Un forum où le commencement de votre personnage est sa mort ! Venez nous rejoindre pour vivre des aventures inoubliables !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le feu au service du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Le feu au service du feu    Dim 12 Oct - 19:21

C’était par une envie courageuse et loyale – ou plutôt vengeresse et audacieuse- que notre pyromane préféré se rendait dans la salle d’entrainement. Pas qu’il ne la fréquentait pas d’habitude, mais aujourd’hui il s’y rendait pour un but assez précis : il voulait intégrer la garde de Saytan. Certes, il ne le portait pas dans son cœur – il ne le détestait pas non plus en fait- mais il ne souhaitait pas se laisser faire par les anges, et s’il pouvait y remédier en allant dans la garde il se sentirait sûrement bien mieux. De plus ce n’était pas l’envie d’éclater ces énergumènes qui le retenait mais plutôt le fait de ne pas le faire dans la « légalité ». Il était mieux d’être une figure emblématique pour défoncer un ange, en réalité. Du moins c’était ce qu’il pensait.

Habillé d’habits amples et rouges, différents de ceux qu’il portait habituellement, Hao marchait tranquillement jusqu’au troisième étage, réfléchissant à la manière dont il allait aborder le sujet. D’une manière très vive… il savait que de toute façon il ne tiendrait jamais la politesse pour ce genre de chose. Poussant enfin la grande porte qui ouvrait à ce monde de violence il cherchait du regard quelques membres de la garde qu’il connaissait de vue. Enfin il n’était pas impossible qu’il le connaissait, on disait qu’il ne laissait jamais les sources d’eau chaude à quiconque ne pouvait le battre lorsqu’il était présent.

Il se dirigeait vers quelqu’un qui avait des cheveux courts, mi-longs. De ce qu’il lui semblait il s’appelait Nalzebeth. « Hey ? » Il attendait qu’il veuille bien le regarder pour continuer sa « phrase » et dire « Tu es Nalzebeth c’est ça ? Membre de la garde ? Vous recrutez ? » C’était pas tout à fait polit, mais pour lui, c’était déjà pas mal en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Dim 12 Oct - 21:02

Jusqu'à présent la journée n'avait pas était des plus mouvementé, en fait, il ne s'était absolument rien passé d'intéressant du point de vue de Nalzébeth. Il avait déjeuné seul pour une fois, ça n'arrivait pas souvent mais il appréciait un peu de calme parfois. Quand on fait parti d'un groupe on a rarement du temps pour soit, alors il en avait bien profité. Il avait même eu le temps de faire l'entretient de son sabre qui se trouvait de nouveau pendu à sa taille. Cela faisait quelques jours qu'il ne le portait plus sûr lui. Une décision qu'il avait prit de lui même alors qu'il était allé garder les alentour du manoir. Dans sa ronde il avait croisé un ange et ces temps ci, il avait tellement entendu parler d'eux en mal qu'il avait hésité plusieurs fois à s'en prendre à lui ce dernier ne lui ayant pas fournit une réponse assez convaincante à son goût. Il s'était retenu au point que ça en devienne douloureux, heureusement pour lui Astaroth avait choisi ce moment là pour apparaître et l’empêcher malgré lui de commettre une erreur.

Nalzébeth ne se considère pourtant pas comme une personne violente, ce qui est étrange au vu du nombre de combat et bataille auquel il a participé. C'est simplement que se battre lui donne le sentiment d'être de nouveau vivant et lui rappelle ses sentiments humain sans vraiment savoir à quoi c'est du. Après s'être préparer il fit tout de même le chemin jusqu'à la salle de combat. Est-ce que c'était une bonne idée ? Il n'en savait trop rien, mais au moins il n'avait pas besoin de se retenir dans cet endroit. Peu de temps après être arrivé il fut interpellé et cru l'espace d'une seconde voir son ami alors qu'en fait pas du tout.

- Cheveux..., murmura-t-il de façon à peine audible en constatant la longue chevelure qui s'était adressé à lui. Oui c'était surement à cause de ses cheveux qu'il l'avait confondu. Il se remit de ce court instant d'absence, écoutant ce pourquoi il avait était sollicité. Comment connaissait-il son nom ? Nalzébeth ne pensait pas être si populaire que cela, il n'était pas du tout une tête d'affiche dans la garde, mais c'était plutôt flatteur honnêtement.

Ce garçon savait ce qu'il voulait, il était allé droit au but sans vraiment s'attarder sur autre chose que l'essentiel. Et là, Nalzébeth aurait pu lui dire d'allé plutôt en faire la demande directement à Saytan, mais non. Après tout, il était venu le voir lui et en plus il connaissait son nom. Est-ce que Nalzébeth connaissait le sien ? Probablement pas, mais ils devaient surement s'être déjà croisé si lui savait qui il était. Sa mémoire fonctionnait de manière plutôt capricieuse ces temps ci...

- Peut-être, peut-être pas. Pourquoi ? Qu'est-ce qui te fais penser que tu as ta place avec nous ? Avait-il simplement demandé en croisant les bras, lui donnant un air plus assuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 13 Oct - 16:17

Hao avait comme entendu quelque chose murmuré par la personne à qui il venait adresser sa demande, trop bas pour qu’il l’entende, il devait sans doute se parler tout seul comme il arrivait à tout le monde de le faire. M’enfin soit, là n’était pas la question. N’y allant pas par quatre chemins – parce que ce n’était absolument pas son genre – il lui avait directement demandé si la garde recrutait. En sachant pertinemment qu’ils auraient peut-être besoin de renfort à présent. Voulait-il agir comme un sauveur ? Peut-être. Et puis cette position l’aiderait peut-être à conquérir le cœur de sa bien-aimée.

Quoi qu’il en soit il avait une réponse. Assez floue…Mais normale. Ils n’allaient pas laisser entrer n’importe qui la dedans juste parce qu’il en avait envie : il devait en avoir les capacités. Il était assez vantard pour savoir qu’il les avait mais il restait maintenant à le prouver a son interlocuteur. Qui croisait donc les bras, en le regardant sérieusement. Pensait-il vraiment qu’il allait pouvoir le jauger de cette manière ? Enfin peut-être, après tout il ne connaissait pas ses pouvoirs.

« Parce que quitte à aimer se battre, autant protéger cet endroit qui veut se voir détruit par certains autres volatiles à plumes. » Soit des anges. Mais volatiles a plumes, c’était bien, surtout pour ceux qui voulaient les détruire. Il continua de parler en faisant un pas en arrière, laissant doucement chauffer l’atmosphère – au sens propre – « Je ne serai pas contre dévoiler ma force si cela peut me permettre de montrer que j’ai ma place dans la garde. » Ce n’était pas une menace, il serait bien bête de menacer la personne a qui il demandait clairement de lui dire s’il était possible d’être recruter ou.. de le faire le cas échéant. Il aimait juste… le spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 13 Oct - 17:03

Il pouvait dire qu'il avait en face de lui, une vrai tête brûlée. Rien qu'à sa façon de parler et l'assurance dont il faisait preuve, comme si le doute n'avait jamais hanté son esprit, pas un seul instant, ni maintenant, ni jamais. Nalzébeth admirait ce genre de personne, franche et droite, comme il aurait aimé l'être lui-même. Mais ce n'était pas le cas, il doutait de lui, en permanence, il doutait des gens, il doutait de tout et n'importe quoi. Pourquoi ? C'était idiot, un grand garçon comme lui, il devrait savoir que le doute est une nuisance. Mais c'était plus fort que lui. Sa réponse lui décrocha un petit sourire satisfait. En fait, c'est surtout le nom qu'il avait attribué aux anges qui l'avait amusé. C'était marrant de constater que si Saytan appréciait ces derniers, les démons n'étaient pas tous du même avis.

En le voyant reculer, il haussa un sourcil. Il ne perdait vraiment pas de temps celui là, mais ça plaisait assez au garde. Après tout il était venu ici dans le but de s'amuser un peu et si c'était également le cas de ce type, il ferait d'une pierre deux coups. Il décroisa finalement les bras, glissant sa main gauche sur le manche de son sabre, posant son pouce sur le pommeau de ce dernier, le faisant basculer vers l'avant à mesure que son corps se courbait, comme si il s’apprêtait à taper un sprint.

- Plutôt culotté, on apprécie ça aussi. Rétorqua-t-il à sa provocation, sans doute prémédité au vue de sa réaction. Finalement de la main droite et d'un geste rapide mais précis, il retira son katana de son fourreau. Dit comme ça, je suis plutôt curieux de voir ce que tu as à montrer.

Son sourire était un peu plus large à présent, malgré le fait qu'il n'en donne pas l'impression, il était pourtant extrêmement concentré et dans un premier temps il fonça droit sur lui, sans chercher une quelqu'un brèche dans sa garde, lui laissant paré son coup sans mal, continuant tout de même de faire pression sur lui.

- Volatiles à plumes dis tu ? Cherche tu sérieusement à rejoindre la garde ou bien à te faire des ennemis ? Dit-il avant de reculer dans un bond, baladant son sabre devant lui comme un serpent, l'immobilisant face à son adversaire.

Ca garçon, ne savait-il pas que Saytan appréciait ces créatures ? Pourquoi voudrait-il faire parti de la garde en pensant de cette façon ? Enfin, il pouvait parlé lui, il n'était pas mieux, voir pire avec ce qu'il cachait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 13 Oct - 22:38

Apparemment Nalzebeth avait compris ce que notre démon avait cherché à faire en chauffant légèrement l’atmosphère, et cela ne pouvait que lui plaire. Il n’allait pas se battre contre quelqu’un de pleurnichard et de faible, c’était certain ! Abbadon avait un sourire en coin comme de ceux qu’on ne voit pas tous les jours. Oui il était culotté, il l’avait toujours été et il aimait cela. «   Je l’espère bien !   » Il le regardait sortir son katana de son fourreau. Lui ne possédait pas d’arme de ce calibre. Peut-être devrait il en porter une ? Peut-être, il y réfléchira lorsqu’il sera dans la garde.  

Il avait hâte de voir ce que valait ce démon et évita son premier coup d’épée qui était relativement simple,  oui, faire l’acquisition d’un sabre serait utile.  Pendant ce début de ‘combat’ il continuait la discussion et le démon des flammes appréciait parler en se battant. Apparemment le surnom ne lui avait pas bien plut. «  Me faire des ennemis ?  J’en ai déjà assez.  Et je n’ai jamais dis que j’avais quelque chose contre les anges.   Abbadon décida ensuite de lui montrer sa vraie puissance et pas de simplement esquiver ses coups.

Des flammes se manifestèrent jusqu’à l’entourer, un peu comme une aura avant qu’il ne le lui envoie autour, il n’était pas question de le tuer ou de le blesser gravement, juste de faire ses preuves. « Je n’apprécie juste pas que certains tentent de nous détruire, c’est contre eux que j’ai un problème…. Et toi ?   Autant demander son avis, et par ailleurs l’avis complet de la garde.    
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Mar 14 Oct - 17:20

Ce n'était pas la première fois qu'il entendait un autre démon donner son avis sur la question, mais à chaque fois il avait comme un drôle de sentiment qu'il n'arrivait pas à expliquer. Peut-être était-ce parce qu'il avait peur qu'on découvre que lui même avait son propre avis et qu'il n'était pas non plus tout à fait en accord avec les règles de la maison ? Avant les Dukhariste, il n'avait jamais vraiment eu quoi que ce soit contre les anges, au contraire, lui n'avait pas mérité sa place à la cité...sur terre il avait commit de nombreux crime et volé la vie de plusieurs personne. Les anges eux ne connaissaient pas ce genre de préoccupation, il les jalousait un peu pour cela. Mais maintenant qu'il savait que certain d'entre eux ne valait pas mieux que les démons, il n'avait plus aucune raison de les considéré comme meilleur que lui. Au fond Saytan avait raison, ange et démon ne sont pas si différents.

Son fil de pensé fût coupé par les flammes qui venait d’apparaître sous ses yeux. Il n'aimait pas vraiment affronter des utilisateur de magie, il préférait les combat à la loyal sans artifice, mais ce n'est pas pour autant qu'il allait abandonner maintenant. Tout d'abord il fût un peu désorienté par tout ce feu, est-ce qu'il avait déjà affronté un pyromancien ? Impossible de s'en souvenir, mais il avait tout de même une impression de déjà vu. Il essaya dans un premier temps d'esquiver ce qui n'était pas bien compliqué, est-ce qu'il se retenait lui aussi ? C'était assez amusant à constater, mais si il désirait réellement rejoindre la garde il allait devoir faire preuve d'un peu plus de sérieux. Cependant la conversation prenait un tournant désagréable pour lui, surtout quand il lui demanda son avis. Il a toujours plus ou moins essayé de taire ce sujet pour ne pas risquer que ses paroles le trahisse, il était bien trop franc pour savoir mentir aussi bien. Du coup il préférait simplement ne pas avoir à en parler.

- Moi ? Il s'était arrêté de bouger un moment, cherchant désespérément quoi répondre. Finalement il fit tournoyer son katana comme une hélice, chose qu'il aurait était incapable de faire auparavant, mais en 400 ans et un corps avec des habilités hors du commun, on peut en apprendre des chose. Ce petit stratagème lui permit de dégager les flammes qui subsistait encore près de lui. On en reparlera si par chance tu rejoins la garde, pour le moment, c'est moi qui pose les questions.

C'était plutôt évident comme changement de sujet, mais c'est ainsi qu'il avait toujours procédé, c'était lâche mais, du moment qu'il pouvait montrer qu'il n'avait pas peur de se battre personne ne s'en rendrait compte, du moins c'est ce qu'il pensait. Il stoppa la rotation de sa lame, l'agrippant fermement avant de relâcher un peu sa posture.

- Je te déconseille tout de même de t'en plaindre si jamais ça arrivait. C'est assez mal vu de donner son avis quand il est susceptible de plaire à peu de monde. Si ton but est vraiment d'entrer dans la garde, tu vas devoir apprendre à tenir ta langue mon ami. Enfin, il ne risquait pas grand chose du moment qu'il ne faisait qu'en parler de cette manière, mais les choses se compliqueraient si il avait de réelles intentions de mettre en pratique ce point de vue.

Après cet aparté Nalzébeth reparti donc à la charge en supprimant à nouveau la distance entre eux cette fois en sautant pour abattre son coup sur lui. Il était un peu plus sérieux que tantot, ne lui laissant pas d'autre choix que de l'esquiver si il ne voulait pas finir couper en deux. Même si il avait passé toutes ses années à se battre, il gardait tout de même son tempérament. On pouvait sentir qu'il s'agissait de quelqu'un d'impatient rien quand le voyant se battre, c'était presque comme si il tapait avant et réfléchissait après. Comme un enfant il se laissait souvent embarquer dans le feu de l'action sans vraiment peser le pour ou le contre. Il ne savait pas ce dont le pyromancien était capable et il ne le sous-estimait pas, mais malgré ça il portait ses attaques sans crainte, presque insouciant de ce qui pourrait arriver. On lui avait souvent fait la remarque de son vivant, mais il n'arrivait jamais à s'en souvenir au moment opportun.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Ven 17 Oct - 20:06

Donner son avis. Abbadon était beaucoup trop fier de nature pour mentir sur celui-ci. Et cela ne servirait à rien de toute manière. Il n’avait rien contre les anges sauf ceux qui lui cherchaient des poux. C’était pareil pour les démons. Ceux qui ne se pliaient pas à ses exigences. Il l’était même plus envers les démons qu’envers les anges. Chose bien étrange, mais c’était parce que les anges n’avaient pas toujours à le supporter.

Apparemment demander son avis a Nalzebeth… Ce n’était pas possible. Juste s’il rejoint la garde. Le démon de feu eu un sourire au coin des lèvres. Etait-ce une motivation supplémentaire ? Il n’en avait pas spécialement besoin. Connaître l’avis des autres n’était pas une chose très importante pour lui, mais cela pouvait tout de même être intéressant de comparer son avis. « Je vois… dans ce cas j’aurai ton avis une fois dans la garde ! Héhé. » Même s’il pensait ue son avis n’était pas meilleur que le sien – évidemment, il se considérait comme le meilleur – il souhaitait tout de même le connaître.

Nalzebeth lui donnait des conseils qu’il était incapable de prendre au sérieux. Ce n’était pas parce que son avis différait de celui de la foule qu’il n’avait pas le droit de le donner. Qu’il n’avait pas le droit d’être juste. Il regrettait qu’il soit si peu ouvert d’esprit. En même temps il sauta pour esquiver son coup de lame. « Je ne vois pas pourquoi je devrais me taire. Mon avis n’a jamais dérangé personne. Et… » Tout en parlant il libérait plus farouchement ses flammes qui là, s’attaquaient directement à Nalzebeth en tentant aussi de lui asséner un coup de poing. « je n’ai jamais dis que je détestais les anges ou que j’avais quelque chose contre eux. » Abbadon reculait histoire de ne pas se prendre un coup d’épée et il espérait que l’autre ne finirait pas brûlé.
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 20 Oct - 15:42

Une chose était sûre, malgré sa volonté dans la garde, il aurait probablement beaucoup de mal à suivre des ordres. Dan sa façon de parler, c'était un peu comme si on sentait une volonté de n'en faire qu'à sa tête. Il allait probablement avoir beaucoup de mal à se faire une place parmi la garde. Enfin, ce n'était pas le problème de Nalzébeth. De toute manière, après ce "combat" il n'allait probablement plus le revoir ou lui adresser la parole. Il ne discutait pas énormément avec les autres gardes, à part Astaroth. Certains devait surement pensé qu'il était muet ou quelque chose comme ça. Mais c'est simplement qu'il n'a pas l'habitude d'allé vers les autres et préfère qu'on vienne à lui.
Il fut un peu surpris par cette nouvelle attaque, simplement parce que certaines des flammes était dirigé vers son point mort. Il détestait lorsque ce genre de chose arrivait, parce qu'il avait du mal à le camoufler. Si dans le temps il avait toujours quelqu'un pour couvrir ses arrières, maintenant c'était beaucoup plus compliqué et bien souvent on se servait de cette faille contre lui. Maudit oeil.

Il s'éloigna rapidement paniqué, tanguant un peu tellement il avait agit sur le coup, sans être préparer. Frustrer, il continua tout de même de fixer le démon. Est-ce qu'il avait remarqué quelque chose ? Probablement. Mais valait-il le coup d'être sérieux ? Ce n'était pas un combat important, il n'avait rien à prouver. Malgré ça, il fulminait d'avoir était mit à nu. Il décida donc d'invoquer ses cinq autres sabres, les faisant apparaître dans ses mains dans un éclair bleu. Il les maintenait entre ses doigts, comme si il s'agissait de griffes, les griffes d'un dragon.
Ne prenant même pas le temps de lui répondre, il se déplaça de nouveau, laissant ses lames marquer le sol en les traînant sur ce dernier, les redressant en arrivant assez près de sa proie, comme un animal mettrait un coup de pattes. Il reproduit la même action de son autre main cette fois du haut vers le bas, cherchant à toucher son adversaire pour de bon. Il était surtout entrain de refaire le décors plus qu'autre chose, mais sa frustration ne l'aidait pas à devenir précis. Il fini tout de même par reprendre doucement son calme, réalisant qu'il se donnait trop de mal pour pas grand chose.

- Je ne peux pas t'accepter dans la garde. Déclara-t-il en rappelant ses armes, puis rangea son dernier sabre dans son fourreau avant d'hausser les épaules. Tout simplement parce que, ce n'est pas moi qui m'occupe du recrutement, je ne suis qu'un simple garde.

Ce n'était pas tout à fait correcte, mais il n'avait toujours pas oublié le fait qu'il avait faillit le toucher. Un peu rancunier le Nalzébeth.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Ven 24 Oct - 17:12

Abbadon s’amusait. Il n’avait aucune envie de le tuer ou quoi que ce soit, il avait juste envie de s’amuser un peu avec autre qu’un simple démon de bas étage. Là il était content même s’il se servait un peu de cet œil pour lancer ses flammes… Cela dit il était difficile de connaître exactement les faiblesses, un point mort, certes, mais de ou précisément… Il aurait besoin de fermer un œil pour le découvrir peut-être, mais ce n’était ni le lieu ni le moment.

Nalzebeth n’avait pas l’air heureux… Normal , il remarquait même qu’il s’énervait, invoquant plein de sabre, le démon de feu eu un sourire en coin avant d’essayer d’éviter ses attaques enchainées qui décorait un peu la salle. Son ample haut rouge avait été légèrement tranché et il saignait légèrement. Rien de grave, et surtout rien de vraiment visible en fait, cinq fines griffures. Finalement, il retrouvait son calme et révoquait ses sabres. L’imitant, Abbadon fit taire ses flammes d’un geste de main.

Il haussa un sourcil a sa première phrase. Mais il attendait des explications. Parce que ce n’était pas lui qui s’occupait du recrutement. Il rétorqua donc « Et ne puis je pas compter sur ta personne pour le faire savoir a Alastryos ou bien Saytan ? » C’était bien comme cela que cela devait marcher à la base non. Il continuait cependant sa phrase. « Ou alors tu ne peux pas parce que tu ne m’aimes pas ? » C’était évidemment une situation possible. Un adversaire en moins. « De plus vous avez l’air de comploter quelque chose. J’aimerai bien savoir. » Pour le coup le ton n’était pas menaçant, c’était plutôt honnête et sincère. Première fois qu’il parlait comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Dim 26 Oct - 18:25

Le dragon borgne était plutôt satisfait, même si il ne l'avait pas mit à terre, il s'était bien rattrapé. Mais d'un côté, il n'aimait pas ce côté de sa personnalité, il aimait avoir l'air intelligent. Cependant lorsqu'il maniait ses sabres, il avait plus l'air d'une grosse brute, son style ne collait pas du tout à la personne qu'il était en réalité. Enfin, il lui arrive tout de même de rencontré des situation qui lui font perdre la tête et le peut de sens qu'il lui reste, mais là n'était pas le cas. Il scruta son adversaire de bas en haut, puis de haut en bas après avoir entendu sa demande. Il était malin et Nalzébeth pouvait également déduire qu'il était têtu ou acharné. En tout cas, il n'avait pas l'air de vouloir lâché le morceau.

Sa deuxieme conclusion fit sourir le garde. Est-ce que quelqu'un faisait ça ? Avait-il l'air d'être assez puéril au point de refuser un recrutement en se basant sur son propre avis. Pour sûr, il avait compris que ce démon avait du potentiel et pourquoi pas le profil pour les rejoindre dans la garde. Avant qu'il n'ai pu lui répondre quoi que ce soit, une troisième phrase le figea sur place, lui faisant ravaler peu importe ce qu'il allait dire. Il fronça les sourcils, montrant qu'il n'avait pas apprécié ses insinuations. Qu'est-ce qu'il pouvait bien savoir ? Où est-ce qu'il avait pêché ça ? Plus important, est-ce que d'autres étaient au courant ?

« Tu recommences à chercher les problêmes. Sais-tu ce que tu risques à tenir de tel propos diffamatoires ? » Il avait un peu perdu son calme, ça l'embêtait. Même si ce type ne savait probablement rien, il n'avait pas dit ça au hasard. Il devait savoir. « Les démons ne savent plus quoi faire de leur temps, ils inventent des rumeurs pour combler leur ennuis ? C'est un jeu dangereux quand on s'en prend aux mauvaises personnes. »

Nalzébeth était en position de flaiblesse, il était très mauvais menteur, au contraire Astaroth. Pourtant, il devait faire quelque chose avant que ça ne s'ébruite. Malgré lui, il tenta de garder un air assuré, se remémorant les parties de Poker auxquelles il avait participé au cour de ses années passées dans la garde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 27 Oct - 17:24

Abbadon avait dit cela sans menace, et pourtant cet homme l’avait tout de même mal pris. Etait-ce utile d’être sincère si on prenait tout de même mal ses propos ? Surtout qu’il n’était pas du genr à dénoncer ce genre de choses. Il ne savaient même pas ce qu’ils manigançaient, cela pourrait être n’importe quoi, une mission de la part de Saytan, un complot… Tout, il n’en avait aucune idée même si l’idée du complot venant de la garde lui semblait peu probable. Enfin cela serait amusant au moins.

Dans tous les cas il avait l’air d’avoir touché un point sensible, car il semblait s’en énerver. Non il ne cherchait pas les problèmes, chose rare de sa part il ne cherchait juste qu’à aider ce manoir. « Je ne cherche en rien les problèmes. Pour une fois… » Non parce que d’habitude il s’amusait bien et là il voulait se mettre au service de la garde. Il avait du ma l à comprendre le raisonnement de le refuser.

« Tu mens très mal soit dit en passant. Ce n’est pas une rumeur. Je l’ai juste remarqué, sans en parler à personne. » Voilà qui devrait au moins rassurer Nalzebeth non ? Il soupira d’ailleurs. Il n’aimait pas devoir faire de la lèche pour obtenir ce qu’il voulait, c’était bon pour les faibles. « Et si tu me menais a un de tes compagnons pour qu’on en discute ? » Quand il avait envie de quelque chose… Il n’y allait pas par quatre chemins…

Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

Tu crois qu'il aime les pommes?
Tu crois qu'il aime les pommes?
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 03/07/2012


MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 27 Oct - 17:27


 
Maitre du jeu
ft Astaroth
 


Au niveau du troisième étage, il y avait quelques rumeurs, quelques personnes qui s’exclamait qu’il y avait un combat   chaud qui était en train de se dérouler là bas, et le nom de la garde avait même été mentionné. C’était pour cela qu’Astaroth s’y était inconsciemment rendu, de ce qu’il savait, Nalzebeth avait l’habitude de se rendre dans cette salle d’entrainement. Il était légèrement inquiet oui, et si ce combat impliquait un membre de la garde il y avait peut-être un problème.    

N’écoutant que son amitié, il poussa les portes de la salle d’entrainement avant de voir des flammes en train de s’éteindre. Son ami était-il blessé ? Il ne le voyait que de dos, mais il voyait que les habits de l’autre démon étaient légèrement coupés, il fut presque rassuré. Doucement, s’approchant il écoutait la conversation, captant des mots comme  comploter,   propos diffamatoires et  son ami en train de s’énerver légèrement. Il posa une main sur son épaule, faisant savoir qu’il était là et s’avança légèrement.

« Tout va bien, Nalzebeth ? Tu as un problème ?   »

Il n’avait pas réalisé ce que ce combat signifiait, balançant un regard neutre à l’autre inconnu, prêt à porter main forte à son ami.
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Lun 27 Oct - 19:58

Nalzébeth se voyait déjà partir en vrille, ce type avait quelque chose de vraiment impétueux qui allait finir par le faire sortir de ses gonds si il continuait sur cette voie. La conversation était devenue gênante, mettant le garde mal à l'aise, à une place où il n'aimait pas être. Il fallait qu'il coupe court à cette dernière, qu'il se contienne assez pour lui tourner le dos et s'en aller sans faire d'histoire. Mais il avait sa fierté. Il ne pouvait pas s'avouer vaincu comme ça et ce comportement trahirait sans doute ce qu'il souhaitait cacher. Alors qu'il écoutait le démon en grinçant des dents, une main sur son épaule le fit légèrement sursauté. Il était tellement concentré à essayé de ne pas craquer qu'il n'avait même pas senti quelqu'un l'approcher. Cependant il fût rassurer de voir qu'il s'agissait d'Astaroth. Il ne pouvait pas mieux tomber honnêtement.

C'était la deuxième fois qu'il venait lui sauver la mise sans vraiment sans rendre compte. L'ego de Nalzébeth en prenait un coup. Pourquoi avait-il toujours besoin d'aide pour des choses pareilles ? Il devait avoir l'air ridicule. A cette pensée, il esquiva le regard de son ami pour lui expliqué le problème, fixant le prétendant au post de garde.

« Il n'y a pas de problème, j'expliquais simplement à...ce garçon, que je n'étais pas en mesure de lui faire rejoindre la garde comme il le désire. » Il haussa les épaules avant de croiser les bras en se décalant légèrement. Ouais, il boudait un peu.

Mais, il était fâché contre lui même. Si bien qu'il n'avait même pas pris le temps d'expliquer que le démon en question avait laissé entendre qu'il savait quelque chose sur leurs plans. Si au début il n'avait rien contre lui, après ce qu'il lui avait dit et la façon dont-il l'avait prit de haut, si il se retrouvait un jour dans la garde, pour sur Nalzébeth n'en ferait pas un de ses amis.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Tu crois qu'il aime les pommes?
Tu crois qu'il aime les pommes?
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 03/07/2012


MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Mer 5 Nov - 21:34



Maitre du jeu
ft Astaroth


Astaroth était venu en aide à son ami au bon moment apparemment, il arrivait à voir du soulagement sur son visage. Est-ce qu’il allait bien ? Oui tout avait l’air d’aller bien, du moins il l’espérait. Une fois qu’il l’eut remarqué et commencé à lui répondre il enlevait sa main de son épaules, regardant son vis-à-vis un démon aux longs cheveux bruns tirant vers le noir. Pas de problème apparemment. S’était-il inquiété pour rien ? Il haussa un sourcil lorsqu’il appris que le garçon d’en face voulait rejoindre la garde.

« A oui ? Et pour quelle raison jeune homme ? »

Oui bon le jeune homme n’était pas vraiment d’actualité il ne pouvait pas deviner son âge juste par son physique comme tout le monde ici, mais vu qu’il avait la vingtaine physiquement il semblait plus vieux que le démon de feu. D’ailleurs une fois qu’il entendait la raison il demandait à son ami.

« Et qu’en penses-tu toi, mon ami ? Après avoir combattu avec lui ? »

Etait-il digne de rejoindre la garde ou pas ? Oui Astaroth était franc il demandait clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Mer 5 Nov - 21:35

En voilà une belle surprise. En l’espace de quelques secondes la situation avait changée. Quelqu’un venait vers eux, posant sa main sur l’épaule de son ex-partenaire de combat pour demander s’il n’y avait pas de problème. De quoi s’inquiétait-il ? Abbadon avait-il l’air si fort que ça ? Peut-être pas mais il en avait l’égo tout du moins… Il lui expliquait qu’il ne pouvait pas le recruter dans la garde, une nouvelle fois.

Il haussa un sourcil lorsqu’il entendit l’inconnu l’appeler « jeune homme » et dit clairement « Abbadon. » Ego trop surdimensionné pour se laisser parler comme à un faible. Il lui demandait ses raisons. S’il voulait les entendre, il allait être servit.

« Je n’apprécie pas que les anges se soulèvent de cette manière. Je ne peux rien faire. Alors autant entrer dans la garde pour servir à quelque chose autre qu’en solitaire. J’en ai les capacités, je pense. »

Il était sûr de lui, mais néanmoins presque gentil dans ses paroles. Il n’avait pas encore dit qu’il mettait en doute la parole de Saytãn, mais cela viendrait… Il regardait le démon – Asta quelque chose non ? – demander à son ami ce qu’il en pensait, cash. Au moins il ne perdait pas son temps et il appréciait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Dim 3 Mai - 18:03

S'enfermant un peu plus dans sa bulle, le dragon ne désirait plus vraiment participer à la discussion. Ce n'était pas qu'il ne savait pas comment imposer ses décisions, mais en l’occurrence, il ne se sentait tout simplement pas concerné. Ce petit échauffement l'avait distrait, il s'en contenterait. Bien que la présence d'Astaroth l'ai légèrement rassuré, il ne savait toujours pas si il désirait avoir ce garçon comme collègue. Il était curieux, beaucoup trop curieux à son goût. Les affaires importantes du manoir devaient rester discrètes, surtout sur des sujets aussi sensible que la cohabitation anges/démons.
Ses yeux retombèrent sur le visage de son ami, interpellé par sa question. Si il devait en juger simplement par ses talents de combattant, il hésiterait beaucoup à lui laisser sa chance. Il n'était pas mauvais et avait bien esquivé la plupart de ses attaques. Avec ce genre de potentiel, ses supérieurs aurait de suite pris l'initiative de l'inviter à rejoindre leurs rangs. Mais...pour ce qui était de son comportement...On ne pouvait pas dire que Nalzébeth prévoyait la naissance d'une grande amitié entre eux. Au contraire.

Ne sachant quoi répondre et toujours entrain de peser le pour et le contre dans sa tête, il haussa simplement les épaules de façon nonchalante, espérant que le roux tranche lui même à sa place. L'inconnus renchérie alors sur sa pomme, expliquant de nouveau les raisons de ce choix. Il était donc bien au courant. Comment ? Pourquoi ce genre d'information avait était divulgué ainsi comme si elles avaient été publiées dans le journal ?

« Il n'est pas question de partir en guerre contre eux... » Affirma-t-il de manière plutôt hésitante.

Il se mentait à lui même en prononçant cette phrase, mais également à Astaroth qu'il avait fait la promesse de suivre dans cette folie. Non, il ne devait pas penser comme ça. Certes c'était non seulement dangereux mais reviendrait également à désobéir aux ordres...cependant il savait très bien au fond de lui qu'il n'y aurait pas d'autres moyen. Si leur Roi avait décidé de fermer les yeux, ils se devaient de prendre le taureau par les cornes et protéger le manoir. Après une longue inspiration, il laissa de côté son air boudeur pour retrouver son sérieux.

« Tu te débrouilles assez bien pour avoir une place dans la garde. Pour ce qui est de la discipline...ça reste à revoir. » Cette fois ci, il avait été plutôt honnête. « Je suppose que tu mérites d'avoir ta chance. Mais, comme je te l'ai expliqué, ce n'est pas à moi d'en décider. Cependant...Abbadon, je pourrais donner ton nom à des personnes plus aptes à répondre à ta demande, si c'est ce que tu désires vraiment. »

Certains démons mineurs désiraient entrer dans la garde simplement pour avoir un grade. Mais, ils avaient vite vu de les envoyer faire un tour, la garde n'était pas une cours de récréation, et on ne pouvait pas y faire tout ce que l'on désirait. Etait-il digne de ce statut lui ? Saurait-il se tenir malgré ses façons impétueuses et sa langue bien trop pendue ? La décision lui appartiendrait très bientôt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Tu crois qu'il aime les pommes?
Tu crois qu'il aime les pommes?
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 03/07/2012


MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Mer 13 Mai - 16:00


 
Maitre du jeu
ft Astaroth
 

Astaroth n'était pas en mesure de dire si la raison que venait de donner le démon de feu lui allait. Il regardait son ami, pour essayer d'avoir son avis, et il le lui demandait même, de vive voix, devant lui, peu importe si cela mettait mal à l'aise celui ci venait de se présenter comment se nommant Abbadon. Apparemment son ami qui venait de hausser les épaules n'avait pas énormément d'idée ou n'osait pas se prononcer quant au sort d'Abbadon. Malgré tout, il disait tout de même quelque chose, abordant le sujet de la guerre.

Il comprenait aisément son hésitation, pourtant il sentait comme un désir ardant. Quelque chose d'étrange émaner de ce garçon. Cela ne mettait assez mal à l'aise en réalité, mais pas assez pour qu'il le montre. Pas qu'il ne semblait pas fort, mais il ne savait pas si on pouvait lui accorder sa confiance. Pourtant un démon n'aurait aucun intérêt à ne pas croire un autre démon lorsqu'il s'agissait de défendre le territoire des anges.

«  Je suis d'accord avec Nalzebeth, si ta force n'est pas à négliger ton comportement me paraît plus perturbateur que tu ne le laisse croire.  »

Lui aussi avait été honnête, s'il savait dissimuler les choses mentir maintenant serait stupide d'autant plus que l'estatuas ne craignait aucunement un courroux de la part du démon de feu.

«  En effet nous pourrions donner ton nom à Kilyos ou Alastryos. Qu'en-dis tu ? Toujours d'accord ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Mer 13 Mai - 16:02

Abbadon ne voulait pas de refus, sinon ce serait son égo qui en pâtirait et le fait qu'ils ne pouvaient pas dire si oui ou non il pouvait être dans la garde l'énervait un petit peu. Surtout lorsque Nalzebeth lui parlait de guerre, il n'avait pas parlé de  guerre, ou du moins si sa pensée l'avait été, sa bouche ne l'avait pas prononcé. Du coup cela l'énervait un peu plus de savoir qu'il avait un peu lu en lui. Même si le brun ne souhaitait pas de guerre car la hiérarchie en place ne lui déplaisait pas il n'était pas prêt à laisser des anges s'attaquer aux démons malgré la faiblesse de certains.

«  Je n'ai pas parlé de guerre, Nalzebeth. Plutôt de défense, en réalité. J'ai l'impression qu'on est un peu laissé à notre sort. Autant faire les choses dans la légalité.  »

D'habitude il s'en préoccupait assez peu, mais là, il voulait presque bien faire. Presque oui. Il se calmait doucement lorsqu'il entendait des compliments sur ses aptitudes au combat bien que légèrement dénaturé par son soi-disant probleme de caractère. En tout cas ils étaient francs. L'hypocrisie, il n'aimait pas qu'on lui raconte des mensonges. S'il n'était pas capable de voir la vérité, c'était qu'il était faible tout simplement. Cela dit il n'était pas d'accord. Il avait le droit de ne pas être d'accord n'est-ce pas ?

«  C'est parfait. Et je n'ai aucun problème de comportement. J'ai eu ce que je voulais. A la prochaine !  »

Fier comme un coq il commençait déjà à s'en aller pendant que le regard d'Astaroth se posait sur son ami.

HRP : je met pas du tout fin au rp, mais je pense qu'ils peuvent discuter ensemble de tout ça, puis détendre Nalzebeth aussi le pauvre xD Ca fera une occaz pour les deux amis =D  
Revenir en haut Aller en bas
Nalzébeth

Le Dragon Borgne
Le Dragon Borgne
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 10/10/2014


Vos Infos
Race:
Fonction :
Puissance:
PuissanceX/50
CAC 27
Magie6
Armes35

MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Ven 12 Fév - 17:23

Comme toujours, lorsqu'Astaroth ouvrait la bouche, le borgne à ses côtés se contentait d'hocher la tête en signe d’approbation. L'ancien chef de guerre se sentait beaucoup plus à son aise dans ce rôle là. Prendre des décisions l'angoissait, ce qui déteignait sur ses performances et son efficacité. C'était également le cas du secret qu'ils partageaient, mais pour ça il n'avait pas de solution. Il suivrait son ami quoi qu'il n'en coûte. Une question d'honneur sans doute et Nalzébeth était de toute façon un homme de parole, peu importe ce qui l'attendait.
Les nouveau mots du démon de feu étaient bien plus sage que tout ce qu'il avait pu dire avant. Peut-être même trop sage pour quelqu'un d'aussi enflammé que lui. Il approuva silencieusement ceux-ci, lui communiquant un regard complaisant. S'il n'essayait pas de les faire tourner en bourrique, son point de vue rassurait le garde. Leur couverture était intacte, il n'avait pas tout fait rater…

Sa toute dernière remarqua quant à elle confirmait ce qu'il pensait déjà à propos de ce personnage. Le fait qu'il prétende ne pas avoir de problème de comportement, suggérait le contraire justement. Mais, tout ceci n'était plus de son ressort et c'est ce qu'il appréciait dans le fait de ne plus avoir à diriger. Choisir de qui s'entourer, il préférait garder cela pour ses amis proches. Au moins si l'un d'eux le trahissait lui, cette histoire n'aurait aucune répercutions sur le reste. Enfin, qui était-il pour juger les traître, lui même commençait à se considérer comme tel.

« Je ne l'aime pas. » Son unique pupille suivait le départ d'Abbadon, alors qu'il s'adressait à son voisin en tout franchise. « Il n'a pas l'air digne de confiance... » Ou peut-être que c'était simplement encore son naturel qui le forçait à se montrer méfiant. Cette situation le rendait un poil paranoïaque parfois, ce qui biaisait son jugement. Pourtant, il ne pouvait pas penser autrement. Très sérieusement, il se tourna vers son camarade. « Tu es encore arrivé à temps. Merci Astaroth. » C'est vrai que son adversaire avait réussi à le mettre dans une position délicate avec ses questions et ses sous-entendu. D'ailleurs Nalzébeth se trouvait légèrement ridicule de réagir de cette façon à chaque fois qu'on effleurait le sujet. C'était tout sauf discret. « Je devrais peut-être éviter ce genre de rencontre dorénavant. »

Ce serait un comble pour un garde de rester cacher, mais plus le temps passait plus cette histoire prenait de l'ampleur et plus la menace lui semblait réelle. Il n'avait pas envie d'être celui qui les enverrait droit dans les cachots du manoir…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Tu crois qu'il aime les pommes?
Tu crois qu'il aime les pommes?
avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 03/07/2012


MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    Sam 13 Fév - 17:14



Maitre du jeu
ft Astaroth

Astaroth ne pouvait pas vraiment donner tort à ce que venais de dire le démon : mis à part les gardes du corps pour les messagers, ils n'étaient pas aussi protégés que les anges, partant peut-être du principe qu'ils étaient plus axés sur le combat, et que donc, c'était moins important mais les anges avaient aussi de très bonnes capacités, autant hétéroclites que les démons, eux aussi avaient une garde spéciale. En tout cas on pouvait dire que l'avis de son ami était sincère.

«  Je comprends ton avis. Il a l'air.. un peu fou sur les bords, mais on a déjà eu pire, dans la garde. Il a quand même l'air motivé, au moins.  »

Il se fit remercier, et il hocha simplement la tête, lui disant un peu « de rien » du regard. C'était bien normal d'aider son ami non ? Surtout quand il avait quelques problèmes avec ce genre de choses . Il n'allait pas le laisser dans l'embarra. Il fit part de son idée d'éviter ce genrez de rencontre dans le futur, mais n'était-ce pas une mauvaise idée ?

«  Si tu évites, tu vas encore moins y arriver, tu devrais plutôt t'entraîner, ça finira bien par ne pas te poser problème, comme l'apprentissage des lames non ?  »

Après tout entrainer le corps signifiait aussi entraîner l'esprit, et c'était sûrement une bonne idée, au lieu de le laisser se terrer dans son coin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Le feu au service du feu    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le feu au service du feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hell :: Salle de Combat-