Il se retourna alors vers la jeune femme lui proposant sa main pour qu'elle entre à son tour. Il n'était pas certain qu'elle l'accepterait mais il gardait ses manières anglaises. L'étiquette avait été toute son éducation. il en faisait toujours bon usage, mais était-elle du même avis?

- D'ailleurs je me demandais, à qui ai-je l'honneur et l'audace de m'adresser?

La seule chose dont il était certain c'était que si elle le repoussait une nouvelle fois, il partirait ne supportant pas refus sur refus. cela nuisait terriblement à son morale. Ce n'est pas comme s'il lui avait proposé des choses indécentes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thebloodmoon.forumactif.org/
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   Sam 28 Juin - 3:02

Persistant. C'était le meilleur mot pour décrire le vampire aux yeux de Terumi. Ça pouvait être une qualité, mais pour la demoiselle qui ne demandait qu'à être seule, c'était assez énervent, surtout qu'il semblait prendre plaisir à s'approcher d'elle, à essayer de la draguer avec des méthodes classiques, ce qui commençait à faire fondre son masque d’indifférence. Si seulement elle avait encore eu des gâteaux dans sa réserve, elle aurait pu avoir assez d'énergie pour disparaitre et revenir plus tard, mais non, elle préférait ne pas tenter l'expérience. Ce n'était cependant pas une raison pour ne pas essayer d'ignorer le démon.

Elle entra donc dans la cuisine sans même regarder la main tendue et pas question qu'elle lui donne son nom. Elle l'aurait peut-être fait s'il lui avait donné le sien, mais ce n'était pas le cas. Il y avait tout de même une chose qu'elle voulait mettre au clair.

- Ne soit pas dans mon chemin.

S'il voulait l'aider, c'était ce qu'il avait à faire. Pas que Terumi accepte sa présence, elle avait plutôt renoncé à faire des efforts pour le repousser. Et puis ce ne serait pas la première fois qu'elle aurait un observateur pendant qu'elle cuisinait. C'est donc pourquoi elle fit comme elle avait envie de faire. L'humaine commença par se diriger vers son plan de travail habituel (ou plutôt personnel), un peu en retrait des autres. Sortant une boite de chocolat qu'elle plaça sur le comptoir, elle en prit un avant de mettre de l'eau à bouillir et d'allumer le four. Puis elle sortis divers ingrédients (pâtes, légumes, farine, sucre, vanille, viande, etc.), des bols de taille variés, des ustensiles variés, le tout en mangeant quelques chocolats de plus. Installée sur le plan de travail en bois, elle commença par mélanger certains des ingrédients dans un grand bol, faisant un gâteau des anges. Quelques minutes plus tard, il était au four et elle coupait rapidement des légumes alors que les pâtes étaient dans le chaudron. Le tout sans vraiment porter attention à son environnement et en continuant de prendre son premier repas de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le goût de la délivrance (pv Terumi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le goût de la délivrance (pv Terumi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ryaru Kayashima du clan Terumi (finish)
» Masato Terumi
» Présentation Hazama Handover
» Terumi Setsu, petit démon de vapeur.
» Un dénouement bien décevant.. (PV : Shop Terumi)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: La Salle à manger-