Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre entres Pécheurs[Sanae & Bélial di Cheren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Rencontre entres Pécheurs[Sanae & Bélial di Cheren]   Mar 22 Avr - 21:56





Entre la flemme et la flamme...




J'entrais dans la salle de combat avec un grand sourire satisfait -et sans doute quelque peu sadique- sur les lèvres... Il n'y avait rien de plus beau au monde que d'avoir le droit de taper les autres... Donc cette pièce était pour moi, un paradis. Ironique n'est-ce pas ?... Nan, dites rien, j'm'en fous de ce que vous pensez. Mon corbeau croassa avant de s'envoler, annonçant au passage mon entrée. Ici, j'étais à la fois apprécié et détesté, et tout deux pour la même raison : j'étais persistant. Je divertissais les démons puissants qui me voyaient me relever même à bout, j'en agaçais d'autres à avoir tant -trop ?- de volonté. Au final, même si on me ramenait dans mes appartements complètement cassé, au point d'attendre deux jours histoire de correctement me remettre de mes blessures, j'avais la sensation d'être complet dans cette salle, parce que je vivais.

Je retirais mon blouson de cuir ainsi que mon maillot pour aller directement sur le terrain, attendre des challengers. Aujourd'hui, l'arène était bien calme... Il n'y avait pas beaucoup de démons puissants, la plupart de ceux qui étaient présents étant de jeunes démons qui apprenaient à se servir de leurs nouveaux pouvoirs. C'est un de ces bambini les plus expérimentés qui vint à ma rencontre. Je l'avais déjà battu plusieurs fois en simple combat à l'épée... Il vint vers moi avec le sourire. :

-Bon, si on s'attaquait au corps à corps ?... J'aimerais voir ce que tu vaux.

Auprès de certains, j'étais devenu une espèce d'instructeur... Et je reconnais que cela me plaisait un peu, heureux de savoir que l'enseignement dei Vecchi servait à quelque chose, même outre-tombe. C'est mon précepteur qui doit faire la java dans son cercueil. Bref, je commence à lui montrer comment maintenir une position défensive tout en ayant la possibilité d'attaquer ; poing devant le visage, coude légèrement écarté, appuis solides mais souples. Ça me rappelait mon enfance tout ça, et dans un sens plus guilleret que les meurtres, l'ignorance de mes parents et la trahison de Benedetto... Je me souvenais de cette période où j'aimais apprendre les différents points vitaux d'un homme, où je passais mes matinées à courir sur les plus belles plages italiennes.

Mon "élève" me rendit mon sourire, avant que je ne vois celui-ci disparaître... Je me retournais devant son regard un peu effrayé. C'était un démon qui devait être aussi puissant que moi au vu de sa carrure... J’espérais simplement qu'il n'ait pas plus d'expériences que moi. Cette incertitude ne m'empêcha pas d'accepter son invitation muette dans un combat... Mon sourire s'étira plus vilement, étirant ma cicatrice sur la joue gauche.

J'ai fait signe au bambino de s'éloigner tout en me mettant en garde. Et le combat commença... Des mouvements simples au début, histoire de se jauger. C'était comme ça depuis ma mort. Avant, je me battais pour tuer ; ici, j'ai appris à me battre... pour apprendre... C'était bizarre. Pour moi j'entends, mais au fond de moi, je trouvais ça bien plus naturel, bien plus normal au final... Jusqu'à ce que mon adversaire me décoche une droite plutôt inattendue. Ah, non, je me corrige... GRAVE ! Inattendue. Mais c'est qu'il m'a fait mal le bastardo...

Sans m'en rendre compte, je suis déjà en mode Eveil... Je jette un regard immonde et monstrueusement enragé sur mon ennemi avant de me jeter sur lui dans un cri qui couvrit l'ambiance de tous les autres sons de la salle. ...Ben oui, faut pas déconner non plus. J'ai beau être plus compréhensif qu'autrefois, je restais la Colère. Dès qu'on me surprenait, j'avais cet instinct primaire qui se mettait en marche, mon instinct de tueur, forgé pour vous étriper... Bien heureusement, j'avais encore la décence de n'étriper personne, je me contentais de déboîter sa mâchoire avec le même coup qu'il me donna un peu plus tôt mais de façon bien plus forte... Nan mais.

Je le surprends à mon tour avec ce coup, si bien qu'il en reste couché... Eh bien... Il était peut-être costaud d'apparence mais ne devait pas souvent se battre. Mais ça ne calme pas mon Eveil, loin de là, je trimbale mon aura meurtrière jusqu'à une serviette que je prends négligemment pour essuyer ma sueur naissante avec. Mon corbeau se pose sur mon épaule. Il croasse de façon agacé... Et je le comprends. Oui, ce combat m'a laissé sur ma faim... Si on pouvait encore dire qu'il s'agissait d'un combat. Néanmoins je m'efforçais de me calmer, inspirant longuement et profondément pour faire passer ma rage, songeant à ce que pourrait bien me dire la Signora Maïwen dans un cas pareil. En pensant à elle, mon aura s'estompe un peu, mais elle est toujours là quand je me retourne pour reprendre un autre combat.

Sauf que lorsque je me retourne, une jeune Signorina est devant moi. Je freine de justesse avant de lui rentrer dedans, faisant même perdre l'équilibre à mon oiseau noir qui finit par s'envoler. Je la regarde d'abord énervé d'être interrompu puis je me sens vite troublé par son regard fatigué...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rencontre entres Pécheurs[Sanae & Bélial di Cheren]   Mer 23 Avr - 10:11


"...Zzzz..."

Aujourd'hui et comme tous les jours jusqu'à midi depuis quelques semaines, Sanae avait prit la sage décision que de dormir de tout son saoul. Les rideaux de sa chambre étaient tirés et laissaient à peine filtrer la lumière du soleil ; rien qui ne puisse tirer la marmotte de son sommeil cependant. Elle s'était au contraire un peu plus emmitouflée dans ses couvertures et avait plus ou moins volontairement abandonné son coussin à son corbeau. Ce dernier dormait donc paisiblement sur ledit coussin et se bénissait sans nul doute que sa maîtresse n'ait cette fois-ci pas été victime de somnambulisme. Il pouvait enfin prendre la vraie et longue nuit de sommeil qu'il méritait pour avoir sauvé à plusieurs reprises l'adolescente de ses balades nocturnes involontaires et parfois incroyablement risquées.
Seulement... Le tableau était trop beau pour durer, n'est-ce pas ? Il fallait bien qu'une tache vienne y pointer le bout de son nez. Et la tache, en l'occurrence, se révéla être un cri -sortant certainement du coeur pour être hurlé avec tant de force et de conviction.
En réalité, ce ne fut pas tant le cri qui arracha la demoiselle de son sommeil : ce fut le sursaut accompagné du bruyant croassement de l'oiseau qui suivit. La Pécheresse sursauta de fait elle aussi, plus par réflexe que par réelle surprise -le jour où on la prendra par surprise, il faudrait immortaliser l'instant d'ailleurs. La jeune fille encore mal réveillée eut l'étrange certitude que ce hurlement de mort n'allait pas tarder à se faire entendre de nouveau si elle ne levait pas elle-même son popotin du lit, ce qui eut pour effet de la mettre de mauvaise humeur... Si tant est que ce puisse être possible avec de tels airs de zombie. Il ne lui manquait plus qu'un filet de bave sur le coin de la bouche et de lever les bras devant elle tandis qu'elle s'extirpait des couvertures et marchait vers la source de ce bruit, et le déguisement serait parfait. Sans parler du corbeau qui venait de s'envoler pour mieux se nicher sur l'épaule de sa maîtresse, en espérant sans doute réussir à se rendormir sur le chemin. Le geste suivant l'idée, l'oiseau plongea bien rapidement dans les bras de Morphée tandis que l'adolescente fut condamnée à aller une fois encore régler elle-même ces problèmes de bruits.

C'est ainsi que, quelques minutes plus tard et guidée par son inconscient qui lui indiquait d'où venait le cri de guerre, Sanae découvrit pour la première fois la salle de combat. C'était comme son nom l'indiquait une gigantesque salle qui mêlait un côté pour l'entraînement et les affrontements et de l'autre les gradins pour les spectateurs. La Paresse connaissait l'existence de cet endroit depuis longtemps mais n'avait sans surprise jamais vu l'intérêt de se battre ainsi pour le plaisir, ni même celui de regarder les gens se donner des coups entres eux. C'était la raison pour laquelle elle ne s'était jamais rendue là. Ce qui expliqua également pourquoi presque tous les regards se tournèrent vers sa personne lorsqu'elle pénétra de son pas pourtant silencieux dans la pièce. Elle était une fille et représentait de surcroît le pêché de la fainéantise suprême ; il n'y avait donc rien d'étonnant à ce que les gens la fixent comme si elle était une curiosité jamais vue. De fait, c'était presque le cas.
Et, comble du hasard, comme tous sauf un s'étaient tournés vers Sanae, celle-ci n'eut aucun mal à identifier la personne qui avait crié quelques minutes plus tôt -Surtout qu'elle dégageait encore une aura meurtrière. Elle s'avança vers lui de sa démarche inaudible et étrangement vaporeuse, marcha littéralement sur le démon à terre en lui arrachant quelques gémissements -vous comprenez, le contourner ou l'enjamber aurait été trop fatiguant- puis s'arrêta à quelques centimètres du monsieur qui avait troublé son sommeil et qui lui tournait actuellement le dos. Joli dos, soi-disant passant.

Puis le jeune homme se retourna et manqua de heurter l'intruse. La Paresse leva simplement les yeux pour mieux l'observer. Il avait des cheveux aussi noirs que l'étaient le plumage de son corbeau, totalement en batailles -certainement à cause du combat qu'il venait de livrer- et avait des yeux pour le moins... Spéciaux. L'un était, admettons... Normal, tandis que le second était teinté de noir tout autour d'une pupille d'un rouge vif. Il avait même une cicatrice du côté gauche de ses lèvres. La Pécheresse ne se sentait bizarrement pas très à l'aise avec lui, bien qu'elle eut l'impression que leur présence les troublait mutuellement.
La demoiselle garda encore ses yeux fatigués rivés sur l’œil du démon un petit instant, puis prit enfin la parole de sa voix à la fois claire mais brumeuse :

Tu m'as réveillé. Tâche de  faire moins de bruit. Argua-t-elle avec une autorité surprenante dans le ton venant de sa personne.

Cette phrase miraculeusement longue fut aussitôt suivie de la ferme intention de retourner faire un petit somme dans son lit. Du moins, jusqu'à ce qu'elle remarque une petite chose. La chambre était trop loin. Beaucoup trop loin. Il n'était pas question qu'elle prenne la peine de refaire tout le trajet en sens inverse, elle s'épuiserait trop à la tâche. Aussi La Paresse décida de régler le problème en allant simplement s'allonger aussi confortablement que possible sur les gradins et ce, le plus naturellement du monde. Le corbeau qui s'était niché sur son épaule s'envola le temps qu'elle soit bien installée, puis se posa sur son ventre tandis alors que la demoiselle comptait bien se rendormir ainsi.
Ces gens avaient tout intérêt à faire moins de bruit, car elle frapperait sans nul doute le prochain qui aurait le malheur et le culot de la réveiller. Il était un peu moins de midi et La Paresse comptait échapper à ses responsabilités  jusqu'au bout en continuant de dormir.
Dommage pour elle, il fallait se douter que cette histoire n'allait s'achever ni aussi vite ni aussi tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Rencontre entres Pécheurs[Sanae & Bélial di Cheren]   Mar 20 Mai - 17:17

La Signorina qui se trouve sur mon chemin a les yeux complètement défoncé. A un point j'ai l'impression qu'elle n'a jamais dormi cette gamine. Je la vois m'examiner autant que je le fais. Petite et fine, elle semble faire plus jeune que son âge... La couleur de ses cheveux et de ses iris défient la nature, tant et si bien que je ne saurais en dire la teinte exacte. Greuvioleubleuroseu ?... ...Un truc qui s'en rapproche en tout cas. Quand je pense qu'on ose me dire que je suis plutôt spécial physiquement, ils n'ont jamais croisé celle-là ça se voit !... D'ailleurs qui était-elle ? Elle n'avait pas l'air bien puissante, ne semblait pas s'être battue une seule fois de sa vie alors pourquoi venait-elle vers moi ?

La réponse ne tarde pas : je l'ai dérangée dans son sommeil. Le choc de la stupeur m'en fait perdre complètement mon Eveil, mes yeux s'ouvrent et me voilà incapable de répliquer tant je m'attendais à tout, sauf à ça. Immobile, je la vois repartir comme si de rien n'était après un bref instant de réflexion vers les gradins et s'installer comme si de rien n'était pour piquer un somme. Madre del Demonio... Quel culot ! Je pouffais un peu. On osait rarement me parler comme ça, même après ma mort et surtout après être devenu le pécheur de la Colère. Autant de rage juste pour avoir été réveillé, je ne pouvais en être que ravi. De plus, elle avait réussi un exploit : sans se battre, elle avait fait régner le silence dans la salle des combats.

Certains démons haussent les épaules et reprennent les combats. Aussitôt, je leur lance un regard meurtrier, un grondement rauque s'échappant de ma gorge les arrête net. Les plus jeunes sortent, ils ne veulent sans doute pas que je m'énerve risquant ainsi de réveiller la Signorina ; double-foudre de colère, de quoi en perdre la vie bêtement. Le silence régnant de nouveau, je traverse la salle pour m’asseoir aux côtés de la démone. Je ne sais pas si le peu d'agitation l'a réveillée, mais je me risque à lui parler. :

-Vous savez, la salle des combats n'est pas le meilleur endroit pour profiter d'un sommeil réparateur. Vous devriez retourner dans votre chambre.

Je sais, c'est pas courant de voir un assassin avec un instinct protecteur... Mais d'un autre côté, est-ce que c'est courant de voir un brin de jeune fille remettre à sa place un assassin ?... Voilà, maintenant méditez.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Rencontre entres Pécheurs[Sanae & Bélial di Cheren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre entres Pécheurs[Sanae & Bélial di Cheren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pêcheurs hors la loi
» Akio Furukawa
» Pêcheur de Lunes
» [Preches] Hagiographie de Saint Karel (PJ) patron des prêcheurs
» Petits bavardages entres meilleures amies [PV : Ehawee]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Salle de Combat-