Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Embrassez la voie de la discorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayumi Kumiko

Douce mélodie du Chaos
Douce mélodie du Chaos
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 16/08/2014


Vos Infos
Race: La Guerre
Fonction : Maître d'armes
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 0:55


Kumiko Ayumi • 16 d’apparence • Cavalier • Maître d’armes
feat Katsumi de Thien Bao

Description Physique



La jeune fille n'a pas à se plaindre de son apparence, bien au contraire, elle est belle et elle le sait. Vous aussi vous le savez ou vous le saurez. Vous le reconnaîtrez, vous ne pourrez que le reconnaître puisqu'elle est sublime...

Une harmonie se dégage du visage de la jeune fille dont les traits sont finement taillés et naturellement doux et fluides. Ce dernier représente la beauté. Il incarne la sérénité. A l'image d'un jardin zen, il apporte la paix intérieure, la méditation. A la hauteur d'un chef d'œuvre, il est agréable à observer, désirable à posséder. En effet ce visage est un petit joyau, un trésor. Les gens -que ce soit par jalousie de sa beauté ou jalousie de la partager, ou que ce soit encore par désir de l'admirer ou désir de lui nuire- aimeraient garder cette demoiselle pour eux. Ils voient en ce visage un bien admirable qu'ils veulent obtenir ; les raisons ne regardant qu'eux.
Ce visage, au teint diaphane et à la peau lisse, est une beauté qu'il faut savoir conserver, dévoiler, ou bien cacher, peut-être même détruire. D'autant plus à cause de ce regard obscur et profond qui noie volontiers toute personne qui ose s'y plonger. De fait Ayumi possède deux ébènes si sombres que même les abîmes des océans paraissent illuminés de mille feux à côté d'eux. Son regard attire naturellement l'œil. Il cherche à envoûter, à piéger les âmes qui lui font face et généralement il y parvient.

Une soyeuse chevelure noire aux reflets flamboyants orne le haut de sa tête, soulignant la beauté de son visage en rehaussant la blancheur de sa peau et l'obscurité de ses yeux. Cette chevelure est constamment coiffée en queue de cheval haute, serrée par un ruban argent, et est portée particulièrement longue puisque même coiffée ainsi elle se termine au creux du dos. Deux mèches lui encadrent le visage.

Ayumi est d'une silhouette agréable. Bien que ses vêtements larges tels que le hakama et le keikogi noir cachent ses membres aux muscles finement dessinés, un large obi couleur argent souligne les courbes de sa taille svelte et la rondeur de sa poitrine. La jeune fille ne découvre rien de son corps mais tout se devine. Un peu d'imagination suffit à faire fantasmer quelques esprits aux idées souvent mal placées.
En ce qui concerne l'allure générale de la demoiselle, elle est irréprochable, transpirant une attitude guerrière. En effet Ayumi se déplace la tête droite et haute. Elle se tient les épaules basses et son dos est constamment redressé, droit comme un I.
Pour la jeune fille, il est impensable d'avoir une allure négligée, nonchalante, si celle-ci ne lui permet pas de réagir au quart de tour -et même avant. Cependant, contrairement à d'autres, ce maintien parait naturel chez elle. Il n'y a en effet aucune rigidité comme celle qui peut se retrouver chez les gardes ou certains combattants, au contraire, son pas aurait tendance à traduire une certaine souplesse, agilité. L'allure naturellement guerrière de la demoiselle renforce un charme qu'elle a déjà de trop.

Ayumi ne fait usage d'aucun artifice, elle n'a besoin ni de poudre ni de rouge, ni d'or et d'argent pour être belle. La nature la gâtée, elle le sait et elle sait en profiter, parfois. Son seul regret néanmoins est sa taille... La jeune fille estime que quelques centimètres de plus n'aurait pas été de trop. De fait la demoiselle est de petite taille. Haute d'un mètre cinquante-cinq, elle paraît souvent ridicule face à ses adversaires qui font forcément une dizaine de centimètres de plus qu'elle si ce n'est largement plus. Bien qu'elle sache pertinemment que les apparences ne font pas tout, elle ne peut s'empêcher de vouloir compenser sa petitesse par des ipponba geta -celle-ci ajoutant un plus à son allure puisqu'elles démontrent l'équilibre parfait de la guerrière. La combattante porte en effet des socles en bois qui la grandissent de cinq à dix centimètres, la montrant ainsi d'une taille plus convenable ; pourtant cela n'empêche pas les regards de supériorité à son égard. Est-ce si difficile de prendre une petite jeune fille au sérieux ? Son air devrait pourtant les convaincre...

De fait, attention ! Ayumi a beau être naturellement belle, magnifique, sublime, parfaite... jamais ô combien jamais vous ne la verrez le visage doux, serein à moins qu'elle ne dorme... En effet, les traits naturellement agréables de son visage sont endurcis, déformés par le mépris, le dégoût, la froideur ou bien tout simplement l'indifférence avec lequel elle vous accueille. Son regard ébène vous observe d'un air glacial. Elle vous refroidirait sur place si elle le pouvait. Ce qu'elle pense de vous ? Vous n'en saurez rien mais vous penserez sûrement qu'elle vous hait ou qu'elle désire tout simplement vous voir mourir. Ce qui est certainement vrai.
Espérer un sourire chaleureux et sincère de sa part, c'est espérer contrôler l'univers. Ayumi n'est pas une personne expressive si ce n’est lorsqu’elle s’exprime par le sabre. Son caractère gâche -pour certains- le chef d'œuvre qu'est son apparence. Pourtant la beauté de ses traits et la dureté qu'elle leur donne, ont un certain charme. Elle le sait puisqu'elle est constamment énervée par les remarques faites à ce sujet. Pourquoi ces minables veulent-ils la complimenter ? Qui sont-ils pour le faire ? Ils ne sont que des adversaires, et encore... s'ils en ont le niveau....



Description Mentale



Un joli fruit pourri de l'intérieur, voilà ce qu'est Ayumi.
Renfermée sur elle-même, la demoiselle ne parle jamais de sa personne. D'ailleurs elle ne parle que très rarement et généralement lorsqu'elle le fait ce n'est que pour prononcer quelques rares mots froids, cassants, blessants. Sa parole n'existe que pour heurter autrui, éventuellement pour l'avertir (entendre par là, pour le menacer) mais rarement, voire jamais, pour l'aider. Bien qu'elle possède une empathie particulièrement développée qui lui permet de deviner avec une justesse surprenante les sentiments d'autrui, elle n'éprouve ni pitié ni compassion. Au contraire, elle se sert de cette faculté pour jouer avec les sentiments des autres 'parce qu'ils sont faibles', et que s'il y a une chose que la demoiselle déteste par-dessus tout ce sont les faibles et les lâches. Dommage que cette terre en soit peuplée...
D'un bout à l'autre du pays la jeune fille ne voit que des misérables, des chiens qui tendent la patte à un maître et qui font le beau dans l'espoir d'être récompensés, des gens futiles et sans intérêt. Elle les méprise du plus profond de son être non pas parce qu'ils rampent ventre à terre mais parce qu'ils se plaignent de leur sort. Si encore ils essayaient de se rebeller, elle pourrait alors leur vouer un peu de respect, mais non ! Ils se soumettent incapables de rompre les liens, incapables de se défendre, incapable de trouver une once de courage pour briser le système, et ils se plaignent. Ils ne sont rien d'autre que des lâches qui patientent pour qu'une main daigne les aider ; et cela dégoûte Ayumi. Cela fait bouillir son sang et lui fait éprouver le désir de torturer ces malheureux jusqu'à ce qu'ils lui implorent pitié, et ceci afin qu'elle puisse les détruire encore plus.

Bien qu’elle ne l’ait jamais rencontré, Ayumi éprouve une profonde dévotion pour Death.
Entant que cavalier de la guerre, elle est la source du chaos, mère des rivières de sang, créatrice d’héros et d’orphelins, muse des vengeances et arme de la grande faucheuse. Les conflits, les batailles, les guerres, les massacres sont des offrandes qu’elle dédie à la mort même si parfois elle lui en veut de passer si tôt, délivrant les âmes de son emprise.

« Doux est le chaos, généreuse est la mort. »


Armes & Pouvoirs



Michi est un tessen que la jeune fille range soit dans sa manche, soit dans son obi de manière à ce qu'elle puisse en user fort rapidement afin de se défendre ou d'attaquer.
Lorsqu'il est replié cet éventail est aperçu entièrement noir avec gravé sur la monture le nom du propriétaire : Ayumi.
Lorsqu'il est déplié, l'éventail sur une face présente en argent le kanji 死 (mort) au cœur des douze animaux zodiaques ainsi qu'un autre détail plus discret qui est gravé sur chacune des arrêtes métallique : le nom d'un mois. Quant à l'autre face, l'objet présente -toujours en argent- le court texte suivant : Une défaite n'est rien si tu sais l'apprécier. Ainsi, si ton adversaire te laisse la vie, remercie-le et apprend ; sinon livre ta tête et sourit à la mort. Ce petit objet est un souvenir de son vivant qu’elle garde plus pour le côté pratique que par réel attachement.

Shieien est un sabre qui ne quitte sous aucun prétexte la jeune fille. Si jamais une séparation venait à avoir lieu, Ayumi se plongerait dans une humeur des plus sombres et elle réduirait le pays à feu et à sang jusqu'à ce qu'elle ait retrouvé cette arme puisque, bien que leur relation ne soit pas toujours d'une harmonie parfaite, elle ne saurait vivre sans Shieien qui est une part d'elle-même.
Enfermé dans un fourreau d'apparence modeste -entièrement noir avec seulement une patte de tigre gravé juste au-dessus du kojiri et orné d'un cordage de couleur gris argent- Shieien est un magnifique sabre de cent dix centimètres dont la lame mesure quatre-vingt-cinq centimètres. Affûtée à la perfection sous les plus grands soins de la guerrière, les caresses de la lame sont si délicates et précises que les personnes touchées ne le réalisent qu'au mouvement suivant, parfois même bien après selon leur constitution.
La tsuba (la garde) de cette arme représente du côté de la tsuka (la poignée) un tigre prêt à bondir sur sa proie, et de l'autre côté le même majestueux félin se montre la gueule grande ouverte, sa patte écrasant sa malheureuse victime qu'il s'apprête à dévorer. Ce petit rond de métal montre que le duo Shieien-Ayumi est sûr de lui : il guette, traque et abat sa proie, sans état d'âme.

Pouvoir : En sa présence, la jeune fille est capable d’éveiller la haine, la peine, la jalousie, les sentiments les plus sombres et dévastateurs chez les personnes qu’elle désire afin de faire naître le chaos sans lequel elle ne pourrait exister.


Histoire


Au bord d’une rivière, adossée contre un magnifique arbre, la jeune fille écoutait la mélodie de la nature, si belle, si pure, si chaotique : l’eau griffait les parois de son lit, giflait les brins d’herbes penchés vers elle, fracassait les roches en son sein ; le vent provoquait les feuillages, au loin son ouïe repérait les bois des cerfs s’entrechoquant, et puis il y avait ce souffle haletant, suffoquant et ce rire perçant…
Deux personnes, tout justes adultes, s’échangeaient insultes et coups. L’un était à présent à terre, le visage en sang et de nombreux hématomes commençaient doucement à faire leur apparition, il avait du mal à respirer ; l’autre s’acharnait sur lui, frappant encore et encore riant aux éclats de la misère de son ami. Ayumi esquissa un sourire à ce spectacle, songeant que pour la guerre aucun allié n’était plus loyal ou sadique que l’amour. Ce dernier apportait avec lui les germes de la discorde qu’elle n’avait plus qu’à cultiver. Ah le doute, la jalousie, la trahison, la méfiance, le manque de confiance, toutes ces cordes qu’elle avait à son arc et qu’il lui suffisait de tirer ! Ennemis, inconnus, amis, familles, nul n’échappait à son autorité.

La gamine quitta tranquillement ce spectacle, tandis qu’elle avançait la forêt se transforma en paysage urbain, une forte odeur de sang et de fumée chatouilla ses narines ; son regard se posa sur les ruines qui l’entouraient. Un rictus déchira son visage de porcelaine. D’un pas agile, elle se déplaça parmi les corps mutilés, les armes, les marres de sangs, d’entrailles et de viscères. Son regard fut attiré par un mouvement, une main posée sur son sabre, elle chercha le sujet de son attention et y découvrit un enfant, pleurant à chaudes larmes sur les restes de sa jeune sœur. Ayumi le fixa attentivement, ce pauvre petite être avait très certainement perdu toute sa famille dans cette guérilla dont il ne comprenait les raisons, elle lui insuffla alors le désir de vengeance. Peu importe qu’il puisse connaître ou non l’identité du meurtrier, peu importe que ce dernier puisse déjà être trépassé, il n’avait qu’à assouvir cette nouvelle soif de revanche sur les êtres de son choix même sur la terre entière si cela l’amusait, peut-être deviendrait-il le prochain héros, menant les hommes au front à leur mort certaine, peut-être serait-il le prochain dictateur dont le nom resterait gravé dans l’histoire ou peut-être mourrait-il dans les heures qui suivent. Seul l’avenir pouvait le dire, elle, elle avait accompli sa mission.

Le Cavalier erra parmi les restes et les ruines, elle cherchait une âme qu’elle pouvait mener à la destruction. Les effluves du champ de bataille éveillait ses sens, et une soif meurtrière vibrait en son être, elle se retrouva alors assisse à un comptoir et la déferlante de folie qui s’échappait de sa personne commença à atteindre le petit peuple du bar. Les verres se brisèrent, les tables se renversèrent, des couteaux apparurent, des coups de feu retentirent et elle, elle ferma les yeux. Elle se laissa envoûter par la mélodie du désordre, par le parfum de la haine et de la crainte, par le chant des cris et des pleurs. Doucement sa main vint se poser sur son sabre, Shieien vibrait d’impatience. De sa voix glaciale elle susurra :
« Pour vous, divine mort »
Elle s’élança dans le chaos, participant à cet infime massacre, rêvant d’un duel avec de véritables guerriers comme il en existait presque plus en ce jour, cette pensée la ramena en enfer, sur le terrain d’entraînements.

Ayumi soupira. Le monde des vivants étaient un havre de guerre, un paradis de haine et de colère, un berceau de conflits qui lui manquait terriblement. Elle sentait naître en elle ce désir ardent que de retourner dans l’autre monde, elle mourait de l’absence de ces délicieux spectacles de sang, elle brûlait du néant qui embrasait son sein, elle souffrait de la disparition de sa puissance depuis bien trop longtemps.
La jeune fille leva les yeux vers ce qui l’entourait. Voilà….voilà tout ce à quoi elle était réduit, à ce monde infernal avec ses disciples qu’elle ne pouvait même pas respecter tellement leurs incapacités étaient affligeantes. Chaque jour était la même rengaine. Elle se tenait là, en ce lieu, et son esprit, quand à lui fuyait vers les souvenirs d’un ancien temps, celui de sa gloire, celui où la guerre faisait rage et était libre de s’étendre sur la terre entière, celui de la belle époque jusqu’à CE jour noir, sombre, injuste.

La guerrière, alors qu’elle observait les entraînements, ne put s’empêcher de penser à ce jour funeste où le démon absolu décida qu’il en était assez, qu’il fallait que les cavaliers soient contrôlés…. Mais la Guerre n’est pas faite pour être contrôlée ! Elle est maîtresse du chaos, amante de la discorde, complice du désordre, fougueuse, rebelle, insaisissable, insensée et plus que tout Libre.
Saytan venait donc de lui faire affront mais c’est en silence qu’elle accepta cette cruelle sentence, lui offrant alors son nouveau temps libre en qualité de Maître d’armes.

Depuis ce jour des décennies s’étaient écoulées et le calme régnait. Ayumi était toujours restée sage en enfer que ce soit dès son élévation au rang de cavalier ou même après cette offense ; au début elle se contentait de l’autre monde où elle avait tant pour s’amuser, et maintenant et ce depuis bien des années elle songeait à sa stratégie pour faire sombrer les enfers dans une guerre intestine.

*L’heure approche* Songea-t-elle alors qu’elle essuyait le sang de sa lame.
Ayumi quitta le terrain d’entraînements, abandonnant les cadavres de ces misérables qui avaient osé vouloir être ses disciples.


Vous

• Prénom/Pseudo : Sam/Requiem
• Âge : 24
• Comment as-tu découvert le forum ? Partenariat il me semble
• Plutôt salé ou sucré ? Selon l’heure, la lune, l’envie
• Rang du personnage (Douce mélodie du Chaos)

© Fiche by Saytan/Pomdoublie toute reproduction interdite


.
Embrassez la voie de la discorde,
Suivez-moi, guerriers,
Cette paix n'est qu'une guerre qui sommeille


Dernière édition par Kumiko Ayumi le Sam 16 Aoû - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 9:29

Bienvenuuuuuue a toi a toi =D

En voilà une jolie fiche !

Je sens que nos persos ne vont pas vraiment s'entendre haha ! ( D'ailleurs Death déteste Say aussi si jamais l'info t'intéresse !

Il y a juste un petit détail à rajouter dans ton histoire ( autrement tout le reste de la fiche est bon) en fait Say' s'est rendu compte qu'il a donné trop de pouvoir aux cavaliers il y a quelques années et donc a scellé partiellement leur pouvoir ( leur capacité à aller sur le monde des vivants ) donc voilà o/ Vu que ce monde n'est pas jouable IRP tu ne perds pas grand chose de toute manière !

N'hésite pas si tu as des questions ! Ma boite a MP est ouverte. si tu souhaites avoir un métier quelconque fais le moi savoir :3



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Ayumi Kumiko

Douce mélodie du Chaos
Douce mélodie du Chaos
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 16/08/2014


Vos Infos
Race: La Guerre
Fonction : Maître d'armes
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 11:49

Coucou, merci pour l'accueil ^-^

Donc il faut que je rajoute un paragraphe comme quoi elle ne peut plus aller dans le monde vivant à cause de Say et qu'elle est condamnée à l'enfer (ce qui va très certainement beaucoup plus la motiver à foutre le zouc par ici du coup.... XD) ?

Oui, j'ai lu la fiche de Death, je souhaitais voir un peu ce que pouvait faire mon confrère car la situation des cavaliers n'étaient pas très clair (ou peut être que j'ai loupé le descriptif quelque part, doué comme je suis)

Pour le métier, euuh.....je pensais que cavalier de la guerre l'était mais du coup... maître martial (qui surveille plus qu'il n'enseigne et délègue les instructions à son adjoint, du coup me faut un adjoint... XD) pourrait être bien et en accord avec le perso.

Par contre si elle ne va plus dans l'autre monde, comment le chaos naît là-bas ?

Ps : Faut pas s'en faire, de toute façon Ayumi ne s'entend avec personne, même pas avec son sabre, c'est dire !


.
Embrassez la voie de la discorde,
Suivez-moi, guerriers,
Cette paix n'est qu'une guerre qui sommeille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karyel

L'Ange Tyrannique, ou le masque qui s'otera
L'Ange Tyrannique, ou le masque qui s'otera
avatar

Messages : 205
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 20
Localisation : Ici & Là


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Membre du Conseil
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 13:42

HELLCOME!

l'ange tyrannique te salue :3

[n'empêche, je t'aime déjà, ton perso porte le même nom que ma chienne *w* *pan*]








[~Haitoku no Kioku ~]

Comment est la toge de Karyel ? C'est par ici ->
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ai-no-yuuki.skyrock.com
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 13:46

Citation :
Donc il faut que je rajoute un paragraphe comme quoi elle ne peut plus aller dans le monde vivant à cause de Say et qu'elle est condamnée à l'enfer (ce qui va très certainement beaucoup plus la motiver à foutre le zouc par ici du coup.... XD) ?


Comme je te le disais par MP je crois que le petit truc explicatif pour les cavaliers a été zappé donc je vais te le réécrire ici. Donc oui tu dois réécrire un petit paragraphe en tenant compte de ça :3 (désolée du coup, à cause de ma maladresse tu dois rajouter des choses )


Il y a des centaines d'années au manoir, il y avait quatre démons plus puissants que les autres auxquels Saytan avait octroyé plus de pouvoir et même la capacité d'aller et d'interagir avec le monde des humains. Cependant, suite à une envie de destruction de la part de ces quatre démons plus puissants, il fut obligé de sceller la majorité de leur pouvoir, il ne leur reste qu'une capacité spéciale ( au choix ) ainsi qu'une force plus accrue que les autres. Ce sont des vieux démons, certains ont peut-être même oublié leur vie d'avant, mais il en ont tous eu une.


Voilà ce qui trainait dans mes dossiers quelques pas.

Citation :
Pour le métier, euuh.....je pensais que cavalier de la guerre l'était mais du coup... maître martial (qui surveille plus qu'il n'enseigne et délègue les instructions à son adjoint, du coup me faut un adjoint... XD) pourrait être bien et en accord avec le perso.


Non le fait d'être cavalier n'est pas un métier, oui si tu veux tu peux être maître ( d'arme, martial ou bien les deux), si tu le souhaites, tu peux entrainer les gardes du manoir? Ou quelque chose comme ça o/

Citation :
Par contre si elle ne va plus dans l'autre monde, comment le chaos naît là-bas ?
Les humains se suffisent a eux-même pour le chaos o/

Ps : pauvre sabre 'o'





awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Ayumi Kumiko

Douce mélodie du Chaos
Douce mélodie du Chaos
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 16/08/2014


Vos Infos
Race: La Guerre
Fonction : Maître d'armes
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 17:27

Hopla, fiche mise à jour! Merci Say pour les infos

Et attention Karyel, il ne faut pas demander à l'enfer de venir, celui-ci décline rarement les invitations....

Cela dit, ta chienne a un beau nom ^-^


.
Embrassez la voie de la discorde,
Suivez-moi, guerriers,
Cette paix n'est qu'une guerre qui sommeille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucifer 'Saytãn'

King Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
 King    Papa Vice ▬ MES CORBEAUX ♥
avatar

Messages : 1422
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 23


Vos Infos
Race: Créature Magique
Fonction : Chef du Manoir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 35
Magie50
Armes42

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 18:50

C'est parfait je te valide ! Bon RP parmi-nous =D



awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hell.jdrforum.com
Valkyria Nibelung

† Death To All Sinners †
 † Death To All Sinners †
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 07/02/2014
Age : 23


Vos Infos
Race: Archange
Fonction : Chef de la Garde, 2eme Séraphin de la Protection
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie18
Armes36

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 19:51

Welcome o/



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kumiko

Douce mélodie du Chaos
Douce mélodie du Chaos
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 16/08/2014


Vos Infos
Race: La Guerre
Fonction : Maître d'armes
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Sam 16 Aoû - 23:10

Yeah, merci à vous deux !
Bon, il y a plus qu'à ^^


.
Embrassez la voie de la discorde,
Suivez-moi, guerriers,
Cette paix n'est qu'une guerre qui sommeille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kilyös Del Arthensia

Démon sadique
 Démon  sadique
avatar

Messages : 469
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 23
Localisation : Partout et nulle part! ;p


Vos Infos
Race: Démoniaque Mwhaha
Fonction : Démon Supérieur, Garde des plaisir
Puissance:
PuissanceX/50
CAC
Magie
Armes

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Dim 17 Aoû - 10:32

Et Bienvenue En enfer :D !!
Le second de la garde te salue également! Très belle fiche~

Hâte de voir évoluer ce personnage in Rp, car ça promet 'o'





« La séduction est de l'ordre du rituel  »

le sexe et le désir de l'ordre du naturel. »



I wanna drink, it's sooo goood!
I wanna beat Say'
I wanna power because my life is quite ennoying!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Kumiko

Douce mélodie du Chaos
Douce mélodie du Chaos
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 16/08/2014


Vos Infos
Race: La Guerre
Fonction : Maître d'armes
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 44
Magie18
Armes44

MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   Dim 17 Aoû - 10:50

Merci, j'espère être à la hauteur de ces attentes mais je compte également sur vous tous, le rp est un jeux d'équipe après tout ! ^^
 Tiens on a même un smiley qui représente cet esprit d'équipe !


.
Embrassez la voie de la discorde,
Suivez-moi, guerriers,
Cette paix n'est qu'une guerre qui sommeille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Embrassez la voie de la discorde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Embrassez la voie de la discorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Voie de la Navigation
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre
» la decentralisation ,seule voie de developpement du pays.
» les prerequis pour la voie de la médecine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell ::  Administration  :: →Mort confirmée :: Démons Supérieurs-